Les deux camps


Commentaires (3)

Catégorie : Franc-maçonnerie, Gouvernement mondial et Antéchrist

Auteur : Mark Mallett

Nombre de consultations : 1.382

Une formidable révolution nous attend...
La crise ne nous rend pas seulement libres d'imaginer d'autres modèles,
un autre avenir, un autre monde.
Elle nous y oblige.

— Déclaration de l'ancien président français Nicolas Sarkozy, 14 septembre 2009 ; elysee.fr

... sans l'orientation de l'amour dans la vérité,
cet élan planétaire risque de provoquer des dommages inconnus jusqu'alors
ainsi que de nouvelles fractures au sein de la famille humaine...
l'humanité court de nouveaux périls d'asservissement et de manipulation.

— Pape Benoît XVI, Caritas in Veritate, n° 33, 26

Traduction d'un article de Mark Mallett, The Two Camps

J'ai eu l'occasion de beaucoup réfléchir cette semaine. Il est devenu très clair que la Grande Réinitialisation ne peut plus être arrêtée alors que des gouvernements et responsables non élus entament la phase finale de sa mise en œuvre. [1] Mais ce n'est pas ça la source de ma profonde tristesse. C'est plutôt que nous voyons deux camps se former, leurs positions se durcir et les divisions s'intensifier.

Les camps

Le premier camp s'est loyalement constitué autour du narratif qui nous est répété inlassablement chaque jour, heure après heure dans les médias. C'est un scénario apocalyptique et alarmiste dans lequel il ne nous reste plus que six ans pour sauver la terre [2] ; où l'on nous dit que le rhume et la grippe saisonnière doivent désormais être traités comme des pandémies [3] ; dans lequel les êtres humains sont trop nombreux et la population du globe ne peut plus être maintenue à un tel niveau [4] ; où l'on nous dit que la production de pétrole et de gaz doit cesser et des alternatives coûteuses être adoptées [5] ; et dans lequel rien de ce qui précède ne doit être remis en question — ou vous pourriez tuer quelqu'un par votre « hésitation » et votre « déni » égoïstes.

Dans l'autre camp se trouvent ceux qui avertissent que rien de ce narratif ne concerne réellement l'environnement, l'économie, la santé ou la politique, mais que ce n'est rien d'autre qu'une révolution visant à bouleverser l'ordre mondial actuel et à le « reconstruire en mieux » — mais sans la liberté, sans la vie privée, sans la propriété privée telles que nous en jouissons encore à ce jour, sans l'autonomie de la famille, et surtout, sans Dieu.

Note de Pierre et les Loups : je vous invite à lire l'utopie communiste du Forum économique mondial, dans cet article de la députée danoise Ida Auken, une jeune dirigeante mondiale et membre du Global Future Council on Cities and Urbanization du Forum économique mondial. Cet article s'intitule « Bienvenue en 2030 : Un monde où rien ne nous appartient » (titre original : « Welcome to 2030. I own nothing, have no privacy, and life has never been better »)

Difficile de ne pas repenser au film The Giver — avec Meryl Streep dans le rôle de grand gourou à l'instar de Klaus Schwab. Dans ce film, le premier camp a choisi de vivre dans des communautés aseptisées ayant fait table rase du passé, au nom du « bien être commun », et de ce qui faisait la beauté et la richesse de la vie humaine ; tandis que, au-delà de la "frontière interdite" vivent (dans les fameux "refuges") tous ceux appartenant à l'autre groupe et qui refusent de sacrifier leur liberté, leur vie privée, leurs traditions et leur foi en Dieu au nom d'une paix et d'une sécurité illusoires et trompeuses. La députée danoise Ida Auken fait elle-même, d'ailleurs, référence à ce second groupe dans son article :

Ma plus grande préoccupation reste tous les gens qui ne vivent pas dans notre ville. Ceux que nous avons perdus en chemin. Ceux qui n’ont pas supporté toute cette technologie. Ceux qui se sont sentis obsolètes et inutiles lorsque les robots et l’IA ont pris le contrôle d’une grande partie de nos emplois. Ceux qui se sont énervés contre le système politique et se sont retournés contre lui. Ils mènent des vies différentes en dehors de la ville. Certains ont formé de petites communautés autosuffisantes. D’autres sont restés dans les maisons vides et abandonnées des petits villages du 19e siècle.

Mais Dieu permet tout ceci dans un but bien précis, pour ramener l'humanité à Lui :

Mais quand les épreuves de cette période de purification auront été surmontées... les hommes évoluant dans un monde complètement planifié vont se retrouver extrêmement seuls. S'ils perdent totalement de vue Dieu, ils vont réellement ressentir l'horreur de leur pauvreté. Alors, ils verront le petit troupeau des croyants avec un regard nouveau. Ils le verront comme un espoir de quelque chose qui leur est aussi destiné, une réponse qu'ils avaient toujours secrètement cherchée.

— Le père Joseph Ratzinger (Benoît XVI) en 1969, à la radio allemande ; Le jour où Joseph Ratzinger a prédit l’avenir de l’Église

Ce dernier camp est qualifié de « complotiste » et de « négationniste ». [6] Tandis que le premier camp est considéré comme s'étant fait « laver le cerveau » — victime d'une « psychose de masse » proprement sectaire. [7]

Deux mondes parallèles

L'abîme entre ces deux camps se creuse chaque jour. Nous vivons les paroles de Jésus d'une manière sans précédent à l'échelle de la planète : « on aura pour ennemis les gens de sa propre maison. » [8] J'ai récemment lu un tweet de l'évêque Joseph Strickland en réponse à une déclaration d'un conseiller du Forum économique mondial (FEM), selon lequel « Dieu est mort ». [9] Le FEM, bien sûr, est le bras droit des Nations Unies qui coordonne cette « Grande Réinitialisation » — une révolution néo-communiste qui cherche à subvertir non seulement l'ordre économique, mettre fin à la propriété privée [10], et annihiler les principes fondamentaux de la liberté et de la vie privée, mais à modifier jusqu'à nos corps biologiques. [11]

Mgr Strickland écrit ceci :

Tout chrétien croyant doit dénoncer vigoureusement cette perversion. Les voix du Forum économique mondial profèrent des blasphèmes contre Dieu Tout-Puissant Père, Fils et Saint-Esprit et doivent être dénoncées. Nous devons leur résister, ainsi qu'à leur « grande réinitialisation » maléfique sans le moindre répit.

— 27 novembre 2022 ; twitter.com

Ce sont là des paroles de condamnation très claires. Auxquelles une femme a répondu :

Il y a beaucoup de problèmes religieux qui doivent être traités par le clergé… La haine, le racisme, l'antisémitisme, l'anti-LGBTQ, etc. etc. Les problèmes économiques et politiques doivent être laissés aux experts concernés.

Nous avons là deux exemples, chacun représentatif de l'un des deux camps en train d'émerger. Le second est « réveillé » (woke) tandis que le premier est réellement éveillé (awake). [12]

Note de Pierre et les Loups : jeu de mot entre les mots anglais woke (terme idéologique très à la mode de nos jours) et awake. Le premier est difficilement traduisible mais voici ce qu'en dit le site urbandictionary.com :

Sous prétexte d'être politiquement correct, la personne "réveillée" (woke) est, ironiquement, endormie, car elle ignore ou ne se préoccupe pas des préjudices causés par ses actions. Ces préjudices peuvent inclure :

  • l'atteinte à la liberté d'expression et à la liberté d'association
  • l'étouffement du débat
  • la peur d'exprimer une opinion différente ou de dénoncer ce qui est manifestement absurde
  • le détournement de l'attention de la société par rapport à des questions plus pressantes qui la concernent
  • la destruction du langage (ndtr, par exemple avec le langage inclusif) et des structures sociétales
  • la discrimination et les préjugés à l'encontre d'autres personnes présentant des caractéristiques particulières — généralement celles qui, dans un lieu ou une organisation donnés, sont majoritaires — sous couvert d'améliorer l'égalité et d'agir au nom de la minorité.
  • [...]

[La personne woke] est tellement réveillée qu'elle est endormie.

Par opposition nous avons des personnes éveillées — pas nécessairement chrétiennes d'ailleurs — et qui n'ont pas peur d'assumer et de défendre leurs convictions en se différenciant de la masse. C'est le cas, par exemple, de la chanteuse Zaz :

« Mes cher(e)s cousines et cousins québécois(es), je vous annonce avec une grande tristesse que je ne pourrai malheureusement pas venir honorer mes concerts prévus en septembre [2022] en raison des mesures sanitaires toujours en application au Canada »

« Je suis quelqu’un d’intègre, je ne peux pas être qui je suis et chanter ce que je chante si je fais l’inverse de ce que mon corps, mon cœur et mon âme ressentent. J’ai fait le choix de ne pas me faire vacciner. »

« Aujourd’hui la question se repose et je n’ai pas d’autre solution que de vous dire ceci. Je ne peux pas dire oui quand je ressens non. Ce serait bafouer ce que je suis, ne pas me respecter... C’est très dur pour moi et nous avons fait tous les efforts possibles pour obtenir l'autorisation d'entrée dans votre pays si proche du nôtre. »

— Zaz obligée d'annuler sa venue au Canada ; femmeactuelle.fr

Cette femme [un peu plus haut] pense que la Grande Réinitialisation ne concerne que « des questions d'ordre économique et politique ». Mais Mgr Strickland avertit qu'il ne s'agit pas seulement d'un problème social mais surtout d'une guerre spirituelle — l'aboutissement de ce que huit papes au travers de dix-sept documents officiels ont reconnu et condamné, à savoir les machinations de la franc-maçonnerie [13] — une révolution mondiale qui cherche à renverser l'ensemble de l'ordre religieux et politique.

Mais vous n’ignorez pas, Vénérables Frères, que les principaux auteurs de cette détestable machination ont pour but de pousser les peuples, agités par tout vent de perverses doctrines, au bouleversement de tout ordre dans les choses humaines, et de les livrer aux criminels systèmes du nouveau Socialisme et du Communisme.

— PAPE PIE IX, Nostis et nobiscum, Encyclique, n° 18, 8 décembre 1849

Pourquoi tant d'entre nous voient cela aussi clairement que le jour, tandis que d'autres demeurent apparemment inconscients ? La réponse est que...

… Satan lui-même se déguise en ange de lumière.

2 Corinthiens 11: 14

La venue de l’Impie, elle, se fera par la force de Satan avec une grande puissance, des signes et des prodiges trompeurs, avec toute la séduction du mal, pour ceux qui se perdent du fait qu’ils n’ont pas accueilli l’amour de la vérité, ce qui les aurait sauvés. C’est pourquoi Dieu leur envoie une force d’égarement qui les fait croire au mensonge ; ainsi seront jugés tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui se sont complus dans le mal.

2 Th 2 : 9-12 (ajout)

Et c'est ainsi que nous entendons des dirigeants politiques prêcher, sans preuves, que les taxes carbone, la viande synthétique, les passeports vaccinaux, les confinements, le port du masque, etc. sont « pour le bien commun ». On nous dit que nous devons « faire notre part » et nous joindre au mouvement. Aujourd'hui, le « Dieu vous bénisse ! » a été remplacé par « Protégez-vous ! » (ndtr, ou « Jésus sauve ! » par « Le Vaccin sauve ! ») ; l'Eucharistie a été supplantée par la vaccination (le « huitième sacrement ») ; et la valeur d'une personne n'est plus fondée sur sa dignité inhérente (créée à l'image de Dieu) mais sur son « empreinte carbone » (ndtr, ou bientôt calculée selon son score de crédit social – lire Le crédit social à la chinoise s’invite au cœur de l’Europe). Nous sauvons la planète. Nous nous sauvons mutuellement. Tous nous ne devons faire qu'un.

La propagande qui fonctionne est la propagande qui ne semble pas être de la propagande. 

— Dr Mark Crispin Miller, PhD, professeur d'études en propagande ; Conférence de l'Alliance américaine pour la liberté, 3 août 2022

C'est comme si les deux camps vivaient dans des mondes parallèles. Le premier camp accueille avec joie les mesures les plus draconiennes [14] et disproportionnées [15] jamais vues dans une démocratie depuis la Seconde Guerre mondiale ; l'autre camp est horrifié et s'efforce de riposter. [16] Le premier camp continue de vivre comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes ; l'autre compte dans ses rangs des centaines de milliers de personnes qui ont perdu leur emploi, vu leur carrière et leurs relations sociales brisées et, en certains endroits, ont été isolées de la société comme si nous étions revenus en 1960.

J'ai eu encore une vision sur la grande tribulation... Il me semblait voir qu'on exigeait du clergé une concession qu'il ne pouvait pas accorder. J'ai vu beaucoup de vieux prêtres... et notamment un prêtre très âgé, pleurer bien amèrement... J'en vis aussi quelques jeunes pleurer avec eux. J'en vis d'autres, parmi lesquels tous les tièdes, se prêter volontiers à ce qu'on demandait d'eux... c'était comme si l'on se divisait en deux camps, un bon et un mauvais.

Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich (1774–1824); La vie et les révélation d'Anne-Catherine Emmerich ; message du 12 avril 1820

Dieu sait de quelle concession il s'agit, ou si cela symbolise plusieurs concessions. Peut-être cela fait référence à ces prêtres forcés par leurs évêques à se faire injecter une thérapie génique expérimentale ayant été conçue à partir de cellules de fœtus avortés. Ou peut-être est-ce une vision de ces évêques censurant les prêtres qui ne soutiennent pas le mariage [et les pratiques] homosexuelles, comme cela se passe actuellement en Belgique et en Allemagne. Ou peut-être cela concerne-t-il un changement dans la Liturgie et les paroles de la Consécration qui invalideront la Sainte Messe (ndtr, le pain restera du pain et aucune transsubstantiation ne se produira) … Je ne sais pas. Mais ce qui est clair, c'est que nous pouvons déjà voir une fracture se former sous nos pieds :

Le monde est très vite en train de se diviser en deux camps, la camaraderie de l'Antéchrist et la fraternité du Christ. Les lignes entre les deux sont en train d'être tracées. Combien de temps durera la bataille ? Les épées devront-elles être dégainées ? Le sang devra-t-il être versé ? Sera-ce un conflit armé ? Nul ne le sait. Mais dans un conflit entre la vérité et les ténèbres, la vérité ne peut pas perdre.

— Évêque Fulton John Sheen, DD (1895-1979), série télévisée

Et ce qui me trouble le plus, c'est que beaucoup de personnes que nous aimons se retrouvent en grand danger. Si certains ont si facilement tendu le bras pour recevoir une injection expérimentale ; si d'autres ont fermé si facilement les yeux devant leur prochain qui se faisait licencier et marginaliser pour avoir suivi l'enseignement de l'Église qui dit clairement que toute vaccination doit être « volontaire » ; [17] et s'ils ont été si prompts à ignorer les brillants médecins, scientifiques et infirmiers qui ont été réduits au silence pour avoir défendu l'éthique médicale… que feront-ils quand leurs ventres seront vides et qu'il seront confrontés à des pénuries alimentaires, ou que leur compte bancaire sera gelé jusqu'à ce qu'ils reçoivent leur prochain booster ? Parce que cela s'en vient, à la vitesse d'un train de marchandises. (Cela rend le grand Avertissement plus que nécessaire aujourd'hui, sans lequel beaucoup d'âmes trompées se perdront).

En 1951, Solomon Asch a mené une expérience de conformisme sans précédent lors de laquelle un sujet naïf fut placé dans une pièce avec d'autres personnes qui savaient qu'elles faisaient partie de l'expérience. Le groupe complice devait répondre délibérément à une question ou à un problème en donnant une solution grossièrement erronée. L'individu sans méfiance, même s'il savait que les réponses du groupe étaient, selon toute logique, incorrectes, donnait malgré cela presque systématiquement la même réponse que les autres. Plus il y avait de personnes impliquées dans l'expérience, plus l'individu participant à son insu répétait la mauvaise réponse. [18] Ce fut une démonstration troublante du pouvoir que détient la pression sociale.

Note de Pierre et les Loups : voir également cette autre expérience du même genre :

Aujourd'hu la même expérience est menée, seulement cette fois à l'échelle mondiale. C'est la technique de propagande bien connue appelée « Le grand mensonge » utilisée par Adolf Hitler sous le régime nazi. La prémisse est d'utiliser un mensonge si colossal, si obtus, que personne ne croirait que quelqu'un « puisse avoir l'impudence de déformer la vérité de manière si infâme. » [19] Un exemple du Grand Mensonge à notre époque est celui qui est repris sans broncher par presque tous les présentateurs de nouvelles et politiciens du monde : que les injections contre la COVID sont « sûres et efficaces ». Il importe peu qu'un millier d'études évaluées par des pairs montrent que cela est, de façon démontrable, faux [20] ou que des millions de rapports de blessures et de très nombreux décès ont été enregistrés. [21] Vous pouvez mettre ces études ou vidéos devant les yeux de nos concitoyens et ceux-ci se contenteront de vous regarder l'air hébété — ou changeront simplement de sujet. Ce comportement est connu sous le nom de dissonance cognitive, et nous le voyons aujourd'hui à une très grande échelle : 

Nous constatons une psychose de masse, similaire à ce qui s'est produit dans la société allemande avant et durant la seconde guerre mondiale, où des citoyens normaux, raisonnables se transformèrent en collaborateurs et adoptèrent la mentalité du “Je ne fais qu'obéir aux ordres”, qui rendit possible les génocides. Je vois ce même paradigme se produire aujourd'hui.

— Feu le Dr Vladimir Zelenko, 14 août 2021 ; Stew Peters Show (35:53)

C'est une forme de paranoïa de masse, une sorte de névrose de groupe. C'est quelque chose qui s'empare de l'esprit d'individus à travers la planète entière. Ces choses se passent sur les plus petites îles des Philippines et d'Indonésie, dans les plus petits villages d'Afrique et d'Amérique du Sud. C'est partout pareil — cela se répand dans le monde entier.

— Dr Peter McCullough, 14 août 2021 ; Perspectives on the Pandemic, Episode 19 (40:44)

Ce qui m'a vraiment choqué l'an dernier, c'est que face à une menace invisible, apparemment grave, toute discussion rationnelle a volé par la fenêtre... Quand nous reviendrons plus tard sur l'ère COVID, je pense que nous la considérerons de la même manière que furent considérées par le passé les autres interventions humaines menées contre des menaces invisibles : comme une période d'hystérie de masse.

— Dr John Lee, Pathologiste ; Le remède est-il pire que la maladie ? (41:00)

Psychose de masse… c'est comme l'hypnose… C'est ce qui est arrivé au peuple allemand.

— Dr Robert Malone, MD, inventeur de la technologie des vaccins à ARNm ; Kristi Leigh Télévision (4:54)

L'ordre pseudo-sanitaire post-Covid n'a pas seulement détruit le paradigme médical que j'ai pratiqué fidèlement en tant que médecin l'an dernier... il l'a inversé. Je ne reconnais pas l'apocalypse gouvernementale dans ma réalité médicale. La vitesse époustouflante et l'efficacité redoutable avec lesquels le complexe médiatico-industriel a coopté notre sagesse médicale, notre démocratie et notre gouvernement pour faire advenir ce nouvel ordre sanitaire constituent un acte révolutionnaire.

— Un médecin britannique anonyme connu sous le nom de « médecin Covid »

La dernière révolution

C'est pourquoi je dis que cette révolution mondiale ne peut plus être arrêtée, à moins d'une intervention divine ou lorsque sonnera, peut-être, l'heure douloureuse et fatidique de rendre des comptes. Tout cela a pris tout son sens récemment lorsque j'ai lu un extrait d'un discours prononcé en 1961 par Aldous Huxley [22], dans lequel ce dernier prédit avec précision la tyrannie médicale qui enveloppe aujourd'hui la terre entière.

Il y aura dès la prochaine génération une méthode pharmaceutique pour faire aimer aux gens leur propre servitude, et créer une dictature sans larmes, pour ainsi dire, en réalisant des camps de concentration sans douleur pour des sociétés entières, de sorte que les gens se verront privés de leurs libertés, mais en ressentiront plutôt du plaisir, car ils seront distraits de tout désir de rébellion par la propagande ou le lavage de cerveau, lequel pourra être renforcé par des méthodes pharmacologiques. Et cela semble être la révolution finale.

— Aldous Huxley, Tavistock Group, California Medical School, 1961 (certains attribuent le discours à 1962 à Berkely, mais le discours lui-même n'est pas contesté) ; lire Réflexions sur une dictature « sans larmes ». Que faire ?  ; cf. « En 2030 vous ne posséderez rien, et vous serez heureux »

Ses paroles sont inquiétantes, non seulement pour la réalité actuelle qu'elles reflètent, mais parce qu'elles font écho à une vision vieille de 2000 ans. Comme je l'ai noté ailleurs, [23] Saint Jean eut la vision d'une « bête » qui dominerait le monde entier à travers une poignée d'hommes riches. Il écrit :

... tes marchands étaient les magnats de la terre, et tes sortilèges égaraient toutes les nations ! (Ap 18: 23 ; certaines traductions disent "potion magique")

Le mot grec pour « sorcellerie » ou « potions magiques » est φαρμακείᾳ (pharmakeia) — « l'utilisation de médecine, drogues ou sortilèges. » Le mot que nous utilisons aujourd'hui pour « médicaments », produits pharmaceutiques, vient de là. Comme nous le voyons, c'est précisément Big Pharma — ces sociétés pharmaceutiques colossales dont les bénéfices se comptent en milliards de dollars — qui semble détenir la clé de l'avenir et de la liberté. Car, à propos de cette bête, saint Jean nous dit :

À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle fait mettre une marque sur la main droite ou sur le front, afin que personne ne puisse acheter ou vendre, s’il ne porte cette marque-là : le nom de la Bête ou le chiffre de son nom.

Ap 13: 16-17

Dans ma prochaine réflexion, j'expliquerai comment ce système même est sur le point d'être mis en œuvre à travers le monde entier…

Qui est comparable à la Bête,
et qui peut lui faire la guerre ?

(Révélation 13: 4)

« Je crois que notre génération doit savoir que la Bête de l'événement est là, et elle arrive... »

— Emmanuel Macron, Président français ; Odysee (ajout)

Mark Mallett
The Two Camps


[Pour les notes de bas de page, se reporter à l'article original]

* * *

La plus grande réinitialisation – Le film

Avertissement préalable : documentaire à regarder avec discernement, en particulier la partie concernant le Vatican. Il est évident que de nombreux loups rôdent au Vatican — vers 53:00 (ce que certains appellent la fausse Eglise, ou « l'Eglise profonde » à l'instar de l'Etat profond aux USA — les deux étant en réalité les deux bêtes de l'Apocalypse), cependant nous nous trompons lourdement si nous pensons que le Saint-Père en fait partie. François n'est pas un faux pape non plus, comme beaucoup le prétendent. Il est juste mal entouré, mal conseillé et victime de la propagande dans le but de le pousser à son insu à servir l'agenda mondialiste. Tout est fait pour nous pousser à nous méfier de lui, à nous séparer du rocher de l'Eglise et à nous pousser dans les griffe de la Bête. Résistons-lui par notre fidélité au Saint-Père et par nos prières pour lui.

Malgré tout, ce documentaire qui ne parle pas essentiellement du Pape et du Vatican (vous pouvez passer cette partie), mérite d'être écouté pour bien comprendre l'origine et le but de la crise actuelle, qui est une révolution d'ampleur biblique.

La conclusion est magnifque !

Notez cet article :
(14 notes reçues)
9/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
2


du courage
37


de la tristesse
10


de la peur
1


de la colère
1

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par HELENE M le

Merci ! Voici ce que votre article m'a inspiré avec l'aide de l'Esprit Saint :
https://helenemusiques.wordpress.com/liens-links/

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Rébécca le

(En commentaire de Mark Mallett dans LA DERNIÈRE RÉVOLUTION )…J'avoue, à certaines heures j'aimerais dormir comme les apôtres pour ne pas penser, ne pas voir l'ampleur du mal qui se déroule sous nos yeux, ne plus souffrir certainement… ne pas sombrer ; puis je pense à Jésus Lui-même… à son attitude face aux péchés, notamment face aux péchés de la femme adultère et aux péchés de ses accusateurs…, que fait-Il ? Il s'abaisse : « Mais Jésus s'était baissé et, du doigt, il écrivait sur la terre.… Il se baissa de nouveau et il écrivait sur la terre. »( Jean 8) votre site est un peu pour moi comme la terre, j'y écris pour permettre à l'Amour de Dieu de toujours poursuivre son œuvre à travers ma vie malgré tout. Aimons, aimons d'avantage ceux et celles qui nous sont confiés ( sans les avoir choisis), Dieu sait et Il ne nous laisse pas orphelins, son Amour est éternel…ne l'oublions pas.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Rébécca le

Merci de mettre des mots.

Vous savez l'eau bénite à l'entrée des églises faisait fuir les démons ! Avec sa suppression certains s'approchent … la mascarade devant notre Seigneur, l'absence de visages familiers ( les hommes créés à l'image de Dieu ressemblant à des fantômes) l'impossibilité de communier !… comme si Jésus allait nous rendre malade…Lui le seul Sauveur !
Voilà pourquoi nous avons pleuré, nous pleurons et nous pleurerons encore !

Pas une seule personne m'a dit : « Tu avais raison le vaccin n'empêche pas d'avoir cette maladie » (ça aurait été un minimum) mais personne. Alors nous, les personnes non vaccinées, on garde le silence après avoir beaucoup pleuré pour l'humanité, pour nos proches, pour nos enfants, et même pour les fomentateurs, on tend le dos, on prie la Vierge Marie, et on "espect" on fait confiance à Dieu qui sait.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 4 + 4 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Les deux camps.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 4 + 4 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

Le grand maillage

Mark Mallett - le

1.114 lectures 4 commentaires

La semaine dernière, une inspiration prophétique reçue en 2006 m'est revenue à l'esprit avec une certaine force. Elle avait trait au maillage de nombreux systèmes globaux visant à former un nouvel ordre mondial extrêmement puissant. C'est ce que saint Jean appelait une « Bête ».

Lire la suite

C'est le temps de l'Antéchrist

Mark Mallett - le

1.788 lectures 5 commentaires

Le monde catholique a été en effervescence récemment avec la publication d'une lettre écrite par le Pape émérite Benoît XVI déclarant en substance que le l'Antéchrist est déjà sur terre.

Lire la suite

L'Antéchrist à notre époque

Mark Mallett - le

2.978 lectures 2 commentaires

Il est temps pour moi de parler aux quelques lecteurs qui ont encore des oreilles pour entendre. De leur parler de façon franche, sans peur et avec audace... J'ai passé plus de dix ans à écrire sur l'époque que nous vivons, en faisant systématiquement référence à la Sainte Tradition et au Magistère afin d'apporter un équilibre à une discussion qui repose peut-être trop souvent uniquement sur des révélations privées. Néanmoins, il y en a qui préfèrent se tenir à l'écart de toute discussion relative à la "fin des temps" ou aux crises que nous traversons actuellement, trouvant ce genre de discussion beaucoup trop sombre, négative ou réservée à des fanatiques — et donc ils cessent de me lire. C'est leur choix !

Lire la suite