« Priez pour les prêtres : la puanteur de la maison de Satan atteint l'Église de Pierre. »


Commentaires (3)

Catégorie : Foi, doctrine & morale catholiques

Nombre de consultations : 940

Le cas des Églises belges et allemandes... «L'homosexualité n'est pas un péché»

Notre-Dame à Gisella Cardia le 24 septembre 2022 :

Source : countdowntothekingdom.com

Chers enfants bénis, merci d'avoir répondu à mon appel dans vos cœurs. Mes enfants, n'ayez pas peur : je connais vos cœurs et je sais qu'ils sont plongés dans la peur à cause de tout ce qui vous entoure. Chers enfants, si votre foi est forte, vous aurez la paix dans vos cœurs, sinon l'anxiété prendra le dessus. Priez pour les prêtres : la puanteur de la maison de Satan atteint l'Église de Pierre... [1]

Lire aussi : Que disent les terribles prophéties de Notre-Dame de La Salette ?

[1] Trois jours après la réception de ce message, l'Académie pontificale pour la vie du Vatican a insisté — reprenant les paroles d'un religieux du Caire, frère Adrien (voir ci-dessous, Ndtr) — sur le fait que « la morale ne doit pas être dogmatisée » car seul l'amour est « définitif ». Lire ce que le Ciel a révélé à de nombreux voyants à propos de l'apostasie.

Source : fr.italy24.press

Corriere.it : L'épiscopat allemand demande que la doctrine de l'Église sur la morale sexuelle soit révisée. Êtes-vous d'accord ?

Frère Adrien du Caire : Il faut moins d'obsession sur le sujet. Il y a des choses qui ne sont pas bonnes pour les gens. Mais les dogmes ne valent que pour la foi. La morale ne doit pas être dogmatisée. Ce serait une erreur théologique, pas seulement stratégique. Seul est définitif le commandement de l'amour du prochain. (Sic)


Le pape opposera-t-il son veto au chemin synodal allemand ?

Source : cath.ch

L'assemblée de clôture du processus synodal allemand a délivré, le 5 février 2022, une série de propositions pour l'Eglise, dont une réforme de sa morale sexuelle. Des observateurs s'interrogent sur la réaction du Vatican et du pape vis-à-vis de ces demandes, dont certaines touchent en profondeur la doctrine.

Les deux tiers de l'assemblée plénière, de près de 230 délégués, dont des évêques, réunis du 3 au 5 février 2022 à Francfort, ont approuvé plusieurs textes demandant des réformes d'envergure dans l'Eglise [...].

(...)

«L'homosexualité n'est pas un péché»

Le Synode allemand demande concrètement une modification des déclarations sur la contraception ainsi que sur l'homosexualité dans le Catéchisme de l'Eglise catholique, le recueil de textes qui définit la doctrine.

L'un des deux documents dits «d'action» recommande au pape de procéder à une «précision et une réévaluation doctrinales de l'homosexualité». La sexualité vécue entre personnes de même sexe n'est pas un péché et «ne doit pas être jugée comme intrinsèquement désordonnée», est-il écrit. «Comme l'orientation homosexuelle fait partie de l'identité de l'homme tel qu'il a été créé par Dieu, elle ne doit pas être jugée éthiquement de manière différente de toute autre orientation sexuelle». Les participants à l'assemblée ont estimé de façon unanime qu'il ne devait pas y avoir de discrimination envers les homosexuels dans l'Église.

Le deuxième texte «d'action» suggère de développer la compréhension de «l'amour conjugal» dans le Catéchisme, notamment en ce qui concerne la contraception, qui n'est autorisée que de manière très limitée selon l'enseignement catholique officiel. «Que la conception d'un enfant ne doive et ne puisse jamais être jugée comme un malheur reste la valeur élevée que l'Eglise défend à partir de sa conception de l'homme, même si elle n'exige pas de fixer des méthodes particulières de contraception», soutient le document.

Lire la suite sur cath.ch


Selon le cardinal Arinze, les évêques flamands ont adopté une approche erronée et pastoralement défectueuse

Source : Belgicatho

Le cardinal Arinze explique pourquoi les évêques belges ne peuvent pas bénir les couples de même sexe.

Le cardinal a déclaré que leur approche n'est pas pastorale et ignore l'enseignement catholique.

27 septembre 2022

L'introduction par les évêques belges de cérémonies de bénédiction pour les couples de même sexe s'est attirée les foudres du cardinal Francis Arinze, l'ancien chef du bureau de la liturgie du Vatican. 

Le cardinal a déclaré que les évêques belges ont adopté une approche erronée et pastoralement défectueuse. « Les êtres humains n'ont pas le pouvoir de changer l'ordre établi par Dieu le Créateur », a déclaré le cardinal Arinze dans un message du 24 septembre inclus dans la lettre électronique du journaliste du Vatican Robert Moynihan. « Même si le but est d'aider pastoralement les couples homosexuels, c'est une erreur de la part des évêques », a déclaré le cardinal Arinze.

(...)

Le 20 septembre, les évêques belges ont annoncé l'introduction de cérémonies de bénédiction pour les couples de même sexe dans leurs diocèses. Les évêques de Flandre ont également publié une liturgie pour la célébration des unions homosexuelles pour les parties flamandes du pays bilingue.

Le cardinal Arinze a critiqué la déclaration des évêques, citant son titre « Être pastoralement proche des personnes homosexuelles : pour une Église accueillante qui n'exclut personne »

Le cardinal a déclaré que leur approche n'est pas pastorale et ignore l'enseignement catholique. « L'Écriture Sainte présente les actes homosexuels comme des actes de grave dépravation », a-t-il déclaré, ajoutant que la tradition de l'Église, représentée dans le Catéchisme de l'Église catholique, « a toujours déclaré que les actes homosexuels sont intrinsèquement désordonnés. » « Si les personnes ayant des penchants homosexuels doivent être respectées et ne pas faire l'objet d'une discrimination injuste, elles sont, comme tout chrétien et même tout être humain, appelées à la chasteté », a déclaré le cardinal Arinze. Il a cité les paroles du Christ dans Matthieu 5:8 : « Vous devez donc être parfaits, comme votre Père céleste est parfait » ...

(...)

Le cardinal a également fait référence à une récente déclaration de la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), le chien de garde doctrinal de l'Église catholique, sans toutefois entrer dans les détails. La CDF a abordé la question le 15 mars 2021. Elle a déclaré que l'Église n'avait pas le pouvoir de bénir les relations entre personnes de même sexe. La déclaration du Vatican a été publiée avec l'approbation du Pape François.

La déclaration de la CDF a précisé que des bénédictions peuvent être accordées « aux personnes individuelles ayant des inclinations homosexuelles, qui manifestent la volonté de vivre en fidélité aux plans révélés de Dieu, tels que proposés par l'enseignement de l'Église. » « (L')Église rappelle que Dieu lui-même ne cesse de bénir chacun de ses enfants pèlerins en ce monde, car pour lui "nous sommes plus importants pour Dieu que tous les péchés que nous pouvons commettre" », a déclaré la congrégation. « Mais il ne bénit pas et ne peut pas bénir le péché : il bénit l'homme pécheur, afin qu'il reconnaisse qu'il fait partie de son plan d'amour et qu'il se laisse changer par lui. En effet, il nous prend tels que nous sommes, mais ne nous laisse jamais tels que nous sommes. »

La déclaration de la CDF est intervenue au milieu d'un effort de l'Église en Allemagne pour pousser à la bénédiction des unions homosexuelles. La déclaration a suscité des protestations et une défiance ouverte dans le monde catholique germanophone. Des prêtres et des agents pastoraux allemands ont également défié ouvertement le Vatican et ont organisé des cérémonies de bénédiction pour des couples de même sexe.

Les défenseurs des LGBT qui pensent que l'enseignement catholique peut et doit changer sont actifs aux États-Unis. En 2015, les groupes catholiques dissidents américains Dignity USA et New Ways Ministry ont appelé à la bénédiction des unions homosexuelles en tant que mariages au sein de l'Église.

Lire l'article complet sur Belgicatho


Le document des évêques flamands sape la quête spirituelle des personnes homosexuelles, avertissent les théologiens belges

Source : Belgicatho

27 septembre 2022

Les évêques flamands de Belgique ont annoncé le 20 septembre la création d'une liturgie spécifique pour bénir les couples homosexuels, ainsi que la mise en place d'un « point de contact » dans les paroisses pour les catholiques homosexuels.

Il s'agit d'un projet que certains théologiens considèrent comme profondément préjudiciable à la vie spirituelle des croyants homosexuels, en plus d'être en contradiction avec le contenu de l'exhortation apostolique Amoris Laetitia (La joie de l'amour), sur laquelle il prétend se fonder.

Le document de trois pages, intitulé « Être pastoralement proche des homosexuels : Pour une Église accueillante qui n'exclut personne », contredit aussi directement un avis rendu en mars 2021 par le Dicastère pour la doctrine de la foi du Vatican, selon lequel la bénédiction des unions homosexuelles « ne peut être considérée comme licite. »

Lire : Belgique : Les évêques belges autorisent la prière pour les couples homosexuels engagés

Cette initiative des évêques de Flandre, qui a cristallisé les dissensions actuelles au sein de l'Église sur les modalités d'accueil des personnes attirées par le même sexe, était en quelque sorte prévisible. En effet, le tollé que le document de la congrégation vaticane a provoqué l'an dernier auprès d'une très grande partie de l'épiscopat belge laissait penser que le débat était loin d'être clos dans ce pays.


Cardinal Jozef De Kesel (Wikipedia)

« Je ressens une honte par procuration pour mon Église », a écrit Mgr Johan Bonny, évêque d'Anvers, dans un article d'opinion publié à la suite de la publication du responsum du Vatican. « Je veux m'excuser auprès de tous ceux pour qui cette réponse est douloureuse et incompréhensible. [...] Leur douleur pour l'Église est ma douleur aujourd'hui. »

Dès 2014, lors de la préparation du synode sur la famille, Mgr Bonny - qui représentait la Belgique au synode - avait annoncé qu'il plaiderait pour la bénédiction des couples de même sexe.

De nombreux autres responsables catholiques belges se sont également déclarés publiquement en faveur de la bénédiction des couples de même sexe ces dernières années, à commencer par le primat de Belgique lui-même, le cardinal Jozef De Kesel. L'archevêque de Malines-Bruxelles et président de la Conférence des évêques de Belgique avait en effet déjà réfléchi, en 2018, à la possibilité de « célébrations de prière » pour sceller une union à vie de couples homosexuels.

Lire : Les évêques catholiques de Belgique défient le Vatican et publient une cérémonie de bénédiction des unions entre personnes de même sexe

Un vent de panique

Par ailleurs, le récent texte des évêques flamands fait en réalité écho à un projet lancé par le diocèse francophone de Liège en décembre 2021, qui proposait une prière spéciale pour les couples de même sexe devant être conduite par « un prêtre, un diacre, un religieux ou tout autre laïc mandaté à cet effet par le doyen ou le curé de l'unité pastorale. »

Pour le père Christophe Cossement, théologien moraliste et curé du diocèse de Tournai en Belgique, la démarche des évêques a probablement été « précipitée » par la déclaration de 2021 du Dicastère pour la doctrine de la foi. « Ce document a provoqué une vague de panique dans l'Église belge », a-t-il commenté dans une interview accordée au Register.  

Leur empressement à réagir a peut-être été renforcé par la récente conclusion de la première phase diocésaine du Synode sur la synodalité, dont la synthèse nationale belge demandait la reconnaissance « rituelle et sociale » par l'Église des « couples cohabitants, des couples de même sexe et des divorcés remariés. »

(...)

L'appauvrissement spirituel

Le père Cossement a consacré plusieurs commentaires, notamment via son blog, à la question de l'homosexualité et de l'accueil des personnes homosexuelles au sein de l'Église. Il affirme que sa lecture du texte des évêques belges n'est pas satisfaisante, en ce qu'il propose une « nouvelle normalisation » de l'affection homosexuelle qui « imite au plus près le lien conjugal de l'homme et de la femme. »

« J'y vois un appauvrissement de la quête spirituelle des personnes homosexuelles et un risque de grande perte de dynamisme intérieur sur le chemin de la sainteté », a-t-il déclaré.  

(...)

Source : Belgicatho | De Solène Tadié sur le National Catholic Register


Bénir les unions homosexuelles ? Les fermes propos du cardinal Eijk

Source : Belgicatho

Cardinal Eijk : bénir les couples homosexuels, il faut stopper les évêques flamands !

27 septembre 2022

La déclaration des évêques belges flamands avec la liturgie jointe pour les couples homosexuels contredit l'enseignement de l'Église sur l'homosexualité et les récentes directives du Vatican. Les autorités compétentes doivent donc intervenir pour faire retirer le document et les évêques belges doivent s'y conformer. Le cardinal-archevêque d'Utrecht prend la parole.

Les évêques belges flamands ont surpris beaucoup de monde à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église avec la déclaration publiée le 20 septembre 2022 et intitulée : « Être pastoralement proche des personnes homosexuelles : Pour une Église accueillante qui n'exclut personne » Pour les catholiques qui acceptent l'enseignement de l'Église, ce n'est pas du tout une bonne surprise. En effet, dans la déclaration précitée, les évêques flamands offrent la possibilité de bénir les couples de même sexe dans une relation durable et monogame.

Dans une déclaration, ils proposent également un modèle de célébration de la Parole et de la prière dans lequel la bénédiction des couples de même sexe peut prendre forme. Son plan est le suivant :

- Mot d'ouverture ;
- Prière d'ouverture ;
- Lecture des Écritures ;
- Exprimer l'engagement des deux parties l'une envers l'autre, en manifestant devant Dieu leur lien mutuel ; cela peut se faire, par exemple, dans les termes suivants :

Dieu d'amour et de fidélité, nous nous tenons aujourd'hui devant Toi, entourés de notre famille et de nos amis. Nous Te remercions d'avoir pu nous retrouver. Nous voulons être là les uns pour les autres dans toutes les circonstances de la vie. Nous exprimons avec confiance que nous voulons travailler pour le bonheur de chacun, jour après jour. Prions : donne-nous la force de rester fidèles les uns aux autres et d'approfondir notre engagement. Dans ta proximité nous avons confiance, par ta Parole nous voulons vivre, nous nous donnons les uns aux autres pour le bien.

- Vient ensuite la prière communautaire dans laquelle ils demandent, disent les évêques flamands, que la grâce de Dieu agisse dans le couple ; c'est la grâce qui leur permet de prendre soin l'un de l'autre et de la communauté en général ; un exemple de cette prière est également donné :

Dieu et Père, aujourd'hui nous entourons N. et N. de notre prière. Vous connaissez leur cœur et le chemin qu'ils vont parcourir ensemble à partir de maintenant. Faites en sorte que leur engagement l'un envers l'autre soit fort et fidèle. Que leur foyer soit rempli de compréhension, de tolérance et d'attention. Qu'il y ait de la place pour la réconciliation et la paix. Que l'amour qu'ils partagent soit pour eux une joie et un service pour notre communauté. Donne-nous la force de marcher avec eux, ensemble sur les traces de ton Fils et fortifiés par l'Esprit.

- Intercessions ;
- Notre Père ;
- Prière finale ;
- Bénédiction.

C'est la première fois qu'une conférence épiscopale (ou une partie de celle-ci) publie une déclaration donnant l'exemple d'une célébration de la Parole et de la prière pour prononcer une bénédiction sur un couple de même sexe. Les évêques flamands ont pris la mesure remarquable d'autoriser la bénédiction des couples de même sexe sur la base de leur interprétation de certains passages d'Amoris Laetitia (AL), l'exhortation post-synodale publiée par le Pape François après les deux synodes sur la famille, respectivement en 2014 et 2015. Le Pape François y affirme notamment « que toute personne, quelle que soit son orientation sexuelle, doit être respectée dans sa dignité et accueillie avec respect » (AL 250).

(...)

Par discernement, cependant, on entend dans Amoris laetitia que les personnes en relation irrégulière sont amenées à comprendre quelle est la vérité sur leur relation (AL 300). En bref, qu'ils arrivent à comprendre que leur relation va à l'encontre de l'ordre de création de Dieu et est donc moralement inacceptable. L'intégration signifie donner aux personnes en relation irrégulière - dans la mesure du possible - une place dans la vie de l'église. Bien entendu, les personnes ayant une relation sexuelle avec une personne du même sexe sont les bienvenues aux célébrations de l'église, même si elles ne peuvent pas recevoir la communion ou participer activement à la célébration.

(...)

La déclaration des évêques flamands, dans laquelle ils autorisent la bénédiction des couples de même sexe et fournissent même un modèle liturgique à cet effet, soulève des objections éthiques intrinsèques, contredit radicalement une décision récente de la Congrégation pour la doctrine de la foi et risque de conduire les catholiques à des points de vue sur la moralité des relations homosexuelles qui sont contraires à l'enseignement de l'Église. Les catholiques qui acceptent l'enseignement de l'Église, y compris en matière de moralité sexuelle, espèrent donc ardemment que les évêques flamands seront bientôt invités par les milieux ecclésiastiquement compétents à retirer leur déclaration et que ces derniers s'y plieront.

Lire la suite sur Belgicatho

L'Antéchrist est dans la hiérarchie de l'Eglise en ce moment, et il a toujours voulu s'asseoir sur la Chaire de Pierre. Le Pape François sera comme Pierre, l'apôtre. Il se rendra compte de ses erreurs et essaiera de ramener l'Église sous l'autorité du Christ, mais il n'y parviendra pas. Il sera martyrisé. Le Pape émérite Benoît XVI, qui porte toujours son anneau papal, interviendra pour convoquer un conclave et tenter de sauver l'Église. Je l'ai vu, faible et frêle, soutenu de part et d'autre par deux gardes suisses, fuyant Rome en proie à la dévastation. Il s'est caché, mais a ensuite été retrouvé. J'ai vu son martyre.

— Père Michel Rodrigue, Retraite virtuelle, partie 5 ; lire Père Michel Rodrigue – l'avertissement, la tribulation et la descente de l'Église au tombeau

Notez cet article :
(8 notes reçues)
9/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
2


du courage
3


de la tristesse
35


de la peur
1


de la colère
7

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par jean-pierre s 82 le


Dieu vous garde. jp

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Estelle le

Re-bonsoir,
Un petit ajout à mon post-scriptum
Je viens enfin de retrouver la vidéo avec sous titres en français de Mère Nieves Garcia sur les confidences de Conchita oar rapport au pré-Avertissement.
Synode.

https://youtu.be/yuNfvxfK6OY

Pre aviso sous titre français
Union de prières.
Maryel Devera voir compte youtube a bénéficié de documents inédits des prêtres qui ont suivis les enfants de Garanbadal.
Elles les publient sur youtube 13 videos. Lien épisode 13 : https://youtu.be/aWJ60lBalpY

À visionner pour le discernement.
Bonne Fête des Archanges.

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Commentaire laissé par Estelle le

Bonsoir, En ce jour des Saints Archanges croyons dans leur assistance inconditionnelle pour nous protèger dans le combat spirituel et matériel.
C'est très triste, mais d'autre part les prophéties s'accomplissent, donc avec Marie, comme Elle le demande à Medjugorge en ce 25 septembre 2022, soyons dans ka Joie en Dieu, l'ère de Paix arrive et prenons courage pour les tribulations.
Toute notre confiance dans les Cœurs Unis de Marie et Jésus et dans la Sainte Famille.
Fin du synode un marqueur donné par Conchita de Garanbadal pour l'illumination des Consciences ou Grand Avertissement.
C'est sur les emojis JOIE ET COURAGE que j'aurai dû appuyer pas seulement TRISTESSE.
Maranatha Seigneur Jésus Viens vite.
Et beaucoup de prières, offrandes et réparations pour hâter Sa Venue.
Ô Splendide et Merveilleuse Croix Glorieuse de Jésus-Christ, Sauve nous,
Que Son Sang Précieux couvre notre terre et que les larmes douloureuses de Marie intercedent pour nous.
Merci Manan Marie.
Merci Père, Fils et Saint-Esprit.
Amen Alléluia FIAT dans la Divine
Volonté.
Ps: Madre Nieves Garcia
https://youtu.be/yuNfvxfK6OY
Le pré-avertissement qui précèdent les évènements de Garanbadal.
En union de prières, merci pour vos articles indispensables !

Ce commentaire vous a-t-il été utile ? (2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile)

Répondre

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 7 + 3 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article « Priez pour les prêtres : la puanteur de la maison de Satan atteint l'Église de Pierre. ».

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 7 + 3 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

La seule bénédiction de notre Mère l'Église est la vérité qui nous rendra libres

Cardinal Müller - le

906 lectures 7 commentaires

À une époque où une fausse anthropologie sape l'institution divine du mariage entre un homme et une femme, avec la famille et ses enfants, l'Église devrait se souvenir des paroles de son Seigneur et Chef : « Entrez par la porte étroite ; car la porte est large et le chemin spacieux qui mène à la destruction, et ceux qui entrent par là sont nombreux. La porte est étroite et le chemin qui mène à la vie est resserré. Et ceux qui le trouvent sont peu nombreux. » (Mt 7, 13-14).

Lire la suite

Pour le cardinal Raymond Burke, le martyre est la réponse à la décadence de l’Église et du monde

le

685 lectures 0 commentaire

« Pour transformer la société, soyez prêts à mourir » Lors du Forum de Rome pour la vie de 2016, le cardinal Burke s’était exprimé sur le possible égarement au sein de l’Église quant aux vérités dogmatiques et morales, appelant les évêques à « comprendre le besoin urgent d’annoncer à nouveau avec clarté et courage les vérités de la foi ». Il a ajouté que les chrétiens doivent être préparés au martyre par amour du Christ et de son Église.

Lire la suite

Cardinal Gerhard Müller : "C'est au bout du compte l'athéisme qui s'est répandu au sein de l'Eglise"

Maike Hickson - le

963 lectures 1 commentaire

Dans un important entretien mené par Maike Hickson pour LifeSiteNews, l'ancien préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, le cardinal Gerhard Müller parle avec franchises des problèmes actuels au sein de l'Eglise, qu'il s'agisse de la gestion de la crise des abus sexuels de la part de clercs, de la question de l'homosexualité et de la reconnaissance dont celle-ci bénéficie de plus en plus, de sa propre éviction de ce qui était jadis le Saint-Office. Le problème n'est pas le cléricalisme, dit-il, mais l'athéisme qui s'est répandu au sein même de l'Eglise à travers le rejet de ce que l'on pourrait résumer sous les termes de droits de Dieu.

Lire la suite