Antidotes contre l'Antichrist


Commentaires (3)

Catégorie : Encouragements spirituels

Auteur : Mark Mallett

Nombre de consultations : 897

Quel est l'antidote de Dieu au spectre de l'Antéchrist à notre époque ? Quelle est la "solution" du Seigneur pour protéger Son peuple, la Barque de Son Église, à travers les eaux tempétueuses qui s'annoncent ? Ce sont des questions cruciales, en particulier à la lumière de la question interpelante du Christ :

Quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? (Luc 18: 8)

Traduction d'un article de Mark Mallett, titre original : The Antidotes to Antichrist

La nécessité de la prière

Le contexte des paroles du Seigneur que nous pouvons lire ci-dessus est essentiel ; c'était celui de « la nécessité pour eux de toujours prier sans se décourager. » [1] Et cela devient la première partie de notre réponse : nous devons lutter contre la grande tentation, alors que nous entrons dans Notre Gethsémani, de nous laissons anesthésier par le mal qui règne à notre époque (lire Le mal aura son heure) — et de sombrer dans le sommeil du péché ou le coma de l'apathie

Puis il revient vers ses disciples et les trouve endormis ; il dit à Pierre : « Ainsi, vous n’avez pas eu la force de veiller seulement une heure avec moi ? Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation ; l’esprit est ardent, mais la chair est faible. »

Mt 26:40-41

Mais comment prier quand nous nous sentons dépassés, découragés ou mentalement épuisés par tout cela ? Eh bien, par « prier », je ne veux pas dire remplir vos journées avec une montagne de mots. Considérez ce que Notre Dame aurait dit en février 2023 à Pedro Regis :

Courage chers enfants ! Ne vous découragez pas. Mon Seigneur est à vos côtés, bien que vous ne le voyiez pas.

9 février 2023

Jésus n'est pas seulement « là-haut » dans le Ciel ou « là-bas » dans le Tabernacle ou « seulement là », avec les personnes que vous considérez comme plus saintes que vous. Il est partout, et surtout, aux côtés de ceux qui luttent. [2] Ainsi la prière doit devenir réelle. Elle doit être brutte. Elle doit être honnête. Elle doit venir du cœur dans toute sa vulnérabilité. Dans cette lumière de la proximité de Jésus, de Sa présence à vos côtés, la prière devrait simplement devenir...

« ... un commerce intime d’amitié où l’on s’entretient souvent seul à seul avec ce Dieu dont on se sait aimé. » L'oraison cherche « celui que mon cœur aime ». C’est Jésus, et en lui, le Père. [Nous le cherchons], parce que le désirer est toujours le commencement de l’amour, et [nous le cherchons] dans la foi pure, cette foi qui nous fait naître de lui et vivre en lui.

— Catéchisme de l'Église catholique, n° 2709

Dernièrement, j'ai lutté contre une immense sécheresse et une submersion de distractions pendant mon temps de prière matinale. Et pourtant, c'est précisément dans ce combat de « pure foi » que l'amour naît et s'échange : Je t'aime Jésus, non pas parce que je te vois ou te sens, mais parce que j'ai confiance en ta Parole que tu es ici et que tu ne me quitteras jamais. Et même si les puissances des ténèbres m'environnent, Tu ne m'abandonneras jamais. Tu es toujours à mes côtés. Seigneur Jésus, aide-moi à être auprès de toi. Alors, je passerai ce temps dans la prière, dans ta Parole, dans ta Présence pour que nous nous aimions en silence, même en cette période de sécheresse...

La nécessité du courage

Quand Notre Sainte Mère nous dit « Courage ! », ce n'est pas un appel à l'émotion mais l'action. Cela demande vraiment du courage d'accepter l'amour du Seigneur, surtout quand nous sommes tombés. Il faut vraiment du courage pour croire que Dieu va prendre soin de nous alors même que se produisent à la lettre tous les événements annoncés. Plus encore, il nous faut du courage pour vraiment nous convertir. Lorsque nous savons que nous sommes attachés à quelque chose, la lutte intérieure pour rompre avec cet attachement peut être féroce... comme si quelque chose au plus profond de nous nous était arraché et devait faire place à un trou béant (par opposition à l'élargissement de nos cœurs, ce que fait la conversion). Cela demande du courage de nous dire : « Je renonce à ce péché et m'en repents. Vous n'aurez plus de place dans ma vie, ténèbres ! » Soyez courageux. Le courage, ce n'est pas contempler la Croix — c'est s'y laisser suspendre. Et d'où viennent ce courage et cette force ? La prière — à l'imitation de Notre Seigneur dans les instants qui précédèrent Sa Passion.

... que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne. (Luc 22:42) 

Je peux tout en celui qui me donne la force. (Philippiens 4: 13)

Si ce sont les temps de l'Antéchrist, Dieu prendra-t-il soin de ma famille et de moi-même ? Y aura-t-il assez de nourriture ? Serai-je emprisonné et comment supporterai-je cela ? Serai-je martyrisé et pourrai-je supporter la douleur ? Je pose juste les questions que tout le monde prétend ne pas se poser. La réponse à toutes ces questions est d'avoir du courage, dès maintenant, et de croire que Dieu prendra soin des siens quand le temps viendra. Ou est-ce que Jésus nous ment en Mt 6: 25-34 ? Saint Paul ne s'est pas vanté en disant que dans le Christ il ne souffrirait pas. Au contraire, Jésus lui dit, et à nous aussi :

« Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » C’est donc très volontiers que je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ fasse en moi sa demeure.

(2 Co 12: 9)

Ainsi, la grâce de Dieu vient précisément quand nous en avons besoin. La grâce pour quoi faire ? La grâce de la foi quand la nourriture se fait rare. La grâce de la prière lorsque la peur nous entoure. La grâce de la louange quand tout semble perdu. La grâce de croire quand les autres perdent la foi. La grâce de l'endurance quand nos persécuteurs sont plus forts. C'est la même grâce qui permit à Paul de courir la course jusqu'au bout — jusqu'au billot, où il rendit son dernier souffle — avant de fixer éternellement les yeux sur Son Sauveur. 

C'est la même grâce qui sera donnée à l'Épouse du Christ lorsque viendra l'heure de l'épreuve. Vous pouvez compter dessus.

Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.

Mt 10: 19-20 (ajout)

La nécessité d'agir

Lorsque saint Paul parlait de la venue de « l'impie », il concluait son discours en donnant l'antidote à l'imposture de l'Antéchrist :

Dieu vous a choisis en premier pour être sauvés par l’Esprit qui sanctifie et par la foi en la vérité... Ainsi donc, frères, tenez bon, et gardez ferme les traditions que nous vous avons enseignées, soit de vive voix, soit par lettre.

2 Th 2: 13, 15

Jésus a dit : « Je suis la Vérité » et la Vérité est attaquée aujourd'hui comme jamais auparavant. Lorsque les gouvernements commencent à appeler « soins d'affirmation du genre » la castration des petits garçons ou la mastectomie des filles en pleine croissance, c'est alors que vous savez que nous naviguons dans le mal à l'état pur.

Lire Josh Alexander poursuit sa lutte contre l’activisme LGBT dans les écoles

Devant une situation aussi grave, le courage de regarder la vérité en face et d'appeler les choses par leur nom est plus que jamais nécessaire, sans céder à des compromis par facilité ou à la tentation de s'abuser soi-même. A ce propos, le reproche du Prophète [Isaïe] retentit de manière catégorique: « Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière et de la lumière les ténèbres » (Is 5, 20).

— PAPE JEAN-PAUL II, Evangelium Vitae, “L'Évangile de la vie” , n° 58

Voyez-vous maintenant pourquoi j'ai averti que le politiquement correct est lié à la Grande Apostasie ? [3]

Le politiquement correct n'est rien d'autre qu'une guerre psychologique visant à pousser des hommes par ailleurs bons à craindre d'appeler mal ce qui est présenté comme bien, et bien ce qui est présenté comme mal. Comme saint Jean Bosco l'a dit un jour : « La puissance des méchants se nourrit de la lâcheté des bons. » Accrochez-vous à la vérité qui nous a été transmise ; car ainsi vous vous accrocherez à Celui qui est la Vérité ! Si cela vous coûte votre réputation, votre travail, votre vie, alors heureux êtes-vous. Heureux êtes-vous !

Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme. Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes.

Luc 6: 22-23

Et chers amis, rejetez les sophismes qui nous sont présentés de nos jours, même par des évêques et des cardinaux... [4]

... je garde très fermement et je garderai jusqu'à mon dernier soupir la foi des Pères... pour que "jamais on ne croie autre chose, ni qu'on ne comprenne autrement la vérité absolue et immuable prêchée depuis le commencement par les apôtres.

— PAPE Pie X, Serment anti-modernisme, 1er septembre 1910 ; 1foicatholique.over-blog.com

Le coût de la défense de la vérité devient aujourd'hui très, très réel, y compris en Amérique du Nord. [5] C'est pourquoi nous devons prier afin d'avoir le courage d'agir.

À la fin, la Vérité l'emportera sur l'Antéchrist. La vérité sera sa sentence. La vérité sera justifiée. [6]

Car tel est l’amour de Dieu : garder ses commandements ; et ses commandements ne sont pas un fardeau, puisque tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde. Or la victoire remportée sur le monde, c’est notre foi. Qui donc est vainqueur du monde ? N’est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?

1 Jean 5: 3-5

Pourtant, si l'Antéchrist doit régner pendant « trois ans et demi », selon l'Écriture et la Sainte Tradition, comment l'Église pourra-t-elle survivre sans être martyrisée et anéantie ? D'après la Bible, Dieu préservera physiquement Son Église. Cela, dans la prochaine réflexion (prochainemennt sur Pierre et les Loups) ...

Mark Mallett
The Antidotes to Antichrist


[1] Luc 18: 1

[2] cf. Notre véritable Refuge et Havre de Paix

[3] cf. Le politiquement correct et la grande apostasie

[4] par exemple. « L'hétérodoxie pro-LGBT du Cardinal McElroy fait fi de l'enseignement catholique et des méfaits physiques de la sodomie », lifesitenews.com

[5] par exemple. Au Canada, il est dangereux de dire la vérité ; journaldemontreal.com. Lire aussi « Josh Alexander arrêté pour avoir protesté contre un spectacle de drag queens destiné aux enfants », 8 février 2023 ; cqv.qc.ca

[6] cf. Vindication and Glory and The Vindication of Wisdom

Notez cet article :
(14 notes reçues)
8/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
1


du courage
42


de la tristesse
1


de la peur
3


de la colère
0

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Commentaire laissé par jacques le

Merci SEIGNEUR,
C'est imprimé, et sera lu au quotidien pour rester en éveil
gloire à DIEU pour les armes de la victoire.
merci
Père
Fils et
Saint Esprit
et Maman Marie , enveloppe de la Trinité.

Répondre à un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 10 - 4 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Antidotes contre l'Antichrist.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 10 - 4 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

Traité Contre les Hérésies, livre III - Mgr Irénée de Lyon

le

656 lectures 0 commentaire

Comment, par les apôtres, l'Église a reçu l'Évangile

Le Seigneur de toutes choses a en effet donné à ses apôtres le pouvoir d'annoncer l'Évangile et c'est par eux que nous avons connu la vérité, c'est-à-dire l'enseignement du Fils de Dieu. C'est aussi à eux que le Seigneur a dit : « Qui vous écoute m'écoute, et qui vous méprise me méprise et méprise Celui qui m'a envoyé ». Car ce n'est pas par d'autres que nous avons connu l' "économie" de notre salut, mais bien par ceux par qui l'Évangile nous est parvenu. Cet Évangile, ils l'ont d'abord prêché ; ensuite, par la volonté de Dieu, ils nous l'ont transmis dans des Écritures, pour qu'il soit le fondement et la colonne de notre foi.

Lire la suite

La guerre contre la création – Partie 1

Mark Mallett - le

760 lectures 0 commentaire

Cela fait maintenant plus de deux ans que je discerne la nécessité d'écrire cette nouvelle série d'articles. J’ai déjà abordé certains aspects, mais dernièrement, le Seigneur m’a donné le feu vert pour proclamer avec audace cette parole que je ressens dans mon coeur. Le véritable signal fut pour moi les lectures de la messe de ce 9 novembre 2023, que je mentionnerai en fin d'article...

Lire la suite

Un « schisme sâle » en Allemagne ? Alors que le processus synodal touche à sa fin, un groupe de laïcs met en garde contre « la pire issue possible »

National Catholic Register - le

1.003 lectures 5 commentaires

Sans une intervention décisive de Rome, les catholiques fidèles d'Allemagne risquent d'être poussés dans la « clandestinité », met en garde New Beginning (Neuer Anfang)

Lire la suite