Le temps des refuges


Commentaires (9)

Catégorie : La Sainte Vierge Marie

Auteur : Mark Mallett

Nombre de consultations : 6.209

La grande Tempête qui, telle un ouragan, balaie aujourd'hui l'humanité ne cessera pas avant d'avoir atteint son but : la purification du monde. À cet effet, tout comme au temps de Noé, Dieu a prévu une arche, un refuge dont le but est de permettre à un « reste » parmi Son peuple d'être préservé (cf. Gn 45: 7 ; Rm 11: 5 ; 2 R 19: 30-31 ; Is 10: 20-22 ; Is 37: 31-32 ; Ac 15: 16-18 ; Rm 11: 4-5). Avec amour et urgence, je supplie mes lecteurs de ne plus perdre de temps et de commencer à gravir les marches du refuge que Dieu nous a préparé...

Première publication en français sur ce blog le 19 avril 2020.

Qu'est-ce que ce refuge ?

On entend depuis plusieurs décennies, dans les milieux catholiques, des murmures au sujet des « refuges » — ces endroits physiques sur terre où Dieu préservera un petit reste. Est-ce juste de la fiction, des fantasmes, ou existent-ils réellement ? J'aborderai cette question en seconde partie de cet article, car il y a quelque chose de bien plus important que la protection physique : le refuge spirituel.

Lors des apparitions de la Sainte Vierge à Fatima, Notre Dame a montré aux trois petits voyants une vision de l'Enfer. Elle leur a ensuite dit :

Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé. Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes seront sauvées et on aura la paix.

— Le Message de Fatima, Vatican.va

C'est une déclaration extraordinaire — une déclaration qui ébouriffera certainement les plumes des chrétiens évangéliques. Parce que Dieu nous dit que le chemin qui mène à Jésus, qui est lui-même « le Chemin » (Jn 14: 6) passe par la dévotion à Notre Dame. Mais le chrétien qui connaît sa Bible se rappellera qu'en effet, à la fin des temps, une « femme » tient un rôle extraordinaire dans la défaite de Satan (Apocalypse 12: 1-17), laquelle fut annoncée dès le commencement :

Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon.

Gn 3: 15

À ce niveau universel, quand la victoire arrivera, elle sera apportée par Marie. Le Christ vaincra à travers elle parce qu'il veut que les victoires de l'Église, présentes et futures, soient associées à Sa Mère...

— PAPE SAINT JEAN-PAUL II, Entrez dans l'espérance, p. 221 (traduction depuis l'édition anglaise)

La dévotion au Cœur Immaculé est par conséquent au cœur de ce triomphe. Le cardinal Ratzinger en précise le contexte :

« Cœur » signifie dans le langage de la Bible le centre de l'existence humaine, la jonction entre la raison, la volonté, le tempérament et la sensibilité, où la personne trouve son unité et son orientation intérieure. Le « cœur immaculé » est, selon Mt 5: 8 [« Heureux les cœurs purs... »], un cœur qui, à partir de Dieu, est parvenu à une parfaite unité intérieure et donc « voit Dieu ». La « dévotion » au Cœur immaculé de Marie [signifie] donc [adopter cette attitude du cœur], dans laquelle le fiat — « que ta volonté soit faite » — devient le centre [de gravité de] l'existence. Si quelqu'un voulait objecter que nous ne devrions pas cependant interposer un être humain entre le Christ et nous, on devrait alors se rappeler que Paul n'a pas eu peur de dire à ses propres communautés : « imitez-moi » (cf. 1 Co 4: 16 ; Ph 3: 17 ; 1 Th 1: 6 ; 2 Th 3: 7, 9). Chez l'Apôtre, les communautés peuvent vérifier concrètement ce que signifie suivre le Christ. De qui, en tout temps, pourrions-nous mieux apprendre, sinon de la Mère du Seigneur ?

— Cardinal Ratzginer, (PAPE BENOÎT XVI), Le Message de Fatima, Vatican.va

La dévotion au Cœur Immaculé n'a donc rien à voir avec de la superstition, qui elle contourne les voies ordinaires du salut : foi, repentance, œuvres de charité, etc. (cf. Ep 2, 8-10 ; Jc 2: 17-18) ; elle ne remplace pas la vertu mais nous aide à l'atteindre. C'est précisément par la dévotion à son Cœur Immaculé — en suivant son exemple d'obéissance et en ayant recours à son intercession — que nous sont donnés le soutien spirituel et la persévérance nécessaires pour ne pas dévier de ces voies de salut. Et cette aide est réelle ! Je veux crier de tout mon cœur que cette « Femme revêtue du soleil » n'est pas une figure maternelle symbolique mais une véritable mère dans l'ordre de la grâce. Elle est un refuge authentique et réel pour les pécheurs.

Le rôle maternel [et l'influence salutaire] de Marie à l'égard des hommes... découle de la surabondance des mérites du Christ ; elle s'appuie sur sa médiation, dont elle dépend en tout et d'où elle tire toute sa vertu.

Catéchisme de l'Église catholique, n° 970

La principale raison pour laquelle les chrétiens se méfient de toute forme de dévotion envers la Sainte Vierge est qu'elle risque, pensent-ils, de s'approprier la gloire qui ne revient qu'au Christ. Or, au contraire, Marie est l'éclair qui nous montre le chemin vers Lui. En effet, lors de sa deuxième apparition à Fatima, Notre Dame a dit :

Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu.

— Notre-Dame de Fatima, 13 juin 1917 ; fr.aleteia.org

Comment peut-elle être un refuge ?

En quoi le cœur de la Sainte Vierge Marie est-il un « refuge » ? Elle l'est, simplement, parce que Dieu l'a voulu ainsi :

Le rôle maternel de Marie à l'égard des hommes n'[obscurcit] et ne diminue en rien cette unique médiation du Christ : il en manifeste au contraire [Sa puissance]. Car toute influence [salvifique] de la part de la bienheureuse Vierge sur les hommes [trouve] sa source dans une disposition purement gratuite de Dieu : elle ne naît pas d'une nécessité objective, mais découle de la surabondance des mérites du Christ...

— Concile Vatican II, Lumen Gentium, n° 60

Le Christ a voulu que Marie soit non seulement Sa mère, mais notre mère à tous, nous qui sommes membres de Son Corps mystique. Cet échange divin eut lieu au pied de la Croix :

Jésus, voyant sa mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Jn 19: 26-27

Voici donc ce que Jésus attend de nous également : que nous prenions Marie dans nos cœurs et dans nos familles. Quand nous le faisons, elle nous prend à son tour dans son Cœur Immaculé — un Cœur « comblé de grâces ». En vertu de sa maternité spirituelle, elle est en mesure de nourrir et éduquer ses enfants avec, pour ainsi dire, le lait de ces grâces [dont est rempli son Cœur]. Ne me demandez pas comment elle le fait, je sais juste qu'elle le fait ! Quelqu'un sait-il seulement comment fonctionne le Saint-Esprit ?

Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l'Esprit.

Jean 3: 8

Eh bien, ainsi en est-il de l'Épouse du Saint-Esprit. Elle est capable de prendre soin de nous et de nous procurer un refuge spirituel, comme le ferait toute bonne mère, car telle est la Volonté du Père. Ainsi, c'est son rôle, dans les temps présents, de protéger ses enfants de cette grande Tempête qui est désormais au-dessus de nos têtes.

Mon Coeur Immaculé [est] votre refuge le plus sûr et le moyen de salut qu'en ces temps présents, Dieu donne à l'Église et à l'humanité... Entrez dans mon Coeur Immaculé : Il est le refuge que votre Maman vous offre. En lui, vous trouverez tout ce que Je vous ai préparé pour passer les heures terribles de la purification que vous êtes désormais en train de vivre. C'est toute l'Église maintenant qui doit entrer dans mon refuge : avec le Pape, les Évêques et les Prêtres, tous les fidèles... Celui qui n'entre pas dans ce refuge sera emporté par la grande tempête qui déjà se déchaîne.

— Notre Dame au Père Stefano Gobbi, 8 décembre 1975 et 3 juin 1978, n° 88 et 154 du Livre bleu, 26è édition

C'est le refuge que votre Maman du Ciel a préparé pour vous. Là, vous serez à l'abri de tout danger et, au moment de la tempête, vous y trouverez votre paix.

— Ibid. n° 177.a-b

Écoutez ces promesses ! Nous devons accepter ce don pour ce qu'il est et nous hâter vers ce refuge.

La maternité de Marie, qui devient l'héritage de l'homme, est un don, un don que le Christ lui-même fait personnellement à chaque homme. Le Rédempteur confie Marie à Jean du fait qu'il confie Jean à Marie. Au pied de la Croix le Christ confie de manière particulière toute l'humanité à Sa Mère, acte d'offrance qui fut ensuite pratiqué et exprimé de diverses manières dans l'histoire de l'Église.

— PAPE SAINT JEAN-PAUL II, Redemptoris Mater, n° 45

Le Rosaire et le Refuge

C'est par la pratique de la dévotion fidèle à Notre Sainte Mère que nous avons compris que cette promesse d'un « refuge » en elle n'est pas vaine. Par exemple, voici l'une des quinze promesses que Notre Dame a communiquées à saint Dominique et au bienheureux Alain de la Roche au sujet de ceux qui prient le Rosaire :

Le Rosaire sera une armure très puissante contre l'enfer ; il détruira les vices, délivrera du péché, dissipera les hérésies.

30giorni.it

Ce n'est donc pas un hasard si le Ciel a renouvelé son appel par l'intermédiaire de nombreux voyants, au cours de l'année écoulée, pour nous inviter à prier le Rosaire quotidiennement. En effet, le Rosaire reste la dévotion la plus importante au Cœur Immaculé :

L'Église a toujours reconnu à cette prière une efficacité particulière... En des moments où la chrétienté elle-même était menacée, ce fut à la force de cette prière qu'on attribua l'éloignement du danger, et la Vierge du Rosaire fut saluée comme [celle dont l'intercession apporta le] salut.

— PAPE SAINT JEAN-PAUL II, Rosarium Virginis Mariae, n° 39

Cela ne devrait pas nous surprendre sachant que le catéchisme enseigne que l'Église « est préfigurée par l'Arche de Noé qui seule sauve du déluge ». [1] En même temps, l'Église enseigne que Marie « est "la réalisation exemplaire" (typus — une image ou un modèle) de l'Église » [2] ou dit autrement :

Sainte Marie... tu es devenue l'image de l'Église à venir...

— PAPE BENOÎT XVI, Spe Salvi, n° 50

À ce titre, elle constitue également une sorte d' « arche » pour les croyants. Dans les apparitions approuvées à Élisabeth Kindelmann, Jésus lui-même nous dit :

Ma Mère est l'Arche de Noé...

La Flamme d'Amour, p. 109 ; Imprimatur de l'archevêque Charles Chaput

Notre Dame a par ailleurs confié à la Servante de Dieu Luisa Piccarreta que son Cœur est « l'Arche de refuge ». [3] Considérez donc chaque grain du Rosaire comme étant différentes stations menant vers l'Arche de son Cœur. Priez le chapelet (ou mieux, le Rosaire complet) en famille chaque jour. (Lire Comment prier le chapelet ?) Rassemblez-vous comme si vous entriez dans l'Arche avant que ne tombe les pluies du déluge. Résistez à la tentation d'ignorer non seulement cette supplication céleste, mais le cri de saint Jean-Paul II lui-même, qui exhorta l'Église à s'armer du Rosaire : « Que mon appel ne reste pas sans réponse ! » [4]

Quant aux parents dont les enfants se sont éloignés de la foi, je souhaite les inviter, en y incluant les grands-parents, à lire mon article You Be Noah. Vous y trouverez des encouragements pour aider vos êtres aimés qui ont abandonné la foi. Prier le chapelet pour nos enfants revient à poser de petites pierres sur le chemin accidenté qui mène jusqu'à l'Arche. C'est votre tâche de poser ces galets ; c'est le rôle du Ciel d'indiquer à vos proches, en temps voulu, la façon de les trouver.

Bien sûr, tout ce que je viens de dire présuppose que vous laissiez la Sainte Vierge être votre propre maman ! Dans le vocabulaire catholique, cela s'appelle la « consécration à Marie ».

Acte de consécration à l'immaculée de saint Maximilien Kolbe

Daignez recevoir ma louange, ô Vierge bénie ! Immaculée Conception, Reine du ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et Mère très-aimante, à qui Dieu a voulu confier tout l'ordre de la miséricorde, me voici à vos pieds, moi, pauvre pécheur.
Je vous en supplie, acceptez mon être tout entier comme votre bien et votre propriété.
Agissez en moi selon votre volonté, en mon âme et mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité.
Disposez avant tout de moi comme vous le désirez, pour que se réalise enfin ce qui est dit de vous : La Femme écrasera la tête du serpent et aussi : Vous seule vaincrez les hérésies dans le monde entier.
Qu'en vos mains immaculées, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de votre amour, capable de ranimer et d'épanouir pleinement tant d'âmes tièdes ou égarées.
Ainsi s'étendra sans fin le règne du Coeur divin de Jésus. Vraiment, votre seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la grâce jaillit du Coeur divin de Jésus sur nous tous, en passant par vos mains maternelles.

Prière de consécration à la Vierge Marie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Je vous choisis, aujourd'hui ô Marie,
en présence de toute la cour céleste,
pour ma Mère et ma Reine.
Je vous livre et consacre,
en toute soumission et amour,
mon corps et mon âme,
mes biens intérieurs et extérieurs,
et la valeur même de mes bonnes actions
passées, présentes et futures,
vous laissant un entier et plein droit
de disposer de moi,
et de tout ce qui m'appartient,
sans exception,
selon votre bon plaisir,
à la plus grande Gloire de Dieu,
dans le temps et l'éternité.

Amen.

Les refuges physiques

De toute évidence, la dévotion à Notre Dame fournit une protection non seulement spirituelle mais physique à l'Église. Pensons à la défaite miraculeuse de la puissante marine ottomane à Lépante... ou à la façon dont ces prêtres priant quotidiennement le Rosaire à Hiroshima furent miraculeusement épargnés dans l'explosion de la bombe atomique (ndtr : larguée à seulement huit pâtés de maisons de leur domicile ; autant dire qu'ils auraient dû être désintégrés dans la seconde) et même protégés des brûlures de radiation :

Nous pensons que nous avons survécu parce que nous vivions le message de Fatima. Nous avons vécu et prié le Rosaire quotidiennement dans cette maison.

— Père Hubert Schiffer, l'un des survivants qui vécut encore 33 ans en bonne santé sans aucun effet secondaire dû aux radiations ; cf. 1945 : Le miracle de Notre-Dame de Fatima à Hiroshima ou comment des jésuites missionnaires allemands survécurent à la bombe

Lire Quand ils écoutaient

À chaque époque de persécution, Dieu a assuré une sorte de protection physique dans le but de préserver, à tout le moins, un petit reste parmi Son Peuple (lire The Coming Solitudes and Refuges). L'Arche de Noé fut véritablement le premier refuge physique. Mais rappelons-nous comment saint Joseph fut réveillé la nuit par un ange lui demandant de conduire la Sainte Famille vers le refuge du désert. [5] Ou comment les Maccabées trouvèrent refuge pour échapper à la persécution ?

Le roi envoya des messagers... enjoignant de bannir du sanctuaire holocaustes, sacrifice et libation, de profaner sabbats et fêtes, de souiller le sanctuaire et tout ce qui est saint, d'élever autels, lieux de culte et temples d'idoles... de se rendre abominables par toute sorte d'impuretés et de profanations, oubliant ainsi la Loi et altérant toutes les observances. Quiconque n'agirait pas selon l'ordre du roi serait mis à mort... Beaucoup de gens du peuple, tous ceux qui abandonnèrent la Loi, se rallièrent à eux et firent du mal dans le pays. Ils obligèrent Israël à se cacher dans [divers] lieux de refuge.

1 M 1: 44-53

En effet, l'un des Pères de l'Église, Lactance, eut la vision d'une future époque de grande impiété, lorsque les fidèles auraient à se cacher dans des refuges :

[Pendant le règne de l'Antéchrist] la vertu sera rejetée, l'innocence haïe, et les gens de bien serviront comme proie aux méchants : il n'y aura plus d'ordre ni règle ni discipline... Tous les droits seront violés, et la terre sera comme exposée à un brigandage général et abandonnée au pillage. Alors les défenseurs de la vérité se sépareront des méchants et s'enfuiront dans les solitudes.

— Lactance, Les Institutions Divines, Livre VII, Chapitre 17

Bien sûr, certains pourraient avancer que le fait de devoir se cacher est tout autre chose que de voir Dieu nous fournir un véritable refuge. Cependant, saint François de Sales affirme que la Providence fournira des lieux de protection pendant les persécutions de l'Antéchrist :

... il faut que la révolte et la séparation viennent (cf. 2 Th 2: 3) ... et que cesse le Sacrifice (cf. Dn 12: 2) ... et qu'à grand-peine le Fils de l'homme trouve la foi sur terre (cf. Lc 18: 8) ... Tous ces passages s'entendent de l'affliction qu'apportera l'Antéchrist dans l'Église ... toutefois l'Église ne périra point, mais sera nourrie dans les solitudes et déserts, comme le dit l'Écriture (cf. Ap 12).

— Saint François de Sales, Les Controverses : défense de l'autorité de l'Église, cf. Article IV, n° 6 et XV

Alors furent données à la Femme les deux ailes du grand aigle pour qu'elle s'envole au désert, à la place où elle doit être nourrie pour un temps, deux temps et la moitié d'un temps [3 ans et demi], loin de la présence du Serpent.

Ap 12: 14

En effet, nous dit le Pape saint Paul VI...

Il est nécessaire qu'un petit troupeau subsiste, aussi petit soit-il.

— PAPE SAINT PAUL VI, Paul VI Secret, Jean Guitton, p. 152-153, Référence (7), p. 10

Dans les révélations au Père Stefano Gobbi, qui porte l'imprimatur, Notre Dame nous dit clairement que son Cœur Immaculé fournira un refuge non seulement spirituel mais aussi physique :

En ces temps, vous avez besoin de vous mettre tous à l'abri, d'accourir dans le refuge de mon Coeur Immaculé, parce que de graves maux pèsent sur vous. Ces sont, avant tout, des maux d'ordre spirituel qui peuvent nuire à la vie surnaturelle de vos âmes... Il y a [aussi] des maux d'ordre physique, comme des infirmités, des malheurs, des accidents, des sécheresses, des tremblements de terre, des maladies incurables qui se répandent... [Et] il y a des maux d'ordre social... Pour être protégés de tous ces maux, Je vous invite à vous mettre à l'abri dans le sûr refuge de mon Coeur Immaculé.

— Notre Dame au Père Stefano Gobbi, 7 juin 1986, n° 326 du Livre bleu, 26è édition

Dans ses messages adressés à la Servante de Dieu Luisa Piccarreta, Jésus nous dit :

La justice divine impose des châtiments, mais ni ceux-ci ni les ennemis [de Dieu] ne s'approcheront des âmes qui vivent dans la Divine Volonté... Sache que Je montrerai Ma sollicitude envers ces âmes qui vivent dans Ma Volonté, et Je tiendrai compte des lieux où ces âmes résident... Je place les âmes qui, sur terre, vivent complètement dans Ma Volonté, dans le même état que les bienheureux [au Ciel]. Par conséquent, vivez dans Ma Volonté et ne craignez rien.

— Jésus à Luisa Piccarreta, Volume 11, 18 mai 1915

Dans d'autres révélations prophétiques crédibles, il est fait mention de refuges que Dieu a préparés à l'avance pour protéger Son Peuple au plus fort de cette Tempête qui a déjà commencé :

Le temps est proche, il approche à grands pas, et Mes lieux de refuge sont en phase de préparation pour Mes fidèles. Mon peuple, Mes anges viendront et vous guideront vers vos lieux de refuge où vous serez mis à l'abri des tempêtes et des milices de l'antéchrist et de son gouvernement mondial... Soyez prêt Mon peuple car quand viendront Mes anges, il ne vous faudra pas regarder en arrière. Il vous sera accordé une seule occasion, lorsque viendra cette heure, de Me faire confiance et de vous abandonner à Ma Volonté, car c'est la raison pour laquelle Je vous ai demandé de commencer à prendre, sans délai, Mes avertissements au sérieux. Commencez à vous préparer aujourd'hui, car [en] ces jours qui peuvent vous sembler paisibles, les ténèbres s'épaississent.

— Jésus à Jennifer, 14 juillet 2004 ; wordsfromjesus.com

De la même façon que le Seigneur conduisit les Israélites dans le désert au moyen d'une colonne de nuée le jour et d'une colonne de feu la nuit, le Père Michel Rodrigue, mystique et exorciste canadien, nous dit que...

... vous verrez une petite flamme devant vous, si vous êtes appelé à vous rendre dans un refuge. Ce sera votre ange gardien qui vous montrera cette flamme. Et votre ange gardien vous conseillera et vous guidera. Vous verrez devant vous une flamme qui vous guidera et vous fera savoir où vous rendre. Suivez cette flamme d'amour. Votre ange gardien vous conduira au refuge que votre Père vous a préparé. Si votre maison est un refuge, il vous guidera par cette flamme dans un lieu sûr de votre maison. Si vous devez vous déplacer vers un autre endroit, il vous guidera le long de la route qui y mène. Que votre refuge soit permanent, ou qu'il soit temporaire avant que vous n'ayez à vous rendre dans un refuge plus grand, c'est au Père de décider.

— Père Michel Rodrigue, fondateur et supérieur général de la Fraternité apostolique Saint-Benoît Joseph Labre (fondée en 2012) ; « Le temps des refuges »

Tout ceci s'adresse aux âmes qui sont déjà en « état de grâce » — c'est-à-dire qui se trouvent déjà dans le refuge de la Divine Miséricorde du Christ. Car c'est dans cette miséricorde, qui jaillit de Son Sacré Cœur, que les pécheurs trouvent leur refuge et sont protégés de la divine justice, principalement à l'heure de leur jugement particulier. [6] Faisant écho aux paroles de Jésus à Luisa Piccarreta, le Père Michel ajoute :

Le refuge, avant tout, c'est vous-même. Avant d'être un lieu, c'est une personne, une personne vivant en communion avec l'Esprit Saint ; une personne en état de grâce. Un refuge commence dans le cœur d'une personne qui accorde son âme, son corps, son être tout entier, sa moralité de vie, selon la Parole du Seigneur, l'enseignement de l'Église, et la loi des Dix Commandements.

État de grâce

Il est certain que l'on constate, de nos jours, beaucoup trop de discussions et d'obsession autour de ces refuges physiques. La raison principale est la peur. Or, dites-moi : êtes-vous actuellement à l'abri du cancer, des accidents de voiture, des crises cardiaques ou d'autres malheurs ? Cela arrive tout le temps, même à de bons chrétiens. Pourtant, nous devons comprendre que nous sommes toujours, à chaque instant, entre les mains du Père. Terry Law (président et fondateur de la World Compassion) a dit un jour : « L'endroit le plus sûr se trouve dans la volonté de Dieu. » C'est absolument vrai. Que Jésus se soit trouvé sur le mont Thabor ou au Calvaire, pour Lui, la volonté du Père fut Sa nourriture. La Divine Volonté est exactement là où vous voulez être. Ainsi, Dieu seul sait qui sont ceux qu'Il préservera et où seront leurs refuges. En d'autres termes, notre objectif n'est pas le survivalisme mais la conformité totale de notre volonté à la Volonté de Dieu. Sa volonté pour telle âme peut être la gloire du martyre ; pour telle autre, une longue postérité ; pour telle autre encore, une tout autre chose. Mais à la fin, Dieu récompensera chacun selon sa fidélité... et cette époque sur terre n'apparaîtra alors plus que comme un lointain souvenir.

Au début de cet apostolat, il y a de cela une quinzaine d'années, la toute première « parole » que je reçus dans le cœur fut Préparez-vous ! Le sens était celui-ci : soyez en « état de grâce ». Cela signifie ne pas être en état de péché mortel et donc être dans l'amitié de Dieu. Cela signifie être prêt à rencontrer le Seigneur à tout moment. La parole suivante était aussi forte et limpide à l'époque qu'elle l'est aujourd'hui :

Soyez en état de grâce, toujours en état de grâce.


Un prêtre confessant des âmes pénitentes sur une zone de stationnement pendant la pandémie du Coronavirus

En voici la raison. Des événements arrivent sur terre qui emporteront, en un battement de cils, de nombreuses âmes vers l'éternité. Ils emporteront aussi bien les bons que les mauvais, les laïcs comme les prêtres, les croyants comme les non croyants. Exemple concret : au moment où j'écris cet article, plus de 140 000 personnes sont décédées "officiellement" du COVID-19 (ndtr, beaucoup sont décédées "avec" le Coronavirus et non pas "du" Coronavirus, en raison d'une comorbidité, dont les statistiques ne tiennent pas compte. Par exemple il suffit qu'une personne meure d'un cancer en ayant attrapé le Coronavirus juste avant son décès pour que, dans les statistiques, elle soit considérée comme décédée du Coronavirus. C'est le genre d'imposture à laquelle nous faisons face aujourd'hui et dont le but est de justifier les mesures de confinement et tout ce qui suivra. Écouter à ce sujet Le roi est nu ? Analyse d'une crise exagérée). Certaines de ces personnes décédées pensaient, il y a quelques semaines encore, pouvoir bientôt profiter de l'air printanier. Mais la mort a frappé, comme un voleur dans la nuit... et il en sera de même pour les autres douleurs du travail d'enfantement qui suivront. Tels sont les temps que nous vivons. Mais si vous mettez votre foi dans le Seigneur, si Sa volonté est votre nourriture, alors vous comprendrez que rien n'arrive à qui que ce soit sans que Dieu ne le permette. N'ayez donc aucune crainte.

Ne craignez pas ce qui peut survenir demain.
Le même Père infiniment aimant qui prend soin de vous aujourd'hui
prendra soin de vous demain et tous les jours de votre vie.
Soit Il vous gardera de la souffrance
soit Il vous donnera une force inébranlable pour que vous la supportiez.
Soyez dès lors dans la paix et écartez toutes pensées et imaginations troublées.

— Saint François de Sales, évêque du XVIIe siècle

Que je vive assez longtemps pour voir l'Ère de Paix, ou que je m'en aille avant, cela m'importe peu. Je peux cependant vous dire ceci : je veux voir Jésus ! Je veux le regarder dans les yeux, tomber à ses pieds et l'adorer. Je veux embrasser Ses plaies, ces plaies que je lui ai moi aussi infligées. Je veux voir la Sainte Vierge. J'ai hâte de voir Marie et de la remercier de m'avoir supporté toutes ces années. Et puis je veux étreindre ma mère biologique et ma chère sœur (ndtr, la sœur de Mark est décédée, il y a plusieurs dizaines d'années, dans un accident de voiture ; lire Vers la Tempête) et puis rire et pleurer et ne jamais plus les laisser derrière moi...

Je veux rentrer à la maison, pas vous ? Comprenez-moi bien, je veux pouvoir encore m'occuper de l'éducation de mes enfants, et voir mes futurs petits-enfants... mais mon cœur est orienté vers la Maison du Père, car je ne sais quand le « voleur » se présentera.

... pour moi, vivre c'est le Christ, et mourir est un avantage. Mais si, en vivant en ce monde, j'arrive à faire un travail utile, je ne sais plus comment choisir. Je me sens pris entre les deux : je désire partir pour être avec le Christ, car c'est bien préférable ; mais, à cause de vous, demeurer en ce monde est encore plus nécessaire.

Ph 1: 20-24 (ajout)

Dans un récent message adressé à Pedro Regis, Notre Dame nous indique où nous devons fixer notre regard :

Votre but doit être le Ciel. Tout dans cette vie passe, mais la Grâce de Dieu en vous sera Éternelle.

Notre Dame à Pedro Regis, le 14 avril 2020

Le moyen le plus sûr vers l'éternité consiste à veiller à ce que nous entrions dans le refuge de son Cœur Immaculé, cette Arche spirituelle qui, comme l'Église, navigue sur les flots de ce monde et conduit en toute sécurité ses enfants vers notre Patrie céleste.

Étoile de la mer
Étoile de la mer, par Tianna Williams (Mallett)

« Aujourd'hui, comme une Maman, Je veux te prendre par la main et t'introduire de plus en plus profondément dans l'intimité de mon Coeur Immaculé.
Mon Coeur doit être pour toi comme un refuge dans lequel tu dois vivre et d'où tu dois contempler tous les événements de ce monde.

Si tu vis chaque instant dans ce refuge, tu seras toujours réchauffé par mon amour et par celui de mon Fils Jésus.

Au fur et à mesure que passeront les jours, ce monde sombrera de plus en plus dans la glace de l'égoïsme, de la sensualité, de la haine, de la violence, du malheur.

Avant la grande ténèbre, la grande nuit de l'athéisme descendra sur le monde et enveloppera toute chose.

C'est alors surtout que mon Coeur Immaculé sera ton refuge et ta clarté : ne crains ni le gel, ni l'obscurité, car tu seras dans le Coeur de ta Mère, et c'est de là que tu montreras la route à une multitude de mes pauvres enfants égarés.

Mais mon Coeur est aussi un refuge qui te protège contre tous ces événements qui se succèdent.
Tu resteras serein, tu ne te laisseras pas troubler, tu n'auras pas peur.
Tu verras tout comme à distance, sans te laisser toucher le moins du monde par ces événements.

Mais comment ? me demandes-tu. Tu vivras dans le temps, et cependant, tu seras comme hors du temps.
Mon Coeur Immaculé, mon fils, est comme un coin de Paradis, dans lequel Je veux enclore mes fils de prédilection, afin de les préserver des grands événements qui vous attendent ; afin qu'ils soient consolés par Moi, préparés par Moi, et commandés par Moi en vue du grand moment de mon prochain triomphe !

Reste donc toujours dans ce refuge ! »

— Notre Dame au Père Stefano Gobbi, n° 33 du Livre bleu, 26è édition

Étoile de la mer, brille sur nous et conduis-nous sur notre route!

— PAPE BENOÎT XVI, Spe Salvi, n° 50

Mark Mallett
The Refuge for Our Times


[1] Catéchisme de l'Église catholique, n° 845
[2] CEC, n° 967
[3] “31 Jours avec la Vierge Marie dans la Divine Volonté”, Jour 29
[4] Rosarium Virginis Mariae, n° 43
[5] Mt 2: 12-14
[6] cf. Jn 3: 36

Notez cet article :
0/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
121


du courage
66


de la tristesse
1


de la peur
3


de la colère
0

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par Philippe le

Voici la preuve encore une fois que Jésus est le même Dieu que celui de l'Ancien Testament et qu'Il s'apprête donc à utiliser la même pédagogie pour notre génération (tout nous retirer pour nous libérer de l'esclavage et de nos idoles, afin d'ensuite nous emmener au désert pour que nous ne dépendions plus que de Lui seul, avant ensuite de nous faire entrer dans l'ère de Paix) :

La Prophétie à Rome

« Parce que Je vous aime, Je veux vous montrer ce que Je suis en train de faire dans le monde aujourd'hui. Je veux vous préparer pour ce qui va venir. Des jours de ténèbres arrivent pour votre monde, des jours de tribulations…
Les bâtiments que vous voyez encore debout actuellement ne le seront bientôt plus. Mon peuple ne pourra plus compter sur l'aide et le soutien auxquels il a recours aujourd'hui. Je veux vous préparer, mon peuple, à ne connaître que Moi, à ne compter que sur Moi, à M'avoir en vous d'une façon plus profonde qu'elle ne l'a jamais été.
Je vais vous conduire au désertJe vais vous retirer tout ce dont vous dépendez actuellement, pour que vous ne dépendiez plus que de Moi.
Un temps de ténèbres arrive sur le monde, mais un temps de gloire arrive pour mon Eglise, un temps de gloire arrive pour mon peuple. Je vais déverser sur vous tous les dons de Mon Esprit. Je vais vous préparer pour un combat spirituel ; Je vais vous préparer pour un temps d'évangélisation que le monde n'a jamais vu…

Et lorsque vous n'aurez plus rien à part Moi, vous aurez tout : des terres, des champs, des foyers, et des frères et soeurs et de l'amour et une joie et une paix plus que vous n'en aurez jamais eus auparavant. Soyez prêts mon peuple, Je veux vous préparer… »

Message de Jésus à Ralph Martin, et lu sur la Place Saint Pierre, Rome, Italie, le Lundi de Pentecôte, 1975 devant le Pape Paul VI

https://pierre-et-les-loups.net/la-prophetie-a-rome-partie-1-9.html

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Répondre

Commentaire laissé par Philippe le

Encore une chose, tous les chrétiens ne sont pas appelés à mourir martyrs. Il y a plusieurs formes de martyre également. Un martyr c'est un témoin de la foi, on peut témoigner et être martyr par exemple en démissionnant d'une institution qui nous demande de faire un acte qui va contre notre conscience.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Répondre

Commentaire laissé par Philippe le

Bonjour Mouxine,

Le Christ ne nous dit pas de rejeter les prophéties, bien au contraire. Ni de rejeter ce qui n'a pas encore été approuvé (mais pas non plus condamné) par l'Eglise. Le Saint Père et le catéchisme nous enseignent que les fidèles possèdent ce qu'on appelle un sensus fidei qui leur permet, s'ils se forment et sont fidèles à la doctrine catholique évidemment, de discerner le vrai du faux.

N'oublions pas non plus que chaque chrétien baptisé est lui-même prophète (prêtre et roi). Il faut méditer sur le sens de cette affirmation.

"... je répandrai mon esprit sur tout être de chair, vos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens seront instruits par des songes, et vos jeunes gens par des visions." (Joël 3: 1)

Je pense qu'avec un minimum de discernement il est assez aisé de voir dans une prophétie ce qui est conforme à l'Evangile et à l'enseignement du Magistère de l'Eglise et ce qui ne l'est pas. Ensuite, comme nous le dit le Seigneur lui-même :

"N’éteignez pas l’Esprit, ne méprisez pas les prophéties, mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le ; éloignez-vous de [ce qui est mauvais]." (1 Th 5 19-22)

Nous faisons partie de l'Eglise, l'Eglise, qui est le Corps du Christ, n'est pas une entité distincte du peuple des fidèles. Les fidèles en sont les membres. Et donc nous pouvons tous, en tant que baptisés, discerner les prophéties ; écarter ce qui n'est pas conforme à l'Evangile et à l'enseignement de l'Eglise, et garder ce qui est bon. C'est ce que fait Mark Mallett et je peux vous affirmer qu'en 3 ans que je le connais, je n'ai pas lu une seule chose dans ses articles qui soit contraire à la foi chrétienne ou l'enseignement de l'Eglise.

En ce qui concerne les refuges, ils sont en effet d'abord et essentiellement spirituels (ce sont les Coeurs de Jésus et Marie), parce que Dieu se soucie davantage du salut de notre âme que de notre corps ; mais Dieu peut également protéger Son Peuple physiquement. Et cette pensée est parfaitement conforme à l'Ecriture. Je vous invite par exemple à relire la fuite en Egypte de la Sainte Famille. Pour elle, afin de la protéger d'Hérode (le premier Antichrist de notre ère), Dieu a envoyé Jésus et Ses parents dans un refuge physique en Egypte, jusqu'à la mort d'Hérode et ce pour les protéger. Pourquoi Dieu ne ferait il pas la même chose pour Son Eglise qui est le Corps du Christ ? Et en effet l'Ecriture dit bien que c'est ce que Dieu fera :

"Et quand le Dragon (Satan, personnifié par l'Antéchrist) vit qu’il était jeté sur la terre, il se mit à poursuivre la Femme (= Marie mais également l'Eglise dont la Sainte Vierge est le prototype ou préfiguration) qui avait mis au monde l’enfant mâle (= l'Eglise est en effet notre Mère et donne naissance au Peuple de Dieu qu'elle nourrit et enseigne).

Alors furent données à la Femme les deux ailes du grand aigle pour qu’elle s’envole au désert, à la place où elle doit être nourrie pour un temps, deux temps et la moitié d’un temps (= durée du règne de l'Antéchrist), loin de la présence du Serpent." (Ap 12: 13-14)

Pensez aussi au désert pendant l'Exode du peuple d'Israël, le désert était un refuge physique loin de Pharaon, une préfiguration de l'Antéchrist. Dans l'Ancien Testament les refuges physiques portent un nom bien spécifiques (auquel se réfèrent d'ailleurs certains Pères de l'Eglise tels que Lactance), celui de "solitudes" qui fait référence au désert où l'homme se retrouve seul avec Dieu et où Dieu le purifie et le protège de Sa Justice.

"Que de fois au désert ils l'ont bravé, offensé dans les solitudes !" (Ps 77: 40)

"Ils erraient au désert, dans les solitudes..." (Ps 107:4 Bible de Jérusalem)

"Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d'arriver: Ne la connaîtrez-vous pas? Je mettrai un chemin dans le désert, Et des fleuves dans la solitude." (Is 43: 19 Louis Segond Bible)

"Au pays du désert, [le Peuple de Dieu] trouve [le Seigneur], dans la solitude lugubre de la steppe. [Dieu] l'entoure, il l'élève, il le garde comme la prunelle de son œil. " (Dt 32:10 Bible de Jérusalem)

Notez une autre caractéristique du désert dans l'AT : il est communautaire. Ce n'est pas juste le fidèle seul à seul avec son Dieu, c'est le Peuple de Dieu tout entier, conduit et nourrit par Dieu. Il s'agit d'une communauté parallèle à celle du reste de l'humanité. Elle est nécessaire et inévitable. N'est-ce pas ce genre de communauté parallèle, clandestine, que nous allons de plus en plus être appelés à former alors que le monde nous fermera toujours plus ses portes, ses lieux culturels, sociaux et commerciaux ?

Lire aussi ceci :

"De la même manière, le peuple de Dieu, quand il doit être libéré d’Égypte et délivré des œuvres terrestres, ne gagne-t-il pas des lieux écartés, ne se réfugie-t-il pas dans les solitudes ? Oui, c’est dans le désert qu’il va approcher ce Dieu qui l’a arraché à la servitude… Les enfants d’Israël obtinrent donc de voir le trône de Dieu et d’entendre sa voix, tandis qu’ils vivaient dans les solitudes du désert…"

Source : https://spiritualitecatholique.wordpress.com/2017/09/06/levangile-au-quotidiensaint-eucher-il-sortit-et-se-retira-dans-un-endroit-desert-692017/

Bien entendu ce désert peut avoir plusieurs formes, telles que le désert de notre chambre ou nous nous retirons pour être seul à seul avec Dieu, le désert de notre coeur où Dieu nous parle. Mais la Bible nous montre qu'il existe aussi un désert bien matériel, réservé pour les périodes d'apostasie majeure, lorsque le jugement de Dieu doit tomber (après plusieurs avertissements de sa Miséricorde) et qu'il lui faut protéger dès lors Son Peuple - non pas de leurs persécuteurs ("Si on m'a persécuté on vous persécutera vous aussi") mais de la Justice divine.

Ainsi voyez Loth et sa famille qui purent se réfugier dans le village de Tsoar loin de Sodome (les anges du Seigneur avaient d'abord proposé à Loth de se réfugier dans les montagnes) avant que ne tombe la colère de Dieu ? Ou Noé qui se réfugia dans une Arche avec sa famille pour ne pas être noyé par les eaux du Déluge. Ne sont-ce là pas des refuges physiques ?

On le voit, toutes les fois où Dieu veut arracher Son Peuple, Ses élus, Son petit reste, au pouvoir du mal et à l'esclavage ; avant que la Justice de Dieu ne tombe sur les pécheurs ayant refusé Sa Miséricorde et de se repentir, Il procède toujours suivant une même pédagogie (ou un même modus operandi) :

1/ Dieu permet d'abord que son peuple se retrouve sous le joug du mal et des serviteurs (nos gouvernements par exemple) de l'Antéchrist ;
2/ Une fois que l'Antéchrist a commencé à régner en personne et que la persécution atteint un certain degré de violence et que le danger menace la vie même des élus, une fois que Dieu s'apprête à faire tomber sa colère et sa justice pour détruire le mal, le Seigneur suscite un exode de son Peuple et l'emmène à l'abri de sa justice dans un lieu que l'Ecriture appelle "désert" ou "solitudes" ;
4/ Dans ce désert Dieu enseigne à son Peuple à ne vivre plus que de sa Providence, de Sa Miséricorde, de sa protection ;
5/ Le séjour au désert peut durer un certain nombre d'année jusqu'à ce que se soit achevé le règne de l'Antéchrist (Hérode, Pharaon, ou tout autre antéchrist jusqu'au dernier Antéchrist qui viendra à la fin des temps)
6/ Pendant ce séjour au désert, Dieu purifie Son Peuple, le fait passer par des épreuves pour endurer leur foi et leur confiance en Sa Providence, il le nourrit. Il les fait passer par "un feu spirituel purificateur" (purifiant et douloureux car nécessitant de se détacher de leur ancienne vie de confort et d'esclavage).
7/ Enfin, ceux qui auront vécu fidèlement cette purification, sans se rebeller contre Dieu, Dieu les fera entrer dans une terre nouvelle, qui aura été purifiée et nettoyée du mal. Ce fut le cas pour Noé, ce fut le cas pour Loth, ce fut le cas pour le peuple d'Israël qui pris possession de la Terre Promise, ce sera le cas pour notre génération qui, pour ceux qui seront passé par l'épreuve du séjour au désert, dans les refuges prévus par Dieu, entreront dans l'Ere de Paix que nous promet Notre Dame de Fatima et, une fois encore, l'Ecriture elle-même :

"Il arrivera dans tout le pays – oracle du Seigneur – que deux tiers en seront retranchés, périront, et que l’autre tiers y restera. Je ferai passer ce tiers par le feu ; je l’épurerai comme on épure l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Lui, il invoquera mon nom, et moi, je lui répondrai. Je dirai : « C’est mon peuple ! », et lui, il dira : « Le Seigneur est mon Dieu ! »" (Za 13: 8-9)

Pensons aussi aux paroles de Jésus à sainte Faustine au sujet de la porte de Sa miséricorde. Ceux qui y entrent et restent fidèles seront protégés quand l'heure de la justice tombera sur le monde. Pas nécessairement dans un refuge physique d'ailleurs, on sait que même au milieu de l'explosion de la Bombe d'Hiroshima, des religieux furent protégés par la Sainte Vierge et survécurent alors que tout avait été détruit et irradié autour d'eux.

Philippe

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Répondre

Commentaire laissé par Mouxine le

J'ai mis la note "perplexe", voilà la raison : beaucoup trop de références diverses et d'autorité inégale. Comment mettre sur le même plan St François de Sales qui est docteur de l'Eglise avec un prétendu prophète encore en vie dont on n'est pas sûr qu'il soit faux ou vrai ? Il y a de faux prophètes qui ont eu un imprimatur à cause d'une erreur de l'évêque, et puis ils ont été condamnés plus tard. Donc il faut être prudent et laisser à l’Église assez de temps pour juger. Le Seigneur sait très bien qu'il faut laisser du temps à l'Eglise pour qu'elle puisse reconnaître un vrai prophète, souvent les prophéties sont données des dizaines d'années à l'avance voire des siècles à l'avance ! Ce n'est pas pour rien. Ce Mark Mallett n'est pas prudent, même si sa façon de parler est entraînante.

Je préfère de loin les valeurs sûres, à commencer par les prophéties du Christ : Évangile de Matthieu chapitre 24 (traduction liturgique de la Bible), les prophéties de Jésus sur les derniers temps.

09 Alors, vous serez livrés à la détresse, on vous tuera, vous serez détestés de toutes les nations à cause de mon nom.
10 Alors ce sera pour beaucoup une occasion de chute ; ils se livreront les uns les autres, se détesteront les uns les autres.
11 Beaucoup de faux prophètes se lèveront, et ils égareront bien des gens.
12 À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira.
13 Mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé.
[...]
21 Alors, en effet, il y aura une grande détresse, telle qu’il n’y en a jamais eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, et telle qu’il n’y en aura jamais plus.
22 Et si le nombre de ces jours-là n’était pas abrégé, personne n’aurait la vie sauve ; mais à cause des élus, ces jours-là seront abrégés.

Donc à la fin des temps, il y a d'abord une première période où les chrétiens sont livrés à la détresse (verset 9 en gras dans le texte). C'est le contraire d'un refuge, c'est plutôt Dieu qui nous laisse être jeté dans la cage aux lions ! Cela ne veut pas dire qu'il abandonne les chrétiens, puisqu'il sera avec ses fidèles pour les fortifier dans le martyr. Mieux vaut être prévenu pour ne pas être déçu ! Ensuite, il y a une deuxième période où la détresse devient totale et touche même les ennemis de l'Eglise (v21). On peut sérieusement douter de l'efficacité des refuges physiques, en supposant qu'il y en ait, puisque aucun "réfugié' n'aurait eu la vie sauve si le temps n'avait pas été abrégé ! (v22)

Pour rappel, Marie peut obtenir un miracle de protection comme elle l'a fait des milliers de fois dans l'histoire des hommes, mais souvent quand elle le fait, il y a quand même des victimes (la bataille de Lepante justement citée dans cet article).

Donc je suis perplexe, enfin plus que cela, je suis franchement inquiet de voir qu'un article comme celui-ci a du succès alors qu'il est fragile théologiquement. Est-ce que vous mélangeriez un bon vin avec un vin mauvais ? Non, sûrement pas. Alors pourquoi accepter que quelqu'un mélange de bons textes avec des prophéties douteuses ?

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Répondre

Commentaire laissé par Lucie le

Je vous remercie pour tous ces articles et documents que vous fournissez .C'est un don du Ciel.
J'ai essayé d'envoyer un courriel au Père Michel Rodrigue au Diocèse d'Amos à l'adresse donmichelrodrigue.fabl@gmail.com mais l'adresse est incorrecte. Auriez-vous la possibilité de savoir s'il a une autre adresse de messagerie?.
Je vous remercie, par avance pour votre réponse.
Que Dieu vous bénisse.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Répondre

Commentaire laissé par marie le

Merci monsieur pour ce don de vous-même ; comme vous, j'aime profondément mes enfants mais je n'ai pas pu leur donner ces instructions ; je les joins donc par l'esprit à ma joie de vous lire en espérant que les anges seront avec eux aussi.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Répondre

Commentaire laissé par Jacques le

Merci infiniment à notre Seigneur et à notre Maman MArie , notre unique REFUGE
Que notre Seigneur vous BÉNISSE et vous garde dans sa Paix et son AMOUR

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Répondre

Commentaire laissé par David le

On peut dire tout ce que l'on veut sur les messages venant du Ciel. Moi je dis que les écouter, les lires, les méditer et les mettrent en pratiques c'est montrer son adhésion à l'enseignement du Ciel.
Je suis très loin d'être un exemple de sainteté mais je crois aux révélations privées comme un enfant sans me poser 36 questions quant à savoir si c'est inspiré ou pas.
Il me suffit de lire pour comprendre que c'est pour notre intérêt personnel.
C'est exactement pareil que quand nos parents nous cassaient les pieds étant petits en nous mettant en garde contre les dangers.
Très souvent on se rebelle parce que l'on veut être "libre"
Hors nous constatons avec le temps que ces enseignements sont judicieux pour nous et que c'est un signe d'amour.
Et bien avec le Ciel c'est exactement pareil.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Répondre

Commentaire laissé par Gisele St-Pierre le

Ça me fait vivre,me remplie de joie d'avoir Marie comme refuge et tout comme vous je suis prête pour le grand voyage. Merci

Ce commentaire vous a-t-il été utile ?

Répondre

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 5 + 2 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Le temps des refuges.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 5 + 2 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

Les signes des temps présents

Mark Mallett - le

617 lectures 1 commentaire

Le temps était particulièrement froid lors de notre visite de Jérusalem [en avril dernier]. La brise était impitoyable et le soleil luttait pour percer à travers les nuages. C'est là sur le mont des Oliviers que Jésus pleura sur cette ancienne cité. Notre groupe de pèlerins entra dans la chapelle qui s'élève au-dessus du jardin de Gethsémani, afin d'y célébrer la messe.

A peine la liturgie fut-elle commencée (il était 3h de l'après-midi), un son inattendu se fit entendre, ressemblant à celui d'un shofar, et continua de résonner de façon intermittente.

Lire la suite

Cardinal Newman : « Le Carême, temps de repentance »

le

678 lectures 0 commentaire

Le titre du sermon résume l'enseignement que Newman veut donner à ses ouailles : ne pas laisser passer le temps du Carême sans prendre ou reprendre conscience de l’état de pécheur dans lequel ils sont et faire preuve du repentir qui doit en résulter, saisir l’occasion de ce temps de l’année que l’Église a établi pour cela depuis les origines. En effet, le sérieux avec lequel doit être prise la vie chrétienne est mis à mal par l’insouciance que favorise la vie facile que connaissaient la plupart des auditeurs de Newman, insouciance qui rend le chrétien oublieux des dons qu’il a reçus au baptême et le fait glisser peu à peu dans le péché sans qu’il éprouve le souci ou le besoin de se repentir. Contre cette tendance, le Carême constitue un avertissement salutaire. Cette attitude d’insouciance et finalement d’indifférence à l’égard des privilèges chrétiens, répandue chez beaucoup de fidèles, est figurée dans l’Ancien Testament par le comportement d’Ésaü à l’égard des dons paternels auxquels sa situation d’aîné lui donnait droit. Au lieu de les considérer à leur juste valeur, il les a pris à la légère : il a abandonné son droit d’aînesse pour peu de choses, un plat de nourriture, ensuite il a cru pouvoir obtenir la bénédiction paternelle en échange d’un plat de venaison sans se soucier du fait que son premier péché, l’abandon du droit d’aînesse, le rendait inapte à obtenir la bénédiction qui lui revenait. Son cri angoissé quand il s’aperçut qu’elle était allée à son frère aîné ne sera-t-il pas celui de beaucoup de chrétiens qui vivent dans l’insouciance et n'éprouvent pas le besoin de se repentir ? Comme Ésaü, comme les vierges folles de la parabole, ils voudront le faire quand il sera trop tard, au jour du Jugement. S’ils ne se repentent pas à temps, s’ils n'entendent pas les avertissements que le Seigneur, dans sa providence, leur donne sous la forme d’épreuves diverses, maladie, échec, revers de fortune, etc., leur punition sera plus dure ensuite.

Lire la suite

Vivons-nous des temps apocalyptiques ? Partie 1

Michael O'Brien - le

2.154 lectures 1 commentaire

La question est explosive et laisse de la place à de nombreuses observations et interprétations. En effet, notre époque semble être en proie à des interprétations extrêmement divergentes sur la signification du livre de l'Apocalypse. En abordant ce sujet ce soir, j'espère apporter une contribution à ce qui devrait toujours être une discussion sobre, mais qui si souvent est tout le contraire. Malgré tout, je suppose que tout ce que je vais dire sur le sujet ce soir pourrait se résumer en un mot : Oui. Oui, nous vivons à une époque apocalyptique.

Lire la suite