Le grand navire va partir à la dérive


Commentaires (3)

Catégorie : Prophéties et révélations privées

Auteur : Countdown to the Kingdom

Nombre de consultations : 1.073

... par la faute du commandant.

Source : Countdown to the Kingdom

Notre Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, le 26 décembre 2023 :

Chers enfants, n'ayez pas peur. Celui qui est avec le Seigneur n'a rien à craindre. Dans le Seigneur est votre victoire. Les ennemis travaillent à la démolition de la vraie foi, mais ils n'y parviendront pas. Ceux qui me sont dévoués, par la prière et l'amour de la vérité, entraveront toutes les actions du Diable contre la véritable Église. Comme je l'ai dit par le passé, la douleur sera grande, mais la victoire appartiendra au Seigneur et à Ses élus. Recherchez la lumière du Seigneur et toutes les ténèbres produites par les fausses doctrines seront dissipées. Priez. Ne vous éloignez pas de la prière. Lorsque vous vous sentez faibles, invoquez Jésus et en Lui vous trouverez la force. Je suis votre Mère des Douleurs et je souffre à cause de ce qui vous arrive. Donnez-moi vos mains et je vous conduirai à mon Fils Jésus. En avant sans crainte ! Je prierai mon Jésus pour vous. C'est le message que je vous donne aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une nouvelle fois. Je vous bénis au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Le 30 décembre 2023 :

Chers enfants, je suis votre Mère et je suis venue du Ciel pour vous conduire à mon Fils Jésus. Écoutez-moi. Vous êtes importants pour la réalisation de mes desseins. Ouvrez vos cœurs et acceptez la Volonté du Seigneur pour vos vies. Détournez-vous du monde et vivez en ayant les yeux tournés vers le Paradis, car pour lui seul vous avez été créés. Agenouillez-vous dans la prière, car c'est seulement ainsi que vous pourrez supporter le poids des épreuves qui sont déjà en route. Vous verrez encore bien des horreurs sur terre. Un grand naufrage se produira et le grand navire se brisera en deux. Je souffre à cause de ce qui vous arrive. Aimez et défendez la vérité. La victoire de Dieu viendra pour vous. C'est le message que je vous donne aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une nouvelle fois. Je vous bénis au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Le 1er janvier 2024 :

Chers enfants, je suis votre Mère et je suis venue du Ciel pour vous aider. Écoutez-moi. Des vents contraires emporteront le Grand Navire loin du sûr rivage et un grand naufrage causera la mort de beaucoup de mes pauvres enfants. Donnez-moi vos mains et je vous conduirai à mon Fils Jésus. Il [le Navire] partira à la dérive par la faute du commandant, mais le Seigneur viendra en aide à Son peuple. Votre ancre de salut est dans la vraie doctrine de l'Église de mon Jésus. Celui qui restera fidèle jusqu'au bout ne sera pas emporté par les courants des fausses doctrines. Aimez et défendez la vérité. Ne reculez pas. A la fin, la victoire de Dieu aura lieu ainsi que le Triomphe définitif de mon Cœur Immaculé. En avant sans crainte ! Je serais toujours avec vous. En ce moment, je fais descendre sur vous du Ciel une extraordinaire pluie de grâces. C'est le message que je vous donne aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une nouvelle fois. Je vous bénis au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

* * *

Extraits de La Goélette Noire

... la Goélette Noire navigue jusqu'à ce jour presque sans bruit, furtivement aux côtés de la Barque de Pierre. Son credo, imprimé sur son drapeau noir, est le mot « Tolérance ». En comparaison, la Barque de Pierre fait grand bruit, un bruit joyeux, tout en passant au travers des vagues violentes qui l'assaillent constamment. Imprimé sur son drapeau blanc, déchiré en lambeaux, est le mot "Vérité". L'Esprit Saint souffle dans ses voiles, la transportant au-delà d'horizons inaccessibles... mais la Goélette Noire est quant à elle propulsée par le souffle chaud de Satan — des mensonges sataniques qui se présentent sous les apparences d'une douce brise, mais ayant en réalité la puissance d'un maëlstrom...

(...)

C'est la lutte entre la naissance de l'ensemble du Peuple de Dieu et la naissance d'un Nouvel Ordre Mondial sans Dieu. C'est l'affrontement entre idéologies, celui de l'enseignement de l'Église catholique contre l'humanisme laïc qui est le fruit des Lumières — le « nouveau paganisme ». Il s'agit en définitive d'une lutte entre la lumière et les ténèbres, la vérité et le mensonge. Et dans cette lutte, Jésus nous dit que l'Église finira par « être détestée de toutes les nations » et qu'une fausse église émergerait et « égarera bien des gens. » Il s'agit de la grande confrontation détaillée dans l'Apocalypse et symbolisée par la Femme contre le dragon.

(...)

Voyez-vous comment le monde est est train de mépriser la Barque de Pierre comme s'il s'agissait d'un vieux rafiot sans valeur et dangereux ? Comment les faux prophètes se sont levés en masse pour déclarer un meilleur et nouvel ordre mondial — sans l'Église ?

(...)

La bonne attitude à avoir n'est pas celle de juger ceux qui ont embarqué sur la Goélette Noire ou ceux qui lapident la Barque de Pierre, mais plutôt à devenir un phare aidant les âmes à retrouver le chemin du Navire du Christ. Comment ? En menant une vie à tout point de vue conforme à la volonté de Dieu, une vie qui porte les fruits surnaturels de la joie et de la paix, fruits irrésistibles même pour le pécheur le plus endurci. Cette configuration au Christ, qui découle de notre Baptême et de notre Confirmation, consiste à devenir l'amour et la lumière du Christ dans les ténèbres actuelles.

— Mark Mallett ; cf. La Goélette Noire et La Goélette Noire - partie 2

Je me trouvais dans un navire tout percé et j'étais couchée au fond, à la seule petite place qui fut encore intacte : les gens étaient assis sur les deux bords du navire. Je priais continuellement pour qu'ils ne fussent pas précipités dans les flots ; cependant ils me maltraitèrent et me donnèrent des coups de pieds. Je voyais à chaque instant le navire au moment de couler et j'étais malade à mourir.

Je vois tant de traîtres ! Ils ne peuvent pas souffrir qu'on dise : "cela va mal". Tout est bien à leurs yeux pourvu qu'ils puissent se glorifier avec le monde !

Hélas, ils périront les abusés, dans l'instant même où "le petit reste" pénétrera dans l'enclos de Jérusalem, là où pousse l'arbre de vie...

Je vis très distinctement... les erreurs, les égarements et les péchés innombrables des hommes, et avec quelle sottise et quelle méchanceté ils agissaient contre toute vérité et toute raison. Je vis des scènes de toutes espèces : je revis le navire en détresse, portant ces hommes convaincus de leur immense mérite et admirés aussi bien par d'autres, passer près de moi sur une mer dangereuse et je m'attendais à chaque instant à le voir périr. Je connaissais parmi eux des prêtres et je souffris de grand coeur pour les aider à venir à [la repentance].

Je priais toujours pour que ces malheureux débarquassent aussi mais à peine étais-je sur le rivage que le navire coula à fond et aucun de ceux qui y étaient ne se sauva, ce qui me remplit de tristesse. Dans l'endroit où j'allais, il y avait une grande abondance de fruits. »

Prophéties de la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich sur le temps des deux Églises

Notez cet article :
(18 notes reçues)
8/1012345678910

Cet article m'inspire...


de la joie
3


du courage
59


de la tristesse
13


de la peur
0


de la colère
0

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Remarque : Les commentaires ci-dessous n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'auteur de ce blog.

Commentaire laissé par Xavier le

Le "navire tout percé", "en détresse" et qui finit par "couler à fond", que décrit la Bienheureuse A.-C. Emmerich n'est pas - et ne peut pas être - la sainte Eglise catholique. Pourquoi? Parce qu'elle dit : "Je priais pour que ces malheureux débarquassent", c'est-à-dire quittent le navire... Je pense qu'elle décrit en fait le sort de ceux qui persistent dans leur attitude de contestation et de rébellion vis-à-vis du pape et du Magistère : les "traîtres" et les "abusés". Ils s'écartent de la vérité, "ces hommes convaincus de leur immense mérite" qui prétendent orgueilleusement corriger le saint-Père, certains poussant l'audace jusqu'à l'accuser d'hérésie...

- "Aux pasteurs seuls a été donné l'entier pouvoir d'enseigner, de juger, de diriger ; aux fidèles a été imposé LE DEVOIR de suivre ces enseignements, de SE SOUMETTRE AVEC DOCILITE à ces jugements, de se laisser gouverner, corriger et conduire au salut. Ainsi, il est d'absolue nécessité que les simples fidèles se soumettent d'esprit et de cœur à leurs pasteurs propres, et ceux-ci avec eux, au Chef et au Pasteur suprême. De cette subordination, de cette obéissance, dépendent l'ordre et la vie de l'Église. Elle est la condition indispensable pour faire le bien et pour arriver heureusement au port. Si, au contraire, les simples fidèles s'attribuent l'autorité, s'ils prétendent s'ériger en juges et en docteurs ; si des inférieurs préfèrent ou tentent de faire prévaloir, dans le gouvernement de l'Église universelle, une direction différente de celle de l'autorité suprême, c'est, de leur part, renverser l'ordre, porter la CONFUSION dans un grand nombre d'esprits et SORTIR DU DROIT CHEMIN. (...)
De l'oubli de ces principes résulte, pour les catholiques, une diminution du respect, de la vénération, de la confiance envers Celui qui leur a été donné pour Chef. Les liens d'amour et d'obéissance qui doivent unir tous les fidèles à leurs pasteurs, et les fidèles ainsi que leurs pasteurs au Pasteur suprême, s'en trouvent affaiblis. Et cependant, c'est de ces liens que dépendent principalement la conservation et le salut de tous. Lorsqu'on oublie et qu'on n'observe plus ces principes, la voix la plus large s'ouvre aux DISSENSIONS et aux discordes parmi les catholiques, et cela au très grave détriment de l'UNION qui est le caractère distinctif des fidèles de Jésus-Christ. Cette union devrait être toujours, mais particulièrement dans ce temps, à cause de la conspiration de tant de puissances ennemies, l'intérêt suprême et universel, en présence duquel devrait disparaître tout sentiment de complaisance personnelle ou d'avantage privé." (Léon XIII, lettre Epistola Tua, 17 juin 1885)
- "L'Église catholique, en effet, a toujours considéré comme SCHISMATIQUES ceux qui résistent opiniâtrement à ses légitimes prélats, et SURTOUT au Pasteur suprême, et qui refusent d'exécuter leurs ordres et même de reconnaître leur autorité." (Pie IX, Quartus Supra, §12)

Répondre à un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 3 + 1 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Le grand navire va partir à la dérive.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul suivant : 3 + 1 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Articles similaires

Les quatre grands événements annoncés à Garabandal – Partie 1 : le communisme

Barry Hanratty - le

3.370 lectures 21 commentaires

Parler de communisme aujourd'hui semble presque anachronique. Le communisme n'appartient-il pas au passé ? D'après ce que la Sainte Vierge a dit aux voyantes de Garabandal, la réponse est non. Le communisme réapparaîtra sur la scène mondiale et causera de grandes souffrances avant que son règne de terreur ne s'achève de façon soudaine.

Lire la suite

Les quatre grands événements annoncés à Garabandal – Partie 4 : le Châtiment

Barry Hanratty - le

1.855 lectures 4 commentaires

Un regard sur le dernier et le plus effrayant des trois grands événements surnaturels. Ce qui se passera après le grand Avertissement et le grand Miracle dépendra de la réponse qui sera donnée au Message.

Lire la suite

Pedro Regis – De grandes divisions dans la Maison de Dieu

countdowntothekingdom.com - le

860 lectures 0 commentaire

« L'humanité a été contaminée par le péché et a besoin d'être guérie  »

Lire la suite