Tragique ironie


Commentaires (0)

Catégorie : Science, santé et technologies

Auteur : Mark Mallett

Nombre de consultations : 1.165

Plusieurs églises catholiques ont été incendiées et réduites en cendres et des dizaines d'autres vandalisées au Canada l'année dernière suite à certaines allégations selon lesquelles des « fosses communes » auraient été découvertes dans d'anciens pensionnats. Il s'agissait en fait d'institutions, fondées par le gouvernement canadien et gérées en partie avec l'aide de l'Église, pour « assimiler » les peuples autochtones à la société occidentale. Il s'avère que les allégations de fosses communes n'ont jamais été prouvées et d'autres preuves suggèrent qu'elles sont manifestement fausses. [1]

Ce qui n'est pas faux, c'est que de nombreuses personnes ont été séparées de leur famille, forcées d'abandonner leur langue maternelle et, dans certains cas, maltraitées par les responsables des écoles. Et c'est ainsi que le Pape François s'est envolé pour le Canada [à la fin du mois de juillet dernier] pour présenter des excuses aux peuples autochtones qui ont été lésés par certains membres de l'Église.

Traduction d'un article de Mark Mallett du 29 juillet 2022, titre original : The Tragic Irony

Photo : (AP Photo, Gregorio Borgia/Photo, The Canadian Press)

Une ironie tragique

C'est un moment de profonde introspection à la fois pour l'Église et pour le pays. Mais malheureusement, c'est aussi un moment de profond aveuglement. Car tandis que le Premier ministre et le Pape déplorent les injustices qui ont eu lieu, ils ignorent complètement ces nouvelles injustices qui se déroulent sous leur nez — et dont ils sont les responsables. Et je parle de la ségrégation, la persécution et la diffamation continues vis-à-vis d'individus qui ont décidé de refuser de se voir forcer à se soumettre à une thérapie génique expérimentale surnommée « vaccin COVID ». L'ironie est absolument stupéfiante et tragique. Comment Justin Trudeau, par exemple, peut-il même oser suggérer que les excuses du Pape ne vont pas assez loin [2] alors qu'il continue de mener une guerre insensée contre ses concitoyens canadiens qui demandent à ce que soit respecté leur droit légitime à disposer de leur corps ?

J'ai [tout récemment] été contacté par une mère dont le fils athlétique a été exclu de l'Équipe Canada parce qu'il n'a pas reçu l'injection du vaccin COVID dont il n'a nullement besoin. La mère, parfaitement consciente que des jeunes sportifs sont hospitalisés et meurent de myocardite dans de nombreux pays à cause de l'injection [3], refuse de mettre son fils en danger alors qu'il a 99,9973 % de chance de survivre au virus s'il l'attrape. [4] L'Université de Toronto a maintenant fait savoir qu'elle interdira l'accès au campus cet automne aux étudiants qui n'ont pas reçu au moins deux doses [5], détruisant ainsi les rêves et les opportunités de nombreux jeunes. Un autre ami m'a écrit cette semaine pour me dire qu'il avait été exclu de son programme de doctorat pour avoir refusé l'injection. J'ai été contacté par des infirmières, des médecins, des pilotes et de nombreux autres professionnels — tous ont été licenciés pour avoir déclaré qu'ils ne participeraient pas à cette expérimentation, qui est toujours en cours d'essais sur l'homme jusque fin 2023 au minimum. [6]

Lire : USA : Les vaccins anti-Covid enfin reconnus dangereux !

Dans ma propre famille élargie, six ont perdu leur emploi — depuis un ingénieur jusqu'à un employé du gouvernement, en passant par un monteur d'installation au gaz, un technicien aéronautique, un technologue en informatique et un enseignant ; la plupart d'entre eux ont la cinquantaine et doivent maintenant recommencer depuis zéro. Et quand bien même j'ai moi-même eu le COVID et acquis une immunité naturelle, laquelle, selon de nombreuses études [7], est robuste et durable pendant des années, j'ai été expulsé de plusieurs restaurants, interdit d'accès aux salles de cinéma, à des événements sportifs et même empêché d'embarquer dans un avion, un train ou un bus dans le cadre de mes activités. Notre génération n'avait jamais rien connu de tel ; quelque chose qui évoque les pages les plus sombres de l'histoire. Pensons à l'épuration culturelle, à l'eugénisme et à la ségrégation.

Enfin, des dizaines de milliers de Canadiens de tous horizons, religions, origines et races ont élevé la voix l'hiver dernier pour dire que cela suffit, se tenant derrière l'un des plus grands convois de camions au monde pour dénoncer les injections forcées et l'obligation vaccinale qui n'ont aucune base scientifique. [8] En réponse, le même Premier ministre qui pontifie sur la ségrégation et les torts de l'Église, a lui-même calomnié, vilipendé et usé de violence à l'égard des citoyens ayant manifesté pacifiquement et légalement — avec l'aide des médias grand public dépourvus d'une once de conscience — les qualifiant à tort d' « extrémistes qui ne croient pas en la science/au progrès et sont bien souvent misogynes et racistes. » [9] Il est même allé jusqu'à geler des comptes bancaires (une mesure qui a attiré des condamnations internationales) de ceux qui ont fait un don pour soutenir les camionneurs et les aider à se fournir en nourriture et en carburant. 

Ton dégoûtant et diviseur de @JustinTrudeau. Je suis un Juif d'Europe de l'Est. Ma famille a souffert de la haine. Je ne crains pas ou ne me concentre pas sur quelques idiots. Je soutiens les droits des camionneurs de manifester pacifiquement + de gagner leur vie sans prendre de médicaments. Le Premier ministre répand la haine.

— Roman Baber, avocat (@Roman_Baber) 31 janvier 2022 ; twitter.com

Et pourtant, le Premier ministre a l'audace de se tenir aux côtés du Pape cette semaine et d'appeler à la réconciliation pour le type même de blessures qu'il est personnellement responsable d'infliger à sa propre population. Et tandis que j'applaudis le Saint-Père pour ces nécessaires excuses, il y a une blessure béante que l'on ne peut ignorer. Il s'agit de sa déclaration au début de la « pandémie » qui a, à ce jour, contribué en grande partie à la persécution sanitaire continue menée contre les catholiques, dont des prêtres, à travers le monde :

Je crois que moralement tout le monde doit recevoir ce vaccin. C'est le choix moral car il s'agit de votre vie mais aussi de la vie des autres. Je ne comprends pas pourquoi certains disent que cela pourrait être un vaccin dangereux. Si les médecins vous présentent cela comme une chose bonne ne comportant aucun danger particulier, pourquoi ne pas le prendre ? Il y a un déni suicidaire que je ne saurais expliquer, mais aujourd'hui, les gens doivent se faire vacciner.

— PAPE FRANÇOIS, entretien pour le programme d'information italien TG5, 19 janvier 2021 ; ncronline.com

Ce jeune athlète qui voulait rejoindre l'Équipe Canada ? Ils ont ignoré sa demande d'exemption religieuse, déclarant que « le Pape a dit que vous devez le prendre ». Cette histoire a été répétée des dizaines de milliers de fois — et j'ai reçu les lettres et les larmes de beaucoup de ceux ayant été victimes de cette discrimination, et qui me disent que les paroles du Pape ont pratiquement mis fin à leur carrière, anéanti leurs espoirs et brisé leurs rêves. Ce qui rend cette ironie encore plus amère, c'est que les propres paroles du Pape contredisent en réalité le document officiel de l'Église qui déclare clairement :

... il est évident pour la raison pratique que la vaccination n'est pas, en règle générale, une obligation morale et que, par conséquent, elle doit être volontaire.

« Note sur la moralité de l'utilisation de certains vaccins anti-Covid-19 », n° 3, 5, 6 ; vatican.va, cf. Ce n'est pas une obligation morale et Lettre ouverte aux évêques catholiques

Nouvelles blessures

Bien sûr, nous savions presque immédiatement — du moins ceux d'entre nous qui suivions réellement la science — qu'il s'agissait de l'une des campagnes vaccinales les plus imprudentes de l'histoire, qui comporte de sérieux risques pour la santé. Au cours des deux dernières semaines seulement, l'Europe a enregistré 58.000 nouveaux signalements de blessures vaccinales dans sa base de données [10] pour un total de plus de 4,6 millions de blessés et près de 47.000 morts à ce jour. [11] [Au début du mois dernier], une étude suédoise a révélé que les injections de Pfizer peuvent en effet altérer le génome humain, ce qui signifie un changement de notre ADN et de celui des générations futures.

Le vaccin Pfizer, en fait, effectue une transcriptase inverse et intègre l'ADN [ainsi synthétisé] dans le génome humain… La découverte selon laquelle le code se trouve dans le noyau de la cellule somatique humaine quelques heures après l'exposition ouvre la voie à de toutes nouvelles révélations en ce qui concerne le changement permanent, la transmission à la descendance et plus encore.

— Dr Peter McCullough, MD, MPH ; cf. twitter.com ; lire Selon une étude suédoise, le vaccin à ARN de Pfizer pourrait produire une transcriptase inverse en seulement 6 heures

Lire aussi : Vaccins ARNm Pfizer et Moderna, le crime du siècle?

Pour reprendre les mots de Christine Anderson, membre du Parlement européen :

Cette campagne de vaccination restera comme le plus grand scandale de l'histoire médicale. Et de plus, elle sera connue comme le plus grand crime jamais commis contre l'humanité.

— Posté sur Twitter

Toujours est-il que le Premier ministre Justin Trudeau et le Pape sont tous deux directement impliqués dans le fait que des personnes sont obligées de choisir entre leur carrière ou la mise en danger de leur santé en ayant recours à une thérapie génique qui n'arrête pas la transmission du virus, n'empêche personne de l'attraper, ni n'empêche la personne injectée de tomber malade. [12] Les nouvelles divisions que cela a provoquées au sein de la société, dans les familles et les relations entre voisins et collègues sont dévastatrices ; la stigmatisation des « non vaccinés » est horrifiante ; et la persécution entraînant des pertes d'emplois, la misère et le désespoir ne fait que commencer alors que les gouvernements, collaborateurs avérés de la « Grande réinitialisation », ont désormais l'intention de forcer absolument tout le monde, y compris les bébés, [13] à se faire injecter.

Ecouter : Vaccins covid, danger sur les enfants

Quelle ironie de constater que, tout comme des enfants furent forcés à quitter leur foyer pour se rendre dans des pensionnats, nos enfants sont aujourd'hui pareillement forcés, contre leur gré, à se rendre dans des centres de vaccination. Et l'on compte déjà les dégâts, voire les décès de nombre d'entre eux. [14]

Ecouter : Notre société est malade : la preuve en photos

Et à en croire quatre analyses indépendantes de la base de données du gouvernement américain, qui prennent en compte la sous-déclaration, on estime que des centaines de milliers de personnes ont été tuées par ces injections. [15] Quelle ironie, dès lors, que le Pape ait utilisé le mot « génocide » pour décrire ce qui s'est passé dans les pensionnats [16], tout en apportant son soutien à ces injections expérimentales.

Ainsi, les excuses adressées aux indigènes, aussi nécessaires soient-elles, non seulement sonnent faux, mais elles constituent une mise en accusation de ces mêmes dirigeants qui ont fermé les yeux sur les nouvelles discriminations qu'ils ont directement contribué à provoquer. Il est concevable que, dans un avenir plus ou moins proche, un autre pape s'excusera pour les graves maux causés par nos bergers d'aujourd'hui qui ont embarqué dans la plus grande expérimentation jamais entreprise sur l'humanité.

Mark Mallett
The Tragic Irony


[Pour les notes de bas de page, voir l'article original]

Mon enfant, les jours sont maintenant devenus l'instant où nombre d'entre vous vont se tenir devant Moi. L'instant où beaucoup vont réaliser où la peur les a menés. J'ai averti Mes enfants que Je ne suis pas le Dieu de la peur, car Je ne suis pas l'auteur de telles choses. Je suis un Dieu qui parle au cœur de Mon peuple et ne sème pas la peur dans leur esprit. J'ai créé chacun de Mes enfants en leur donnant les moyens nécessaires pour vivre leur mission sur cette terre, pour être des instruments de lumière et d'espérance dans ce monde de ténèbres. Je suis venu dire à Mes enfants que l'heure est venue où vous direz, « où est mon frère ? où est ma soeur ? » L'heure arrive où vous désirerez réciter continuellement le Chapelet de Ma Divine Miséricorde pour la multitude qui n'était pas préparée à Me rencontrer.

Réveillez-vous Mes enfants, car vous vous êtes laissé tromper par le prince des ténèbres, l'auteur de la peur. Il vous fait miroiter de fausses promesses. Votre corps est le temple du Saint-Esprit, qui ne doit ni être réduit au silence, ni manipulé ni privé des richesses de Ma création. Ce monde passe, mais trop d'âmes sont suffisantes. Il est temps de préparer votre âme, car l'heure est venue où Je m'apprête à avertir l'humanité que ses voies Me déplaisent... L'heure est arrivée pour votre monde de rendre des comptes, car la main de Ma Justice ne peut plus être retenue. La vérité éclatera aux yeux du monde, et ce qui a été caché derrière des portes closes apparaîtra en pleine lumière. Il est temps de réveiller tous ceux qui se sont endormis et de les avertir des mensonges auxquels ils se sont laissé prendre. Il est temps de saisir vos chapelets et de vous mettre à genoux avec humilité, car Je Suis Jésus, et Ma miséricorde et Ma Justice prévaudront.

— Jésus à Jennifer, 22 juillet 2021 ; lire le message complet sur countdowntothekingdom.com

Notez cet article :
(20 notes reçues)
9/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
4


du courage
8


de la tristesse
48


de la peur
0


de la colère
18

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 5 + 3 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Tragique ironie.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 5 + 3 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

François et le Grand Naufrage

Mark Mallett - le

2.301 lectures 4 commentaires

… les vrais amis ne sont pas ceux qui adulent le Pape mais ceux qui l'aident avec la vérité et une compétence théologique et humaine. — Cardinal Müller, Corriere della Sera, 26 novembre 2017 ; la-croix.com

Chers enfants, le grand Navire [subira] un terrible Naufrage ! Ce sera une [cause de] grandes souffrances pour les hommes et femmes de foi. — Notre Dame à Pedro Regis, le 20 octobre 2020 ; countdowntothekingdom.com

Lire la suite

Elysium : le nouveau scénario de l’élite du pouvoir

Michael Paraire - le

1.178 lectures 4 commentaires

Avez-vous vu Elysium ? Réalisé par Neill Blomkamp, ce film de science-fiction met en scène la Terre en 2154, surpeuplée, ravagée, dévastée. Ses habitants survivent avec peine, tandis qu'une station orbitale, baptisée Elysium, nouvelle Arche de Noé pour privilégiés, offre une vie merveilleuse, à l'abri des maladies, à une petite élite humaine surprotégée, ultrariche. Le film tourne autour d'un héros, joué par Matt Damon, dont le rôle consiste à sauver l'humanité misérable, en donnant libre accès à Elysium. Mais le plus intéressant dans cette histoire réside, selon nous, dans la dimension d'anticipation du film. Ce que montre, en effet, Elysium c'est que l'un des projets de l'élite du futur, – la petite couche des décideurs économiques qui a les yeux tournés uniquement vers l'avenir –, consiste, à terme, à abandonner cette planète ainsi que l'humanité qui lui est demeurée désespérément attachée.

Lire la suite

L'eucharistie – la quatrième coupe

Scott Hahn - le

560 lectures 1 commentaire

Il y a une distorsion dans le récit des évangiles, que les juifs repèrent : Jésus et les disciples vont au mont des Oliviers avant d'avoir bu la quatrième coupe, la coupe de consommation. En Mc 14: 25, après avoir bu la troisième coupe, Jésus dit : « Amen, je vous le dis : je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu'au jour où je le boirai, nouveau, dans le royaume de Dieu. » Tout se passe comme si Jésus avait décidé de ne pas boire la quatrième coupe. Pourquoi ?

Lire la suite