« Nous devons défendre notre identité chrétienne » (le Président de la Conférence épiscopale polonaise)


Commentaires (1)

Catégorie : Foi, doctrine & morale catholiques

Auteur : Belgicatho

Nombre de consultations : 377

Nous devons défendre notre identité chrétienne, la souveraineté de notre conscience, notre pensée et notre liberté dans la profession de foi, afin de défendre les valeurs qui émergent de l'Évangile et notre tradition chrétienne.

De kath.net/news. Lu sur Belgicatho

Photo (c) Conférence épiscopale polonaise

Mgr Wojda : « Nous devons défendre notre identité chrétienne »

6 mai 2024

Président de la Conférence épiscopale polonaise de Jasna Góra : « Il est inacceptable d'exiger un 'droit à l'avortement', c'est-à-dire le droit même de tuer. Personne n’a le droit de tuer un autre être humain.

Czestochowa (kath.net/Conférence épiscopale polonaise/pl) Nous devons défendre notre identité chrétienne, la souveraineté de notre conscience, notre pensée et notre liberté dans la profession de foi, afin de défendre les valeurs qui émergent de l'Évangile et notre tradition chrétienne. C'est ce qu'a déclaré le président de la Conférence épiscopale polonaise, Mgr Tadeusz Wojda SAC, dans son homélie lors de la messe célébrée à Jasna Góra le 3 mai, fête de la Bienheureuse Vierge Marie, reine de Pologne.

Le Président de la Conférence épiscopale a souligné que « nous constatons de plus en plus l'affaiblissement de la foi dans notre nation, la négligence à l'égard de l'Eucharistie dominicale et des sacrements ». « Nous observons un manque de transmission solide de la foi dans les familles. La sécularisation fait des ravages, non seulement sur les adultes, mais aussi sur les enfants et les jeunes. Le sentiment de la nécessité de renforcer les relations conjugales par la Sainte-Cène s'affaiblit. Les attitudes morales qui contredisent l’Évangile et l’enseignement chrétien se répandent. Nous en avons assez des tensions, des divisions et des conflits sociaux qui en résultent. "Il est triste et alarmant que tant de haine soit apparue dans notre société ces dernières années - nous appelons aujourd'hui cela un discours de haine - qui a provoqué des émotions négatives, voire de la violence", a-t-il déclaré.

Mgr Wojda a reconnu qu'« il est effrayant que nous, la Nation de Marie, perdions conscience de notre tradition et de notre culture polonaises, caractérisées par une attitude chrétienne d'ouverture et de respect des autres, ainsi que par une sensibilité au don de la vie humaine.» Il a ajouté que nous avons besoin d’une identité chrétienne « afin de ne pas tomber dans un vide existentiel et de ne pas perdre espoir dans la vie. Nous ne devons pas nous laisser priver de cette force intérieure dont la source réside dans le Fils de Marie, Jésus-Christ.»

« C’est pourquoi nous devons préserver cette identité car elle nous donne un sentiment de connexion avec Dieu. Cela approfondit notre conscience que la vie humaine a une valeur unique et que personne ne devrait la détruire, même si elle est imparfaite. La vie, de la conception à la mort naturelle, reste un lieu de dialogue entre l'homme et Dieu », a souligné le président de l'épiscopat polonais.

Mgr Wojda a souligné que chaque femme est soutenue par Marie dans sa vocation à devenir mère, « et en même temps elle attend que chaque famille devienne un sanctuaire où chaque nouvelle vie est célébrée et où la vie est aimée ».

« Face à cette vérité, d’autres attitudes sont incompréhensibles. Il est inacceptable d’exiger un « droit à l’avortement », c’est-à-dire le droit même de tuer. Personne n’a le droit de tuer un autre être humain, surtout lorsqu’il s’agit d’un enfant innocent et sans défense », a-t-il souligné.

Le président de la Conférence épiscopale a expliqué que Marie se tient également devant nous aujourd'hui en tant que Reine « pour nous soutenir dans la résolution sage et prudente des problèmes sociaux et nationaux ». « Cela nous enseigne à respecter une démocratie fondée sur la vérité, visant le bien objectif dans l’esprit de la culture et de la tradition chrétiennes. Cela nous encourage à lutter pour la réconciliation et l’harmonie sociale et à éviter ce qui nous divise et nous différencie. Cela éveille en nous le désir de travailler ensemble dans le respect mutuel et la reconnaissance de nos droits et responsabilités, et de respecter la dignité des autres dans un esprit de justice et d'amour chrétien », a-t-il expliqué.

Il a ajouté qu'un chrétien est toujours un levain évangélique d'une nouvelle bonté, un nouveau souffle d'esprit. « En fonction de notre condition, de nos capacités et de notre vocation, nous devons affronter avec courage les défis qui se présentent à nous. Nous devons défendre notre identité chrétienne, la souveraineté de notre conscience, notre pensée et notre liberté dans la profession de foi, pour défendre les valeurs qui émergent de l'Évangile et de notre tradition chrétienne. Nous devons défendre nos croyances religieuses, le respect des sentiments religieux et l'éducation religieuse à l'école, qui ne consiste pas seulement à enseigner Dieu, mais aussi à former des valeurs et à respecter le bien et la culture de notre société », déclare Wojda. .

Le Président de l'Épiscopat a également rappelé qu'avec le Triduum pascal de cette année, nous avons commencé une neuvaine de neuf ans avant le bimillénaire de l'œuvre de rédemption. « Faisons cet effort, créons un projet personnel de renouveau à travers les prières, les sacrements, la Parole de Dieu, les pèlerinages spirituels et d'autres initiatives. Demandons le soutien de Marie pour que les efforts de ce renouveau portent de nombreux bons fruits pour notre bien-être personnel, le bien-être de nos familles et de notre société », a-t-il encouragé.

Photo (c) Conférence épiscopale polonaise

Notez cet article :
(10 notes reçues)
10/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
22


du courage
15


de la tristesse
1


de la peur
0


de la colère
0

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par Michèle Bouchet le

Comme j aimerais que les évêques de France puissent élever leurs voix comme cet évêque polonais Vive Dieu

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 5 - 4 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article « Nous devons défendre notre identité chrétienne » (le Président de la Conférence épiscopale polonaise).

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 5 - 4 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

Cardinal Robert Sarah : Conférence « Dieu ou rien »

le

15 lectures0 commentaire

« Prélats catholiques et laics chrétiens devraient se souder et refuser de contribuer à la destruction de la morale naturelle. Or à partir du moment où des catholiques abandonnent l'enseignement de Jésus et le Magistère de l'Eglise, ils contribuent à la destruction de l'institution naturelle du mariage et de la famille. C'est toute la communauté humaine qui se trouve fissurée par cette nouvelle trahison des clercs. Un jour [Dieu] me demandera des comptes. J'aurai des comptes à rendre. Et vous aussi. Si vous cachez votre Foi. Ne vous laissez pas noyer dans ce monde d'aujourd'hui. Vous êtes dans le monde mais vous n'êtes pas du monde. »

Lire la suite

La seule bénédiction de notre Mère l'Église est la vérité qui nous rendra libres

Cardinal Müller - le

906 lectures 7 commentaires

À une époque où une fausse anthropologie sape l'institution divine du mariage entre un homme et une femme, avec la famille et ses enfants, l'Église devrait se souvenir des paroles de son Seigneur et Chef : « Entrez par la porte étroite ; car la porte est large et le chemin spacieux qui mène à la destruction, et ceux qui entrent par là sont nombreux. La porte est étroite et le chemin qui mène à la vie est resserré. Et ceux qui le trouvent sont peu nombreux. » (Mt 7, 13-14).

Lire la suite

Le pape François est « prêt à donner sa vie pour défendre la pureté de la doctrine »

le

731 lectures 0 commentaire

Mgr Giovanni Angelo Becciu, substitut de la Secrétairerie d’Etat, est revenu le 13 mars 2018 sur les cinq ans de pontificat du pape François. Selon le prélat, le Souverain pontife est “prêt à donner sa vie” pour la doctrine catholique.

Lire la suite