Participer à la Mission de Jésus


Commentaires (0)

Catégorie : Foi, doctrine & morale catholiques

Auteur : Mark Mallett

Nombre de consultations : 1.703

UNE FOIS que l'on comprend la Croix — que nous ne sommes pas de simples observateurs mais des participants actifs au salut du monde — cela change tout. Parce qu'à présent, en unissant chacune de vos activités à Jésus, vous devenez vous-même un « sacrifice vivant » qui demeure « caché » dans le Christ. Vous devenez un véritable instrument de la grâce à travers les mérites de la Croix du Christ et un participant à son « ministère » divin à travers Sa Résurrection.

Traduction d'un article de Mark Mallett du 18 septembre 2017, titre original : « Participating in Jesus »

En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu.

Col 3, 3

Tout ceci est une autre façon de dire que vous faites maintenant partie du Christ, littéralement un membre de son Corps Mystique à travers le baptême, et non pas un simple "instrument". C'est plutôt l'effet que produit sur vous l'onction au saint chrême que vous avez reçue sur le front :

... les chrétiens qui, étant incorporés au Christ par le baptême, intégrés au Peuple de Dieu, [rendus] participants à leur manière de la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ, exercent pour leur part, dans l'Église et dans le monde, la mission qui est celle de tout le peuple chrétien.

Catéchisme de l'Église catholique, n° 897

La fonction royale

Par le Baptême, Dieu a "cloué" vos péchés et la nature de l'homme ancien au bois de la Croix, et vous a insufflé la Sainte Trinité, inaugurant ainsi la restauration de votre véritable identité.

Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c'est à sa mort que nous avons été unis par le baptême... Si nous sommes passés par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui.

Rom 6: 3, 8

Tout cela pour dire que le baptême vous rend capable d'aimer comme Dieu aime et de vivre comme Il vit. Mais cela exige un renoncement continu au péché et au agissements de « l'homme ancien ». Et c'est ainsi que vous participez à la mission royale de Jésus : en devenant, avec l'aide du Saint-Esprit, « souverain » sur votre corps et ses passions.

Grâce à leur mission royale, les laïcs ont le pouvoir d'arracher au péché son empire en eux-mêmes et dans le monde par leur abnégation et la sainteté de leur vie ... Qu'y a-t-il, en effet, d'aussi royal pour une âme que de gouverner son corps dans la soumission à Dieu ? - CEC, n° 943 ; 786

Cette obéissance à Dieu signifie aussi vous soumettre, comme le fit le Christ, en devenant le serviteur des autres. « Pour le chrétien, "régner, c'est Le servir" » (CEC, n° 786)

La fonction prophétique

Adoration jeunePar le baptême, vous avez été attiré en Jésus, et si profondément identifié à Lui, que ce qu'Il a fait sur la terre, Il a l'intention de continuer de l'accomplir à travers vous — non pas comme un simple canal passif — mais véritablement en tant que Son Corps. Comprenez-vous cela, cher ami ? Vous êtes Son Corps. Ce que Jésus veut faire, Il le fait à travers « Son Corps », tout comme vous accomplirez chacune des tâches de votre journée au moyen de l'activité de votre esprit, de votre bouche et de vos membres. La façon dont Jésus oeuvre à travers vous et moi sera différente, parce qu'il y a beaucoup de membres dans le corps. (Rm 12: 3-8) Mais à présent, ce qui appartient au Christ vous appartient ; Sa puissance et Sa domination sont des "droits" que vous avez acquis par votre baptême :

Voici que je vous ai donné le pouvoir d'écraser serpents et scorpions, et sur toute la puissance de l'Ennemi : absolument rien ne pourra vous nuire. ... Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les oeuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père ...

Luc 10:19 ; Jean 14:12

La mission prédominante du Christ est de proclamer le Royaume de Dieu. (cf. Lc 4: 18, 43 ; Mc 16: 15) Et ainsi,

Leur mission prophétique, les laïcs l'accomplissent aussi par l'évangélisation, "c'est-à-dire l'annonce du Christ faite par le témoignage de la vie et par la parole". - CEC, n° 905

Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ ; c'est comme si Dieu exhortait par nous.

2 Cor 5:20

La fonction sacerdotale

Mais plus profonde encore que cette participation au ministère royal et prophétique de Jésus est la participation à Sa mission sacerdotale. Parce que ce fut précisément dans ce ministère, en tant que à la fois grand prêtre et sacrifice expiatoire, que Jésus a réconcilié le monde avec le Père. Mais maintenant que vous êtes membre de Son Corps, vous aussi, vous partagez Son sacerdoce royal et participez à cette oeuvre de réconciliation ; vous aussi, vous participez à cette vocation de compléter "ce qui reste à souffrir des épreuves du Christ" (Col 1: 24) Comment ?

Je vous exhorte donc, frères, par la miséricorde de Dieu, à offrir vos personnes en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu : c'est là le culte spirituel que vous avez à rendre.

Romains 12: 1

Vos pensées, vos paroles et vos actes, unis au Seigneur dans l'amour, peuvent devenir un moyen par lequel la grâce salvatrice de la Croix est attirée dans votre âme et dans celle des autres.

Toutes leurs activités, leurs prières et leurs entreprises apostoliques, leur vie conjugale et familiale, leurs labeurs quotidiens, leurs détentes d'esprit et de corps, s'ils sont vécus dans l'Esprit de Dieu, et même les épreuves de la vie, pourvu qu'elles soient patiemment supportées, tout cela devient ‘offrande spirituelle, agréable à Dieu par Jésus-Christ'.

CEC, n° 901

Là encore, lorsque nous « offrons » ces activités, prières et souffrances — comme l'a fait Jésus — elles revêtent une puissance rédemptrice qui coule directement du coeur meurtri du Rédempteur.

... les faiblesses de toutes les souffrances humaines peuvent être pénétrées de la puissance de Dieu qui s'est manifestée dans la Croix du Christ ... afin que toute souffrance, régénérée par la force de cette Croix, de faiblesse de l'homme qu'elle était, devienne puissance de Dieu. - SAINT JEAN-PAUL II, Salvifici Doloris, n° 23, 26

Mais pour que notre sacerdoce spirituel soit efficace, il exige de nous l'obéissance de la foi. La Sainte Vierge est le modèle du sacerdoce spirituel de l'Église, car elle fut la première à s'offrir en sacrifice vivant afin que Jésus puisse être donné au monde. Peu importe les souffrances ou consolations que nous rencontrons tout au long de notre existence, la prière du chrétien fidèle à sa vocation sacerdotale devrait imperturbablement être celle de Marie :

Voici la servante du Seigneur ; que tout m'advienne selon ta parole.

Luc 1: 38

AnnonciationDe cette manière, la grâce infusée dans chacun de nos actes les transforme, pour ainsi dire, comme le « pain et le vin » sont transformés et deviennent le Corps et le Sang du Christ. Tout à coup, ce qui, d'un point de vue humain, semble être une tâche inutile ou une souffrance absurde devient « une offrande d'agréable odeur, un sacrifice digne d'être accepté et de plaire à Dieu.  » (Ph 4: 18) Car, une fois unis librement au Seigneur, Jésus lui-même entre dans nos oeuvres de telle sorte que « je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi. » (Ga 2: 20) Ce qui produit la « transsubstantiation » de nos actes en quelque chose de « saint et agréable à Dieu », c'est l'amour.

Oui, cherchez à imiter Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés. Vivez dans l'amour, comme le Christ nous a aimés et s'est livré lui-même pour nous, s'offrant en sacrifice à Dieu, comme un parfum d'agréable odeur... et comme pierres vivantes, entrez dans la construction de la demeure spirituelle, pour devenir le sacerdoce saint et présenter des sacrifices spirituels, agréables à Dieu, par Jésus Christ. (Eph 5: 1-2 ; 1 Pierre 2: 5)

L'amour triomphe de tout

Chers frères et soeurs, permettez-moi en effet de réduire cet enseignement à un seul mot : l'amour. C'est aussi simple que ça. « Aime et fais ce que tu veux », disait Saint Augustin (Sermon sur 1 Jn 4: 4-12 ; n° 8). C'est parce que celui qui aime comme le Christ nous a aimés participera toujours à Sa fonction royale, prophétique et sacerdotale.

Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, aimés par lui, revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté, d'humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. Le Seigneur vous a pardonnés : faites de même. Par-dessus tout cela, ayez l'amour, qui est le lien le plus parfait. Et que, dans vos coeurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés, vous qui formez un seul corps. Vivez dans l'action de grâce. Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres en toute sagesse ; par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés, chantez à Dieu, dans vos coeurs, votre reconnaissance. Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.

Col 3, 12-17

Victoire de la Croix

Mark Mallett

Notez cet article :
(1 note reçue)
10/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
4


du courage
0


de la tristesse
0


de la peur
0


de la colère
0

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 3 + 1 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Participer à la Mission de Jésus.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 3 + 1 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

Une foi invincible en Jésus

Mark Mallett - le

3.634 lectures 8 commentaires

En ces jours d'incroyables changements, d'incertitudes, de verrouillages, de divisions, de confusion... nous devons entendre cet appel à un plus grand abandon et une foi plus profonde en Jésus-Christ.

Jésus ne nous a pas abandonnés. Mais Il nous met à l'épreuve afin que nous grandissions davantage dans notre foi. Parce que c'est la foi — pas notre propre intelligence — qui peut déplacer des montagnes !

Vous, chers lecteurs, êtes choisis par Notre Dame. Et ce qui suit est une parole qu'elle a mise à nouveau dans mon cœur cette semaine. Lisez-la à vos enfants, à votre conjoint et pratiquez-la en famille. Le moment est venu d'avoir une foi invincible...

Lire la suite

Jésus a-t-il enseigné la doctrine du Purgatoire ?

le

1.595 lectures 0 commentaire

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples . . . apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé.  » (Matthieu 28: 19-20). Voilà la Grande Mission que le Christ a confiée à ses disciples.

Remarquez que le Christ commande à ses disciples d'enseigner seulement ce qu'Il leur a révélé et non leurs propres opinions.

Beaucoup de protestants pensent que l'Eglise Catholique échoue à cet égard. Le purgatoire est un dogme catholique qu'ils pensent ne pas venir de notre Seigneur. Ils affirment que c'est l'un des nombreux dogmes inventés auxquels l'Église Catholique contraint ses membres à croire.

Il est vrai que tous les membres de l'Église Catholique sont tenus de croire au dogme du purgatoire. Mais ce n'est pas vrai qu'il s'agit d'une invention.

Lire la suite

Aimer Jésus

Mark Mallett - le

1.698 lectures 2 commentaires

Franchement, je me sens indigne d'écrire sur ce sujet, aimant moi-même si pauvrement le Seigneur. Chaque jour je me décide à l'aimer vraiment, mais quand je prends le temps de faire un sérieux examen de conscience, je constate que je me suis aimé davantage moi-même. Et je prends alors à mon compte les paroles de Saint Paul :

Ma façon d'agir, je ne la comprends pas, car ce que je voudrais, cela, je ne le réalise pas ; mais ce que je déteste, c'est cela que je fais... Car je ne fais pas le bien que je voudrais, mais je commets le mal que je ne voudrais pas... Malheureux homme que je suis ! Qui donc me délivrera de ce corps qui m'entraîne à la mort ?

Rm 7: 15-19, 24

Lire la suite