Une foi invincible en Jésus


Commentaires (8)

Catégorie : Foi, doctrine & morale catholiques

Auteur : Mark Mallett

Nombre de consultations : 3.634

En ces jours d'incroyables changements, d'incertitudes, de verrouillages, de divisions, de confusion... nous devons entendre cet appel à un plus grand abandon et une foi plus profonde en Jésus-Christ.

Jésus ne nous a pas abandonnés. Mais Il nous met à l'épreuve afin que nous grandissions davantage dans notre foi. Parce que c'est la foi — pas notre propre intelligence — qui peut déplacer des montagnes !

Vous, chers lecteurs, êtes choisis par Notre Dame. Et ce qui suit est une parole qu'elle a mise à nouveau dans mon cœur cette semaine. Lisez-la à vos enfants, à votre conjoint et pratiquez-la en famille. Le moment est venu d'avoir une foi invincible...

Dernière publication en français sur ce blog le 28 octobre 2020.

Hollywood est inondé d'une surabondance de films de super héros. Il en passe dans les salles de cinéma quasi en permanence aujourd'hui. Peut-être est-ce révélateur de quelque chose de profondément enraciné dans la psyché de notre génération ; d'une époque où les vrais héros se font rares ; d'un monde qui aspire à une vraie grandeur, pour ne pas dire à un vrai Sauveur...

Appel à retrouver une foi héroïque

Bien que votre foi en Jésus Christ et en Ses enseignements puisse aujourd'hui sembler déranger certaines personnes ; même si celles-ci, pour le moment, vous rejettent et vous accusent de fondamentalisme, d'extrémisme ou de fanatisme... le jour arrive où votre foi en Dieu sera un point d'ancrage pour des milliers d'âmes autour de vous. D'où le fait que Notre Dame nous appelle continuellement, vous et moi, à la prière et à la conversion afin que nous devenions les « super-héros » spirituels dont le monde a si désespérément besoin. Ne passez pas à côté de cet appel !

D'où aussi toutes ces souffrances par lesquelles le Père céleste éprouve l'Église, nos familles et nos vies : Il veut nous montrer que nous devons avoir une foi invincible en Jésus. Il s'apprête à dépouiller l'Église de tout, pour que nous n'ayons bientôt plus rien d'autre que Lui. [1] Une grande secousse arrive, et quand elle se produira, le monde recherchera de véritables superhéros : des hommes et des femmes ayant de vraies réponses à apporter aux situations de crises désespérées que nous traversons.

Quand les épreuves de cette période de purification auront été surmontées... les hommes évoluant dans un monde complètement planifié vont se retrouver extrêmement seuls. S'ils perdent totalement de vue Dieu, ils vont réellement ressentir l'horreur de leur pauvreté. Alors, ils verront le petit troupeau des croyants avec un regard nouveau. Ils le verront comme un espoir de quelque chose qui leur est aussi destiné, une réponse qu'ils avaient toujours secrètement cherchée.

— Cardinal Joseph Ratzinger (Benoît XVI), en 1969, s'adressant à la radio allemande ; Le jour où Joseph Ratzinger a prédit l'avenir de l'Église (ajout)

Les faux prophètes seront aux aguets ... mais Notre Dame sera prête elle aussi, s'étant préparé une armée d'hommes et de femmes dont la mission consistera à rassembler les fils et filles prodigues de cette génération avant le Jour de la Justice. [2]

Si le Seigneur n'a pas encore enlevé la lourde croix de vos épaules ; s'Il ne vous a pas délivré de telle situation désespérée ; si vous luttez contre les mêmes fautes et retombez sans cesse dans les mêmes péchés... la raison est que vous n'avez pas encore appris à vous abandonner complètement et véritablement à Lui.

Apprendre l'abandon

Le Père Dolindo Ruotolo (décédé en 1970) est un prophète relativement inconnu de notre époque. De lui, saint Padre Pio a dit un jour : « En votre âme se trouve la plénitude du paradis. » Il s'avère que sur une carte postale adressée à Mgr Huilica en 1965, le Père Dolindo avait prédit que « Le monde verra s'élever de Pologne un nouveau Jean qui, de ses pas héroïques, brisera les chaînes de l'autre côté des frontières imposées par la tyrannie communiste. » Cela a bien entendu été accompli par le Pape saint Jean-Paul II.

Mais le plus grand héritage du Père Dolindo fut sans conteste l'acte d'abandon qu'il a laissé à l'Église et dans lequel Jésus nous révèle la façon de nous abandonner à Lui. Si les révélations faites à sainte Faustine nous enseignent à faire confiance en la Divine Miséricorde, et si les révélations à la Servante de Dieu Luisa Piccarreta nous instruisent sur la manière de vivre dans la Divine Volonté, les révélations au Père Dolindo nous apprennent comment nous abandonner à la Divine Providence.

Jésus commence en lui disant :

Pourquoi vous troublez-vous en laissant l'inquiétude vous gagner? Laissez-Moi prendre soin de votre quotidien et tout s'apaisera. En vérité, Je vous le dis, chaque acte de véritable abandon à Moi, aveugle et total, produit l'effet que vous désirez et résout toutes les situations épineuses.

La plupart d'entre nous qui lisons ceci, se dit alors : « D'accord, Jésus s'il te plaît, arrange cette situation pour moi de sorte que... » Mais dès que nous commençons à dicter au Seigneur l'issue à apporter à nos affaires, nous montrons que nous ne croyons pas vraiment qu'Il puisse agir dans notre meilleur intérêt.

S'abandonner à Moi ne signifie pas se tracasser, se bouleverser et se désespérer, pour m'adresser ensuite une prière agitée afin que Je vous suive et que votre agitation se change ainsi en prière. S'abandonner signifie fermer paisiblement les yeux de l'âme, détourner ses pensées des tourments, et s'en remettre à Moi pour que Moi seul J'agisse... L'inquiétude, l'agitation, vouloir penser aux conséquences d'un fait, sont des choses contraires à l'abandon, absolument contraires.

Jésus nous demande ensuite de Lui adresser une petite prière :

Ô Jésus, je m'abandonne à Toi, c'est à Toi d'y penser !

Comme c'est dur ! L'esprit humain, comme le métal vis-à-vis de l'aimant, est puissamment attiré par les pensées et les raisonnements ; nous nous laissons très souvent obséder par nos problèmes. Mais Jésus nous dit « non, laisse-Moi m'en occuper. »

Vous recevez peu de grâces lorsque vous vous obstinez à vouloir les produire par vous-mêmes, vous en avez le plus lorsque la prière est confiance totale en Moi. Dans la souffrance, vous priez pour que J'agisse, mais pour que J'agisse comme vous le voulez. Vous ne vous adressez pas à Moi, mais vous voulez que Moi, Je m'adapte à vos idées ; vous n'êtes pas des malades qui demandez au médecin le remède mais qui le lui suggérez. Ne faites pas ainsi, mais priez comme Je vous l'ai enseigné dans le Notre Père : « que Ton Nom soit sanctifié », c'est-à-dire qu'il soit glorifié dans ma nécessité ; « que Ton règne vienne », c'est-à-dire que tout concoure à ton règne en nous et dans le monde ; « que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel », c'est-à-dire agis en cette nécessité comme cela te semble le mieux pour notre vie éternelle et temporelle.

Si vous me dites vraiment « que Ta volonté soit faite », ce qui revient à dire « c'est à Toi d'y penser », J'interviens avec ma toute-puissance, Je résous les situations les plus fermées.

Et pourtant, nous entendons ces mots, et ensuite nous raisonnons en nous disant que notre situation particulière est tellement désespérée que même le Ciel ne peut nous venir en aide. Mais Jésus nous appelle à « replier les ailes de l'intelligence », comme aimait le dire Catherine Doherty, et à le laisser agir et résoudre cette situation. Dites-moi : si Dieu a pu créer le ciel et la terre à partir de rien, n'est-Il pas en mesure de résoudre cette épreuve désespérée, même si les choses semblent aller de mal en pis ?

Voici que tu vois que [le mal] progresse au lieu de [disparaître] ? Ne t'agite pas, ferme les yeux et dis-moi avec confiance : « que ta volonté soit faite, c'est à Toi d'y penser ». Je te dis que J'y pense et que J'interviens comme médecin, et J'accomplis aussi un miracle quand il le faut. Tu vois que [le mal] empire ? Ne te bouleverse pas, mais ferme les yeux et dis : « c'est à Toi d'y penser ». Je te dis que J'y pense et qu'il n'y a pas de remède plus puissant que mon intervention d'Amour. J'y pense seulement quand vous fermez les yeux... Quand tu vois que les choses se compliquent, dis, avec les yeux de l'âme fermés : « Jésus, c'est à Toi d'y penser. »

Mais comme il est difficile de faire confiance ! De ne pas rechercher soi-même les solutions, de ne pas chercher, par nos propres forces humaines, à résoudre nos problèmes, de ne pas manipuler les choses pour que l'issue corresponde à nos propres vues. Le véritable abandon signifie laisser complètement et totalement le dénouement entre les mains de Dieu, qui nous promet d'être fidèle.

L'épreuve qui vous a atteints n'a pas dépassé la mesure humaine. Dieu est fidèle : il ne permettra pas que vous soyez éprouvés au-delà de vos forces. Mais avec l'épreuve il donnera le moyen d'en sortir et la force de la supporter.

1 Corinthiens 10:13

Mais ce « moyen » ne sera pas nécessairement celui auquel nous aurions pensé.

Et quand Je dois vous conduire sur une voie différente de celle que vous voyez, Je vous forme. Je vous porte dans mes bras, et Je vous conduis, comme de petits enfants endormis dans les bras maternels, vers l'autre rive. Ce qui vous bouleverse et vous fait un mal immense, c'est votre raisonnement, votre manière de penser, votre hantise et votre volonté de vous occuper vous-mêmes à tout prix de ce qui vous afflige.

Et c'est alors que nous recommençons à vouloir résoudre la situation par nos propres moyens, à perdre patience, à avoir le sentiment que Dieu ne fait pas ce qu'il faut. Nous perdons notre paix intérieure... et Satan commence à triompher.

Sans répit, vous voulez tout évaluer, tout scruter, penser à tout, en faisant seulement confiance aux forces humaines, ou pire encore aux hommes en vous confiant en leur seule intervention. C'est cela qui entrave mes paroles et mes vues. Oh, comme Je désire de vous cet abandon pour que vous en tiriez profit, et comme Je m'afflige de vous voir agités ! Satan tend exactement à cela : à vous agiter pour vous soustraire à mon action et vous laisser en proie aux initiatives humaines. Ayez donc pleinement confiance en Moi seul, reposez-vous en Moi, abandonnez-vous à Moi pour tout.

Et ainsi, nous devons lâcher prise une fois encore, et crier du plus profond de notre âme : Jésus, je te confie cela. À toi d'y penser pour moi. Et Il nous répond alors...

Plus tu t'abandonnes à Moi, plus tu cesses de ruminer tes problèmes, plus je puis accomplir des miracles. Je sème des trésors de grâces lorsque tu te trouves dans la plus grande pauvreté. Aucun sage ni savant n'a jamais fait de miracles, pas même parmi les saints. Lui seul accomplit des œuvres divines qui sait s'abandonner à Dieu. Dès lors n'y pense plus, parce que ton esprit est vif et qu'il t'est très difficile, lorsque tu fais face au mal, de Me faire confiance et de ne pas te refermer sur toi-même. Fais ainsi pour toute nécessité. Faites ainsi, vous tous, et vous verrez de grands, incessants et silencieux miracles. Je vous l'assure par mon amour.

Comment, Jésus ? Comment puis-je arrêter d'y penser ?

Fermez les yeux et laissez-vous porter par le courant de ma grâce, fermez les yeux et laissez-Moi œuvrer, fermez les yeux et ne pensez pas au moment présent, en détournant votre pensée de l'avenir comme d'une tentation ; confiez-vous à Moi en croyant en ma bonté, et Je vous promets sur mon Amour qu'en me disant dans cet état d'esprit « c'est à Toi d'y penser », Moi J'y pense totalement, Je vous console, Je vous libère, Je vous conduis.

Oui, notre volonté veut toujours avoir le dessus. Nous devons lui résister, la combattre et lui résister encore et encore. Mais nous ne sommes ni seuls ni privés de l'assistance divine, qui nous vient par la prière.

Prie et sois toujours prompt à t'abandonner, et tu en recevras une grande paix... Alors qu'importe la souffrance ? Cela te semble impossible ? Ferme les yeux et prononce ces mots de toute la force de ton âme : « Jésus, à toi d'y penser pour moi ». N'aie pas peur, Je prendrai soin de tes affaires... Mille prières ne peuvent égaler un seul acte d'abandon, souviens-toi bien de cela. Il n'y a pas de neuvaine plus efficace que celle-ci.

Une foi invincible

Apprenez, mes frères et sœurs, « l'art de l'abandon », vécu tout particulièrement par Notre Dame. Elle nous apprend comment nous abandonner à la Volonté du Père, dans chaque situation de notre vie, même les plus inextricables — y compris face aux événements qui se déroulent dans le monde aujourd'hui. [3] Paradoxalement, son abandon à Dieu, qui anéantit sa volonté propre, ne conduit ni à la tristesse ni à la perte de dignité, mais à la joie, à la paix et à une conscience plus profonde de sa véritable identité de créature faite à l'image de Dieu.

Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Luc 1: 46-47

En effet, son Magnificat n'est-il pas une louange à la miséricorde de Dieu envers les humbles — et à la façon dont Il abaisse ceux qui veulent être maîtres de leur propre destinée ; ceux qui, par arrogance et par orgueil, refusent de mettre leur confiance en Lui ?

Sa miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.

Luc 1: 50-53

C'est-à-dire qu'Il élève ceux qui ont une foi invincible en Jésus.

Oh, comme est agréable à Dieu l'âme qui suit fidèlement les inspirations de Sa grâce ! ... Ne crains rien. Sois fidèle jusqu'à la fin.

— Notre Dame à Sainte Faustine, Divine Miséricorde dans Mon Ame, Petit Journal, n° 635


Mère, je suis à toi maintenant et à jamais.
Par toi et avec toi
Je veux toujours appartenir
complètement à Jésus.

Mark Mallett
An Invincible Faith in Jesus


[1] cf. La Prophétie à Rome
[2] lire The Great Liberation
[3] cf. Lc 1: 34,38

Notez cet article :
(2 notes reçues)
10/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
112


du courage
41


de la tristesse
0


de la peur
1


de la colère
0

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par Théo le

Jésus je m'attache à toi, guide mes pas afin que le sel ne se dénature pas.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Rébécca le

Merci pour cet article qui nous plonge au cœur de la Foi, et maintenant, « revêtir les sentiments du Christ-Jésus » pour nos frères... « pour qu’aucun ne se perde » !

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Theo le

Jésus nous a dit: "lorsque je reviendrai sur terre, trouverai-je un seul JUSTE?".
Prions en ces temps d'apostasie, pour que le peuple de DIEU revienne à la prière et donne aux pauvres ce que nous demande DIEU.
En Union de prière à Jésus par Marie
Theo

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par galea le

Très beau message bien réel qui apporte la sérénité et apaisement et fortifie notre FOI.

Sans fin on doit s'abandonner a la miséricorde de notre seigneur ne pas douter de son amour .

Ne pas oublier de remercier chaque jour pour les grâces accordées ,elles sont si nombreuses

Sans oublier notre tendre MERE notre médiatrice auprès de notre SEIGNEUR

AMEN ET GLOIRE A DIEU

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Gaube du Gers Olivier le

L’abandon dans lequel nous sommes appelés implique un dépouillement total que l’on retrouve dans la prière de Louis Grignon de Montfort adressée à Marie qui engage toute notre personne. Je rejoins par là la prière de Ste Elisabeth de la Trinité à Jésus: « Ensevelissez-vous en moi pour que je l’ensevelisse en vous. » , une manière de « s’incorporer « à Jésus pour se laisser habiter totalement et s’abandonner à sa volonté divine. C’est bien par la prière que nous accédons à cet état de fils et fille de Dieu pour lui dire « ABBA » ( Papa , je m’en remets à Toi!)

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Agostinho Lobo le

Un texte admirable et éclairant qui renforce notre foi et apaise les préoccupations de notre âme. A lire, relire et méditer.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Theo le

TOUT à JESUS par MARIE. Demandez et vous serez exaucés, à condition d'être fidèle aux commandements de DIEU.
Veillons et prions pour que Votre volonté soit faite Seigneur.
Très bel article.
Merci

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par daniel le

bonjour,
vu l'heure ,j'ai juste lu le début...
j'y reviendrai
de tout coeur avec vous,et que notre SEIGNEUR JÈSUS , vous garde dans sa paix
Union de prière

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (0 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 4 + 3 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Une foi invincible en Jésus.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 4 + 3 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

Jésus a-t-il enseigné la doctrine du Purgatoire ?

le

1.595 lectures 0 commentaire

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples . . . apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé.  » (Matthieu 28: 19-20). Voilà la Grande Mission que le Christ a confiée à ses disciples.

Remarquez que le Christ commande à ses disciples d'enseigner seulement ce qu'Il leur a révélé et non leurs propres opinions.

Beaucoup de protestants pensent que l'Eglise Catholique échoue à cet égard. Le purgatoire est un dogme catholique qu'ils pensent ne pas venir de notre Seigneur. Ils affirment que c'est l'un des nombreux dogmes inventés auxquels l'Église Catholique contraint ses membres à croire.

Il est vrai que tous les membres de l'Église Catholique sont tenus de croire au dogme du purgatoire. Mais ce n'est pas vrai qu'il s'agit d'une invention.

Lire la suite

Participer à la Mission de Jésus

Mark Mallett - le

1.703 lectures 0 commentaire

UNE FOIS que l'on comprend la Croix — que nous ne sommes pas de simples observateurs mais des participants actifs au salut du monde — cela change tout. Parce qu'à présent, en unissant chacune de vos activités à Jésus, vous devenez vous-même un « sacrifice vivant » qui demeure « caché » dans le Christ. Vous devenez un véritable instrument de la grâce à travers les mérites de la Croix du Christ et un participant à son « ministère » divin à travers Sa Résurrection.

Lire la suite

Mgr Strickland : « J'ai été démis de mes fonctions parce que des forces au sein de l'Église veulent changer l'enseignement de Jésus »

LifeSiteNews - le

1.038 lectures 6 commentaires

Mgr Strickland a déclaré qu'il ne rejetait pas entièrement la responsabilité de sa destitution sur le pape François, car « de nombreuses forces s'exercent sur lui et l'influencent pour qu'il prenne ce type de décisions. »

Lire la suite