« Oui à la bénédiction des couples homosexuels ». Quand le Vatican accélère.


Commentaires (14)

Auteur : Luisella Scrosati

Nombre de consultations : 1.184

Avec la déclaration Fiducia supplicans, le Cardinal Fernández (Dicastère pour la Doctrine de la Foi) bénit toute forme d'union. Il suffit qu'aucun rituel ne soit organisé et qu'il ne soit pas confondu avec le mariage : l'apparence est sauve, la doctrine ne l'est pas.

De Luisella Scrosati sur la Nuova Bussola Quotidiana.

On peut bénir l'union des personnes de même sexe, tant qu'elle n'est pas confondue avec une bénédiction nuptiale. C'est la substance des 44 paragraphes de la Déclaration Fiducia supplicans sur la signification pastorale des bénédictions du Dicastère pour la doctrine de la foi, publiée hier, 18 décembre 2023, et signée par le Préfet, le Cardinal Victor M. Fernández, par le secrétaire de la Section Doctrinale, Mgr Armando Matteo, et par le Pape François.

Ainsi, le paragraphe central de la Déclaration : « Dans l'horizon ainsi tracé, il est possible de bénir les couples en situation irrégulière et les couples de même sexe, sous une forme qui ne doit pas être fixée rituellement par les autorités ecclésiales, afin de ne pas créer de confusion avec la bénédiction propre au sacrement du mariage. »

Le document vise à offrir « de nouvelles clarifications (...) sur le Responsum ad dubium formulé par l'ancienne Congrégation pour la Doctrine de la Foi et publié le 22 février 2021. » (n° 2), dans le but d'essayer d'alller à la rencontre de ceux qui « l'ont désapprouvé ou ne l'ont pas jugé suffisamment clair dans sa formulation et dans les raisons invoquées » (n° 3) L'intention de Fernández est de maintenir « les aspects doctrinaux » du Responsum, en les conjuguant avec les « aspects pastoraux », qui en 2021 n'auraient pas été suffisamment pris en considération, alors qu'ils auraient été promus par les réponses du Pape François aux dubia des cinq cardinaux.

La voie tracée peut être résumée de cette manière : en accord avec le Responsum, la Déclaration continue à rejeter les bénédictions ou les rites qui pourraient apparaître comme des approbations d'unions non maritales ou qui, d'une manière ou d'une autre, ressemblent aux rites de mariage. Pour avoir des marges de clarté suffisantes, la Déclaration vise à placer les bénédictions « en dehors d'un cadre liturgique » (n° 23), « comme des actes de dévotion qui "ont une place qui leur est propre, en dehors de la célébration de l'Eucharistie et des autres sacrements. » (n° 24).

Fernández demande instamment : « L'Église doit éviter de faire reposer sa pratique pastorale sur la fixité de certains schémas doctrinaux ou disciplinaires (...). Par conséquent, lorsque des personnes invoquent une bénédiction, une analyse morale exhaustive ne devrait pas être posée comme condition préalable à l'octroi de cette bénédiction. » (n° 25) C'est donc dans ce contexte aliturgique et arituel (contesto aliturgico e arituale) que, selon la Déclaration, des bénédictions peuvent également être données aux couples irréguliers et de même sexe, en demandant à Dieu les grâces dont ils ont besoin à travers eux.

Il s'agirait donc de « mieux approfondir » (n° 26) le Responsum de 2021. Mais, une fois de plus, des documents « inconfortables » qui le précèdent, Fernández ne sélectionne que ce dont il a besoin, en en déformant le sens, pour sa thèse préconstituée. Car pour le Responsum, il ne s'agit pas seulement de ne pas confondre extérieurement la bénédiction de ces couples avec le mariage — problème auquel la proposition de la Déclaration pourrait remédier. Il s'agit plutôt d'un autre problème, que Fernández ne mentionne même pas : qu'est-ce qui est béni lorsqu'on bénit un couple ? S'il s'agit précisément d'un couple, cela signifie que l'on bénit une relation ; sinon, on bénirait des individus. Mais, explique le Responsum [de 2021], « pour être cohérent avec la nature des sacramentaux, lorsqu'une bénédiction est invoquée sur certaines relations humaines, il est nécessaire (...) que ce qui est béni soit objectivement et positivement ordonné à recevoir et à exprimer la grâce » ; et donc « Seules les réalités qui sont en elles-mêmes ordonnées à servir ces [desseins de Dieu dans la Création] sont donc compatibles avec l'essence de la bénédiction donnée par l'Église. »

Maintenant, précisément parce que de telles relations ne peuvent pas être ordonnées aux desseins divins, parce qu'elles leur sont objectivement contraires, ces couples ne peuvent recevoir aucune bénédiction. En tant que couples. L'Église peut autoriser la bénédiction d'un non-catholique, parce qu'en tant que personne humaine, il est ordonné à l'appel à la vie de la grâce, mais elle ne peut pas bénir un couple homosexuel, parce que cette relation n'est en aucun cas ordonnée aux desseins de Dieu.
Cela n'a donc rien à voir avec le fait que l'Église ne doit pas exiger « trop de conditions morales préalables » (n° 12), car il s'agirait ici de bénédictions et non de sacrements. Il s'agit simplement de savoir si l'objet de la bénédiction est ordonné à servir les desseins de Dieu, non pas les desseins « cachés », mais ceux manifestés dans la Création et la Révélation.

Il convient de noter que le Responsum était parvenu à cette conclusion précisément « pour être cohérent avec la nature des sacramentaux. » Fernández a voulu sortir du goulot d'étranglement, en répétant continuellement dans l'Instruction que les bénédictions sont des gestes simples, aimés par le peuple, qu'elles ne doivent pas être soumises à la « prétention de contrôle » (cf. n° 12) et qu'elles ne doivent donc pas être ritualisées de quelque manière que ce soit (cf. n° 38). Mais même si ces bénédictions ne sont pas incluses dans les rituels, même si l'Instruction précise qu'elles ne doivent jamais être données « en même temps que les rites civils d'union, ni même en relation avec eux » (n° 39), elles restent sacramentelles et répondent à la logique des sacramentaux. Le prêtre, lorsqu'il donne une bénédiction, même si elle n'est pas solennelle, même si elle est donnée au fond de la sacristie, agit en tant que ministre de l'Église et donne un sacramental, et le geste doit donc être cohérent avec la nature des sacramentaux.

Prenons-le d'un autre point de vue. La racine de toute bénédiction se trouve dans la bénédiction originelle, que nous trouvons dans le livre de la Genèse : « Dieu vit que cela était bon. Dieu les bénit » (Genèse 1, 21-22). La bénédiction de Dieu est consécutive à son regard posé sur une « bonne chose ». Dieu pose son regard sur son œuvre ou sur l'œuvre de l'homme, Il voit que c'est bon et Il bénit, dans notre cas, à travers le ministère de l'Église. Mais lorsqu'Il pose son regard sur un couple qui vit sa sexualité en dehors du mariage légitime, que voit-Il ? Il voit quelque chose qui contredit objectivement le dessein de la création et ne le bénit pas. Et même les ministres de Dieu ne peuvent pas le faire.

On peut alors se demander ce qu'il advient de toutes les recommandations visant à ne pas assimiler ces bénédictions au mariage, avec lesquelles on pense résoudre la question, quand, au n° 40, on donne cette indication : « Une telle bénédiction peut en revanche trouver sa place dans d'autres contextes, comme la visite d'un sanctuaire, la rencontre avec un prêtre, une prière récitée en groupe ou lors d'un pèlerinage. » La bénédiction acquiert ainsi une dimension publique. Et quel est l'intérêt d'une bénédiction en présence d'une assemblée si ce n'est de donner une reconnaissance publique à ces cohabitations ? Si l'on concède (difficilement) que telle n'est pas l'intention de ce passage de l'Instruction, il n'en demeure pas moins qu'une bénédiction donnée à un couple dans un contexte public ne peut manquer de prendre ce sens.

Par conséquent, il n'est tout simplement pas possible de bénir un couple irrégulier en tant que couple, en raison de la nature même des sacrements et du désordre objectif de cette relation. Tout ministre de l'Église qui agit autrement prend sur lui de bénir ce que Dieu ne peut pas bénir. Car Dieu, contrairement à ce qui se passe dans ce pontificat, ne se contredit pas.

Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres (cf. Lc 3: 9, Mt 3: 10) et sont dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre (cf. Lc 2: 35). Ne faut-il pas que celui qui lève la main pour bénir ce que le Seigneur n'a pas ordonné de bénir s'expose au sort des prophètes que le Seigneur n'a pas envoyés : « Le prophète Jérémie dit alors au prophète Ananie : "Écoute bien, Ananie : le Seigneur ne t'a pas envoyé, et toi, tu rassures ce peuple par un mensonge. C'est pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Je te renvoie de la surface de la terre ; tu mourras cette année, car c'est la révolte que tu as prêchée contre le Seigneur. » (Jr 28,15-16)

Lire aussi :

* * *

Maintenant, prêtres, à vous cet avertissement : Si vous n'écoutez pas, si vous ne prenez pas à cœur de glorifier mon nom – dit le Seigneur de l'univers –, j'enverrai sur vous la malédiction, je maudirai les bénédictions que vous prononcerez. Vous vous êtes écartés de la route, vous avez fait de la Loi une occasion de chute pour la multitude, vous avez détruit mon alliance [...] – dit le Seigneur de l'univers. À mon tour je vous ai méprisés, abaissés devant tout le peuple, puisque vous n'avez pas gardé mes chemins, mais agi avec partialité dans l'application de la Loi.

– Ml 1, 14b – 2, 2b.8-10

Notez cet article :
(25 notes reçues)
8/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
7


du courage
10


de la tristesse
47


de la peur
0


de la colère
7

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par Xavier le

Il est faux d'affirmer que le pape François approuve la bénédiction des couples homosexuels. Ceux qui le font n'ont pas lu la Déclaration "Fiducia supplicans", ou bien la comprennent de façon erronée. Ce document - qui fait partie du "véritable Magistère" de l'Eglise et que tout catholique doit donc accueillir avec humilité et docilité - réaffirme la doctrine inchangée de l'Eglise, tout en offrant "une contribution spécifique et innovante à la signification pastorale des bénédictions". Lorsqu'il parle de "la possibilité de bénir les couples en situation irrégulière et les couples de même sexe", il faut comprendre qu'il s'agit de bénir - dans certaines circonstances précises - les PERSONNES constituant ces couples, mais nullement leur UNION en tant que telle.
Il est essentiel de lire le document en entier et dans son contexte, et non d'en isoler une phrase ou un sous-titre, comme le font malheureusement trop de personnes. Les nuances ne sont peut-être pas toujours faciles à saisir d'emblée, mais elles sont bien réelles, pour qui lit avec un esprit ouvert et bienveillant.
Quand donc cesseront les critiques injustes et les calomnies à l'encontre du pape François ? Notre désunion et notre esprit de rébellion envers le saint-Père offrent au monde un contre-témoignage désastreux. Que Dieu nous bénisse et nous aide à rester en communion les uns avec les autres, avec notre pape et les évêques qui lui restent fidèles.

Fraternellement,
Xavier

Responsum de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi à un dubium au sujet de la bénédiction des unions de personnes du même sexe, 22 février 2021 : https://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_20210222_responsum-dubium-unioni_fr.html

Déclaration Fiducia supplicans sur la signification pastorale des bénédictions :
https://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_ddf_doc_20231218_fiducia-supplicans_fr.html

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Réponses apportées à ce commentaire :

Commentaire laissé par Philippe le 21/12/2023 à 09:21

Bonjour Xavier, pouvez-vous me citer le passage de cet article ou un seul article de ce blog qui calomnie le Pape François ? La ligne de ce blog a toujours été de défendre le pontificat de François.

Union de prière,

Philippe

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Commentaire laissé par Rébécca le 22/12/2023 à 16:52

C'est vrai qu'à part le chapitre 31 (Ce chapitre est comme le vers dans la pomme) cette démarche paraît respectable… Nous ne bénissons jamais assez du fond du cœur nos prochains..les personnes que nous croisons, mais nous le savons par l'expérience de notre propre conversion : «Ie Seigneur commence, toujours par appauvrir à l'extrême celui qu'Il veut habiter » (Marc 10, 14) prétendre que Il agit autrement est se bercer d'illusions…

Suite à cette déclaration, comment ne pas s'inquiéter des réactions en chaîne mettant en péril les âmes des pauvres pécheurs sous la houlettes de loups ?… et toutes les manigances en amont que cela a nécessité pour convaincre notre Pape François ? …

Notre inquiétude n'est peut-être que la croix que le Seigneur nous partage pour nous pousser d'avantage en avant ?
Nous abandonnant à son bon vouloir, librement, nous demeurons dans la confiance en Dieu qui sait et qui agit.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Commentaire laissé par Rébécca le

Traduction du titre du texte en question (pour les non-latinistes comme moi) :
« Implorant la confiance« 

Ne jamais faire confiance en les hommes.!

Que dit le bon Dieu à ce sujet :

Par Jérémie 17 :
" 05 Ainsi parle le Seigneur :
Maudit soit l'homme qui met sa foi dans un mortel, qui s'appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur."

Bon courage Monseigneur Víctor Manuel. FERNÁNDEZ !

" 06 Il sera comme un buisson sur une terre désolée, il ne verra pas venir le bonheur. Il aura pour demeure les lieux arides du désert, une terre salée, inhabitable."

Bon courage Monseigneur Armando MATTEO !

" 07 Béni soit l'homme qui met sa foi dans le Seigneur, dont le Seigneur est la confiance.

08 Il sera comme un arbre, planté près des eaux, qui pousse, vers le courant, ses racines. Il ne craint pas quand vient la chaleur : son feuillage reste vert. L'année de la sécheresse, il est sans inquiétude : il ne manque pas de porter du fruit.

09 Rien n'est plus faux que le cœur de l'homme, il est incurable."
Bon courage coeur de l'homme !
"Qui peut le connaître ?

10 Moi, le Seigneur, qui pénètre les cœurs et qui scrute les reins, afin de rendre à chacun selon sa conduite, selon le fruit de ses actes. "

Bon courage les corbeaux de notre Église ! …le Seigneur Jésus est à notre porte….la justice du Père est à notre porte, nous, soyons comme Noé : attendons le retour de la colombe pour être sûrs que l'arche ne court aucun risque, attendons le retour du Seigneur car Il vient ! Il vient sur la paille du blé mûr, Il vient sur le petit reste de ceux qui ont porté du fruit par leur vie offerte en esprit et en vérité, ceux qui ont mis leur confiance en Dieu et en Dieu seul.

(Psaume 61) :

« 02 Je n'ai de repos qu'en Dieu seul, mon salut vient de lui.
03Lui seul est mon rocher, mon salut, ma citadelle : je suis inébranlable.

04 Combien de temps tomberez-vous sur un homme pour l'abattre, vous tous, *
comme un mur qui penche, une clôture qui croule ?
05 Détruire mon honneur est leur seule pensée : +
ils se plaisent à mentir. *
Des lèvres, ils bénissent ; au fond d'eux-mêmes, ils maudissent.

06 Je n'ai mon repos qu'en Dieu seul ; oui, mon espoir vient de lui.
07 Lui seul est mon rocher, mon salut, ma citadelle : je reste inébranlable.

08 Mon salut et ma gloire se trouvent près de Dieu. *
Chez Dieu, mon refuge, mon rocher imprenable !

09 Comptez sur lui en tous temps, vous, le peuple. *
Devant lui épanchez votre coeur : Dieu est pour nous un refuge.

10 L'homme n'est qu'un souffle,
+ les fils des hommes, un mensonge :
*sur un plateau de balance, tous ensemble, ils seraient moins qu'un souffle.
11 N'allez pas compter sur la fraude et n'aspirez pas au profit ;
* si vous amassez des richesses, n'y mettez pas votre coeur.

12 Dieu a dit une chose, deux choses que j'ai entendues.
+ Ceci : que la force est à Dieu ;

13 à toi, Seigneur, la grâce !
* Et ceci : tu rends à chaque homme selon ce qu'il fait."

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Moulard Marguerite le

J'ai lu.(je ne sais plus où....) que Jésus a expliqué que son premier miracle a été celui des noces de Cana pour sanctifier le mariage....et je me suis dit que, peut être, avant ce sacrement institué par Lui,, le mariage n'était qu'une forme de concubinage!
Le mariage est.donc indissoluble....et réservé à un vrai couple, homme et femme, comme Dieu l'a créé dans la genèse..
Restons sérieux, dans la ligne de l'Eglise......et celle de Dieu qui "homme et femme Il les créas, "....pour que l'homme ne soit pas seul.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Isabelle le

Comme cet article me fait du bien ! (Merci de l'avoir partagé !) Car il est pertinent et limpide, sans circonvolution comme peut l'être la Déclaration Fiducia supplicans que j'ai pris la peine de lire en entier et qui m'a désolée !
Cette déclaration zoome sur le fait que la bénédiction pour les duos de même sexe ne doit pas s'apparenter à celle donnée lors d'un mariage et ceci pour ne pas avoir à regarder l'essentiel et le fond du problème: Dieu ne saurait bénir le péché ! Dieu peut bénir des individus, des pécheurs -et nous le sommes tous au regard de la saintété de Dieu- mais il ne peut bénir une union intrinsèquement désordonnée, il ne peut bénir (et donc l'Eglise ne peut bénir) ce qu'il réprouve, ce qui objectivement n'est pas un bien pour la personne humaine...
Et Dieu ne se contredit pas.... depuis 2000 ans les papes n'ont cessé de rappeler cette vérité (Les actes homosexuels sont des péchés graves, évidemment non bénissables, cf CEC, JPII, Benoït XVI... ), Dieu ne se contredit pas dans la mesure où il ne peut pas dire du bien (= bénir) du mal ! et Dieu ne se contredit pas au sens où la pastorale ne peut aller à l'encontre de la doctrine c'est-à-dire de la vérité ! Ce serait une pastorale de perdition et non de salut : le Pasteur (...pastorale !) a souci de ses brebis c'est-à-dire non pas de leur bien-être ou de leur confort psychique mais de leur salut éternel.... ceci si le pasteur est un vrai pasteur et non un mercenaire.... Je suis triste... On perd le sens de la foi , de la vie surnaturelle, de la vie de la grâce au profit d'une pseudo-charité subtilement empoisonnée et empoisonnante... Seigneur prends pitié !

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par evelyne le

J'aimerais savoir, quel est cette fausse Eglise ?

Est-elle dans l'Eglise du Christ, donc la vraie ? C'est à dire: au Vatican : l'ivraie et le bon grain nagent ensemble ?

Je sais que le pape François est le dernier pape avant le faux pape ou faux prophète, (cfr, saint Malachie).

Merci pour le partage.
Evelyne

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Réponses apportées à ce commentaire :

Commentaire laissé par Philippe le 19/12/2023 à 18:03

Bonjour Evelyne,

Je vois cette fausse église comme un navire (cf. La Goélette Noire, partie 1 et partie 2) qui avance aux côté de la Barque de Saint Pierre, la vraie Eglise. Cette fausse église n'est pas dans la vraie mais est bâtie par les faux bergers pour supplanter la vraie (voir les visions de la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich), car ils savent qu'ils ne pourront jamais modifier la doctrine du Christ depuis la vraie Eglise (d'où le fait qu'ils jouent sur la pastorale), donc Satan, par leur intermédiaire, crée une copie de l'Eglise, dans laquelle il y aura un clergé, des prêtres (même des femmes prêtres), des évêques, et même un Pape, mais tout sera faux (et au service de l'Antéchrist). La doctrine pourra y être modifiée à loisir car le pape n'y aura pas le charisme d'infaillibilité. Cette fausse église persécutera les catholiques fidèles en les faisant passer pour schismatiques et hérétiques, parce qu'ils refuseront de monter à son bord. Comme la vraie église sera éclipsée (le petit reste fidèle devra vivre en clandestinité, retour à la vie des catacombes), le monde prendra la fausse église pour la vraie. Beaucoup de catholiques tièdes sauteront alors hors de la vraie Eglise (sans même s'en rendre compte) pour monter joyeusement à bord de la fausse, car elles sera moins exigeante, elle ne leur demandera pas de se convertir et les encouragera à rester dans le péché.

Mais c'est ainsi que le Seigneur purifie son Eglise et sépare le bon grain de l'ivraie. Les fidèles catholiques se placeront naturellement à la droite du Seigneur, en restant dans la vraie Eglise ; les tièdes et les pécheurs impénitents se placeront à sa gauche, dans la fausse église. Le tri se fera ainsi. A la fin la fausse église sera vaincue par le Christ et la vraie triomphera. Un Saint Pape sera élu (probablement clandestinement au début avant de se faire connaître au petit reste fidèle - lire le livre Le Maître de la Terre, de Robert Hugh Benson) et la relèvera. Mieux vaut donc rester dans la vraie (en demeurant simplement fidèles au dépôt de la foi, que l'on peut trouver dans l'enseignement des derniers papes et dans le catéchisme) jusqu'au triomphe du Coeur Immaculé de Marie, car seuls ceux qui sont à son bord entreront dans l'ère de paix.

Vous pouvez lire ces articles :

https://pierre-et-les-loups.net/le-pape-et-la-passion-de-l-eglise-612.html?langue=fr
https://pierre-et-les-loups.net/les-deux-camps-1035.html?langue=fr
https://pierre-et-les-loups.net/propheties-de-la-bienheureuse-anne-catherine-emmerich-sur-le-temps-des-deux-eglises-et-des-deux-papes-930.html?langue=fr
https://pierre-et-les-loups.net/l-apostasie-annonce-tres-probablement-l-apocalypse-et-l-arrivee-de-l-antechrist-avertit-un-pretre-946.html?langue=fr
https://pierre-et-les-loups.net/rome-le-cardinal-muller-declare-que-le-synode-sur-la-synodalite-est-utilise-par-certains-pour-preparer-l-eglise-a-accepter-de-faux-enseignements-1073.html?langue=fr
https://pierre-et-les-loups.net/la-goelette-noire-348.html?langue=fr
www.pierre-et-les-loups.net/la-goelette-noire-partie-2-350.html

Union de prière,

Philippe

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile)

Commentaire laissé par Philippe le 19/12/2023 à 18:56

Voir aussi ce que disait à ce sujet Saint François de Sales (il n'y aura pas de sacrifice eucharistique dans la fausse église, et dans la vraie - éclipsée - celui-ci aura cessé pour un temps, ou ne sera encore possible que clandestinement) :

... il faut que la révolte et la séparation viennent (cf. 2 Th 2: 3) ... et que cesse le Sacrifice (cf. Dn 12: 2) ... et qu'à grand-peine le Fils de l'homme trouve la foi sur terre (cf. Lc 18: 8) ... Tous ces passages s'entendent de l'affliction qu'apportera l'Antéchrist dans l'Église ... toutefois l'Église ne périra point, mais sera nourrie dans les solitudes et déserts, comme le dit l'Écriture (cf. Ap 12).

— Saint François de Sales, Docteur de l'Église, de La controverse catholique : une défense de la foi, Tome III (Burns et Oates, 1886), chapitre X.5

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile)

Commentaire laissé par Michel le

C'est le cadeau de Noël à l,Eglise du pape François. !!!Demeurons fermes dans l'amour de la Vérité.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Réponses apportées à ce commentaire :

Commentaire laissé par Anne-Françoise le 19/12/2023 à 22:43

Oui à, l'approche de la Nativité, voici que dans cette Eglise qui bascule, la permissivité de bénir ce que le Christ considéré comme un Mal, et que notre Créateur qui créa "Homme et femme il les créa "
Comme si, quelque part, justement à la rememoration de la naissance du Christ, il y ait comme une atteinte indirecte à la pureté de la Mère que Marie incarnait à cette Incarnation.
Je considère cette permissivité (si) comme un affront direct au même titre que toute forme de transmission D'embryons-de âmes donc !- à des couples homosexuels, ce ce soient deux femmes ou hommes.....
Un égoïsme aussi pour le malheureux enfants ayant deux pères ou deux mères.... Quelle dénaturation.
Donc, bénir un couple équivaut à faire passer le Créateur dans une accordance totale devant un prêtre, dans une église... C'est très grave.
Excusez mon ressenti et le développement qui s'en suit mais je ne m'attends pas du tout à ce genre de choses de la part du pape François....
Voici les seconds prémisses après l'incendie de Notre Dame de Paris, sans compter la guerre entre Israël et le Hamas.
Tout est lié même si au final, on ne s'en rend pas toujours compte....
Il y a un lien évident entre tous ce événements grave de puis que le fidèle disciple du Christ, Benoît ait quitte cette terre exactement la veille de 2023 comme si quelque part, son départ laissait une Église sans gardien.....

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile)

Commentaire laissé par Philippe le

Ce qui est certain c'est que les médias (malheureusement même ceux dits "chrétiens") vont désormais se donner à cœur joie de clamer haut et fort que l'Église est "devenue plus humaine, plus compatissante", qu'elle "est enfin en phase avec le monde d'aujourd'hui". La voie est tracée pour l'émergence de la fausse église des ténèbres. Comme me le disait un ami théologien récemment, "J'ai longtemps pressenti que le PROCHAIN pontife (le successeur de François) sera un faux pape. Et c'est à ce moment que la Grande Apostasie sera réellement déclenchée. Peut-être même au cours du Synode. Comme l'ont plusieurs fois laissé sous-entendre les messages du Ciel à Pedro Regis, le prochain pape apportera d'énormes épreuves."

Il est évident que les loups qui œuvrent au Vatican à l'édification de la fausse église ne laisseront pas n'importe quel homme succéder à François et prendre le risque de voir leurs efforts anéantis.

La Saint Pape, qui relèvera l'Eglise et la sortira de son tombeau, et que nous attendons avec tellement d'impatience, sera pour plus tard.... après le pape "exterminateur" prophétisé par Saint François d'Assise (https://pierre-et-les-loups.net/prophetie-de-st-francois-d-assise-155.html?langue=fr).

Mais gardons courage, comme Notre Dame le disait à Pedro Regis, le 9 octobre 2023 : "L'Église de mon Jésus sera victorieuse. La défaite viendra pour la fausse église."

https://www.countdowntothekingdom.com/fr/Pedro-cette-p%C3%A9riode-de-grande-confusion-spirituelle/

Chers enfants, le vrai berger conduit ses brebis sur un chemin sûr. Le loup les disperse pour qu'ils s'égarent sur des raccourcis qui ne mènent pas au vrai pâturage. Ceux qui agissent comme Judas connaîtront la même fin. Les vrais soldats en soutane embrasseront toujours la vérité et conduiront le peuple du Seigneur vers Celui qui a les paroles de vie éternelle. Priez beaucoup. Vous vivez une époque de tristesse et seuls ceux qui prient pourront supporter le poids des épreuves à venir. Ne vous découragez pas. Je suis votre mère et je vous aime. Donnez-moi vos mains et je vous mènerai à la victoire. Lorsque vous sentez le poids de la croix, appelez Jésus. En Lui se trouvent votre véritable libération et votre salut. Prenez courage ! Je prierai mon Jésus pour vous. N'ayez pas peur! L'Église de mon Jésus sera victorieuse. La défaite viendra pour la fausse église. Les moqueurs de la foi seront vaincus par la fidélité de ceux qui aiment et défendent la vérité. Avancez sur le chemin que je vous ai montré ! C'est le message que je vous donne aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une nouvelle fois. Je vous bénis au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix."

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Réponses apportées à ce commentaire :

Commentaire laissé par Philippe le 19/12/2023 à 15:50

N'oublions pas que l'Eglise doit passer par le même chemin de croix que son Seigneur. Si le Christ a souffert, a été défiguré par les siens, a été crucifié et est mort sur la Croix, il en sera de même pour Son Eglise. Ne nous y opposons pas (mais n'y participons pas non plus !!) sous peine d'entendre le Seigneur nous dire les mêmes paroles qu'à Pierre : "Passe derrière moi Satan, tes vues ne sont pas celles de Dieu."

Dans les évangiles Jésus dit clairement qu'il nous annonce tous ces événements qui aujourd'hui se produisent, précisément pour que quand ce jour viendra (et nous y sommes) nous ne soyons pas scandalisés ni ébranlés, que nous ne perdions pas la foi et restions au contraire attachés à lui et à son Eglise (la vraie), même jusqu'au pieds de la Croix, aux côtés de Saint Jean et de la Sainte Vierge Marie.

Après la mort de l'Eglise et sa descente au tombeau viendra le jour de la Résurrection, quand l'Eglise sera rendue plus belle qu'elle ne l'a jamais été. Les portes de l'Enfer ne prévaudront jamais contre elle même si pour un temps elle doit être éclipsée et qu'une fausse église semble prendre sa place. Les épreuves actuelles sont nécessaires et ont pour but de la purifier, de séparer le bon grain de l'ivraie. L'Eglise de demain sera ainsi plus petite mais ne sera constituée que de membres saints (faisons notre possible pour en faire partie), quand viendra l'heure pour elle et pour le monde (lui aussi purifié et fortement réduit) d'entrer dans l'ère de paix promise par Notre Dame de Fatima.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile)

Commentaire laissé par evelyne le 19/12/2023 à 17:25

Bonjour,

Je ne connaissais pas pedro régis, merci pour votre commentaire qui aide beaucoup

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile)

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 5 - 3 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article « Oui à la bénédiction des couples homosexuels ». Quand le Vatican accélère..

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 5 - 3 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

Quand nous faisons face au Mal

Mark Mallett - le

1.103 lectures 4 commentaires

Une réponse de Mark Mallett à un commentaire désespéré d'une lectrice du blog Pierre et les Loups ....

Lire la suite

Dicastère pour la Doctrine de la Foi du Vatican : Les personnes s'identifiant comme transgenres peuvent être baptisées et être témoins lors de mariages

Belgicatho - le

601 lectures 1 commentaire

Le Dicastère pour la Doctrine de la Foi du Vatican a déclaré qu'un adulte qui s'identifie comme transgenre peut recevoir le sacrement du baptême dans les mêmes conditions que n'importe quel adulte, tant qu'il n'y a pas de risque de scandale ou de confusion pour les autres catholiques.

Lire la suite

Savoir quand parler et quand se taire - Pape François

le

729 lectures 0 commentaire

La réponse à ceux qui cherchent la division est le silence.

« La vérité est douce, la vérité est silencieuse », a souligné le pape François à la messe matinale qu'il a célébrée à Sainte-Marthe, le 3 septembre 2018. Et avec ceux qui cherchent seulement « le scandale » et « la division », la réponse est « le silence » et « la prière ».

Lire la suite